Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Collège > Troisième > Synthèse des propositions pour une évaluation fin de cycle portant sur les (...)

Synthèse des propositions pour une évaluation fin de cycle portant sur les compétences transversales

20 / 06 / 2007 | le GREID Lettres


Corpus 2/ L'ESCLAVAGE

par le Réseau des Collèges de l'Académie de Créteil - Animation 2001-2002


 

Présentation

La cellule d'Animation en Lettres du Réseau des Collèges a pour mission d'accompagner les nouveautés qui apparaissent dans les Instructions officielles du Ministère de l'Education.
Cet accompagnement s'effectue lors d'un stage d'une journée à une journée et demie, suivie d'une demi-journée "retour", qui réunit des professeurs de Lettres provenant des collèges d'un même district ou de deux districts différents.
Il s'agit de présenter ces nouveautés à un public désigné de professeurs de collèges qui vont eux-mêmes les diffuser auprès de leurs collègues dans leurs établissements respectifs.
"Présenter ces nouveautés" signifie les expliciter mais également faire prendre conscience, au cours d'ateliers de travail qui ont lieu pendant le stage, de leur insertion et de leur exploitation possible dans le programme de chaque niveau.

En 2001-2002, l'animation s'intitule "Elaborer une évaluation en fin de cycles de collège (4ème - 3ème)".

Vous trouverez dans les pages suivantes les productions réalisées au cours de ces stages 2001-2002. Elles visent à évaluer les compétences attendues en fin de cycle central ou en fin de 3ème. Ces propositions sont les fruits d'un travail collectif, entre collègues qui ne se connaissaient pas puisque issus de divers collèges, dans un laps de temps très réduit (à peine six heures de travail).

Il convient de souligner leur diversité, leur richesse, leur inventivité. Elles sont autant de preuves de l'esprit de coopération qui a animé ces équipes et de la qualité de leur réflexion pédagogique.

Ces productions sont classées par type et par niveau pour chacun des trois corpus proposés au choix des stagiaires. Chaque groupement de textes (appelé "Corpus de base") qui a servi de support au travail précède les propositions. Nous avons reproduit l'intégralité de ces textes quand ils appartiennent au domaine public. Pour les autres, leurs références sont données avec le plus de précision possible pour en faciliter la recherche.

Ce "Corpus de base" s'est trouvé enrichi des suggestions des stagiaires eux-mêmes : celles-ci sont réunies dans le "Corpus enrichi", situé en deuxième position.

Que chacun en fasse bon usage !

L'équipe animatrice 2001-2002

Corpus de base

Texte 2/ A : VOLTAIRE, Candide, chap. XIX, 1759 (texte saisi infra).

Texte 2/ B : MONTESQUIEU, L'Esprit des lois, 1748 (texte saisi infra).

Texte 2/ C : Abbé GRÉGOIRE, De la littérature des Nègres, 1808 (texte saisi infra).

Texte 2/ D : René DEPESTRE, Un arc-en-ciel pour l'Occident chrétien, éd. Présence africaine, 1967.

Texte 2/ E : "Le Code noir de 1685" in Jean MEYER, Esclaves et négriers, éd. Gallimard, 1986 ("Témoignages et documents", p. 130-131).

Texte 2/ F : "La cause des esclaves" in Jean MEYER, Esclaves et négriers, éd. Gallimard, 1986 ("Témoignages et documents", p. 134-135).

Texte 2/ G : Article "Un reportage à la télé sur les enfants-esclaves" in Mon Quotidien n° 1755 du 29 novembre 2001.

Corpus enrichi

Œuvres livresques :
- L'article "Traite des nègres" dans l'Encyclopédie.
- MARIVAUX, L'Île des esclaves, 1725.
- Victor HUGO, Bug-Jargal, 1826
- Prosper MÉRIMÉE, Tamango, 1829.
- Harriett, BEECHER-STOWE, La Case de l'Oncle Tom, 1851.
- Arthur KOESTLER, Spartacus, 1939.
- Alex HALEY, Racines (extraits), 1976.
- La littérature antillaise dont les poèmes d'Aimé CÉSAIRE
- André BRINK, Une saison blanche et sèche, 1979, et son adaptation filmique par Euzhan PALCY (1989).
- Jacqueline PICARD, Ô Fugitif, "Anthologie autour de la figure du marron", éd. caret, 1999.
- Daniel VAXELAIRE, Chasseur de noirs, éd. Flammarion, 2000.
- Didier DAENINCKX, Cannibale, éd. Magnard, coll. "Classiques et contemporains", 2001.
- P. OHL, Les Chaînes de Gorée, éd. Presses de la cité, 2002.

Œuvres filmiques :
- Euzhan PALCY, Rue Case-nègres, 1983
- Jean-Jacques ANNAUD, La Victoire en chantant, 1976
- Steven SPIELBERG, La Couleur pourpre, 1985

Supports divers :
- Les rapports de l'UNICEF.
- Parcours méthodique "Les enfants au travail", Hachette Éducation.
- BD de BOURGEON, Les Passagers du vent , éd. Dargaud.
- Les images du Noir dans la publicité.
- Des articles de presse sur l'esclavage moderne, les enfants au travail.

 

Textes du corpus de base

Texte 2/ A :

En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue ; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite. " Eh ! mon Dieu ! lui dit Candide en hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l'état horrible où je te vois ? - J'attends mon maître, M. Vanderdendur, le fameux négociant, répondit le nègre. - Est-ce M. Vanderdendur, dit Candide, qui t'a traité ainsi ? - Oui, monsieur, dit le nègre, c'est l'usage. On nous donne un caleçon de toile pour tout vêtement deux fois l'année. Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe : je me suis trouvé dans les deux cas. C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. Cependant, lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait : " Mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux ; tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère. " Hélas ! je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne. Les chiens, les singes et les perroquets sont mille fois moins malheureux que nous ; les fétiches hollandais qui m'ont converti me disent tous les dimanches que nous sommes tous enfants d'Adam, blancs et noirs. Je ne suis pas généalogiste ; mais si ces prêcheurs disent vrai, nous sommes tous cousins issus de germain. Or vous m'avouerez qu'on ne peut pas en user avec ses parents d'une manière plus horrible.

Voltaire, Candide, chap. XIX, 1759

Texte 2/ B :

De l'esclavage des nègres

Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais :

Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique pour s'en servir à défricher tant de terres.

Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.

Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé qu'il est presque impossible de les plaindre.

On ne peut se mettre dans l'idée que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. [...]

On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui, chez les Égyptiens, les meilleurs philosophes du monde, étaient d'une si grande conséquence qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.

Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui, chez des nations policées, est d'une si grande conséquence.

Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes ; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait par croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.

De petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains. Car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe qui font entre eux tant de conventions inutiles, d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié ?

Montesquieu, L'Esprit des lois, 1748

Texte 2/ C :

Des hommes qui ne consultent que leur bon sens, et qui n'ont pas suivi les discussions relatives aux colonies, douteront peut-être qu'on ait pu ravaler les Nègres au rang des brutes, et mettre en problème leur capacité intellectuelle et morale. Cependant cette doctrine, aussi absurde qu'abominable, est insinuée ou professée dans une foule d'écrits. Sans contredit les Nègres, en général, joignent à l'ignorance des préjugés ridicules, des vices grossiers, surtout les vices inhérents aux esclaves de toute espèce, de toute couleur. Français, Anglais, Hollandais, que seriez-vous, si vous aviez été placés dans les mêmes circonstances ? Je maintiens que parmi mes crimes les plus stupides, et les crimes les plus hideux, il n'en est pas un que vous ayez le droit de leur reprocher.

Longtemps en Europe, sous des formes variées, les Blancs ont fait la traite des Blancs ; peut-on caractériser autrement la presse* en Angleterre, la conduite des vendeurs d'âme en Hollande, celle des princes allemands qui vendaient leurs régiments pour les colonies ? Mais si jamais les Nègres, brisant leurs fers, venaient, (ce qu'à Dieu ne plaise), sur les côtes européennes, arracher des Blancs des deux sexes à leurs familles, les enchaîner, les conduire en Afrique, les marquer d'un fer rouge ; si ces Blancs volés, vendus, achetés par le crime, placés sous la surveillance de géreurs** impitoyables, étaient sans relâche forcés, à coups de fouet, au travail, sous un climat funeste à leur santé, où ils n'auraient d'autre consolation à la fin de chaque jour que d'avoir fait un pas de plus vers le tombeau, d'autre perspective que de souffrir et de mourir dans les angoisses du désespoir ; si, voués à la misère, à l'ignominie, ils étaient exclus de la société ; s'ils étaient déclarés légalement incapables de toute action juridique, et si leur témoignage n'était même pas admis contre la classe noire ; si, comme les esclaves de Batavia, ces blancs, esclaves à leur tour, n'avaient pas la permission de porter des chaussures ; si, repoussés même des trottoirs, ils étaient réduits à se confondre avec les animaux au milieu des rues ; si l'on s'abonnait pour les fouetter en masse, et pour enduire de poivre et de sel leurs dos ensanglantés, afin de prévenir la gangrène ; si, en les tuant on en était quitte pour une somme modique, comme aux Barbades et à Surinam ; si l'on mettait à prix la tête de ceux qui se seraient, par la fuite, soustraits à l'esclavage ; si contre les fuyards on dirigeait des meutes de chiens formés tout exprès au carnage ; si blasphémant la divinité, les Noirs prétendaient, par l'organe de leurs Marabouts, faire intervenir le ciel pour prêcher aux Blancs l'obéissance passive et la résignation ; si des pamphlétaires cupides et gagés discréditaient la liberté, en disant qu'elle n'est qu'une abstraction (actuellement telle est la mode chez une nation qui n'a que des modes) ; s'ils imprimaient que l'on exerce contre les Blancs révoltés, rebelles, de justes représailles, et que d'ailleurs les "esclaves blancs sont heureux, plus heureux que les paysans au sein de l'Afrique" ; en un mot, si tous les prestiges de la ruse et de la calomnie, toute l'énergie de la force, toutes les fureurs de l'avarice, toutes les inventions de la férocité étaient dirigées contre vous par une coalition d'être à figure humaine, aux yeux desquels la justice n'est rien, parce que l'argent est tout ; quels cris d'horreur retentiraient dans nos contrées !

Pour l'exprimer, on demanderait à notre langue de nouvelles épithètes ; une foule d'écrivains s'épuiseraient en doléances éloquentes, pourvu que n'ayant rien à craindre, il y eût pour eux quelque chose à gagner.

Européens, prenez l'inverse de cette hypothèse, et voyez ce que vous êtes.

Abbé GRÉGOIRE, De la littérature des Nègres, 1808.

* presse : enrôlement forcé des matelots
** géreur : directeur d'une exploitation coloniale

 

Dans le cadre d'un Itinéraire de Découverte
ESC 1. 1 Proposition des districts 94/1 (Nogent) et 94/5 (Maisons-Alfort)

Compétences visées :

  • Savoir reconnaître les différents types de textes (ou différentes formes de discours) et leur combinaison
  • Savoir les produire
  • Savoir faire une recherche documentaire
  • Acquérir un vocabulaire spécifique
  • Acquérir une culture

(Voir aussi les compétences évoquées au § "Objectifs principaux")

Thème d'étude : L'Esclavage toujours et partout

Disciplines concernées : Français, Histoire, Éducation civique, Musique

Objectifs principaux
En Français :
- Replacer une œuvre et un auteur dans son contexte ;
- Reconnaître et produire un texte explicatif ;
- Connaître le vocabulaire de l'esclavage ;
- Connaître et utiliser les procédés d'écriture de la dénonciation.

En Histoire : Connaître le contexte historique, géographique et économique de l'esclavage.

Déroulement du projet
1. Le contexte historique, géographique, économique de l'esclavage
1. 1. Recherches concernant les textes proposés
- Replacer les conditions de production de ces textes sur une frise chronologique sur une carte du monde.
- Distinguer les textes descriptifs, explicatifs.
- En tirer une recherche de vocabulaire et constituer un glossaire (définition des mots colonie, plantation, négrier ...)

1. 2. Travail de recherches sur la condition des esclaves
À partir du texte F (Découvertes Gallimard)
- Faire d'autres recherches iconographiques > commentaire d'images ; Dire
- En Musique, écouter des gospels, la chanson "Armstrong" de Claude NOUGARO ;
- Voir comment l'esclavage est présenté dans les romans
- Projeter des extraits du film "Racines" ;
- Lancer un réseau de lectures : "3 minutes, 1 livre" sur le thème (voir "Corpus enrichi") : présentation orale en 3 ' du livre lu. Lire / Dire

2. Les causes de l'esclavage
- Recherche sur les aspects économiques

3. Les procédés de dénonciation
- Connaître les procédés stylistiques du texte argumentatif (humour, ironie, prétérition ...)
- Les utiliser dans une évaluation sommative :
"Écrire un plaidoyer pour les enfants esclaves". Écrire


Que produire au final ?
- Une exposition sur l'esclavage avec en particulier un panneau sur l'esclavage dans l'Antiquité et un sur la dénonciation de l'esclavage au XVIIIe siècle.
- Un plaidoyer pour les enfants esclaves à écrire, lire ?, dire ?
- Organiser un voyage au Musée de La Rochelle


Suggestions pour le corpus
- Supprimer du corpus le texte B de Montesquieu à garder pour le Second Cycle (classe de Seconde ou Première)
- Ajouter au besoin ou inclure dans le "Réseau de lectures : 3 minutes, un livre" la présentation par chaque élève d'un des titres du corpus enrichi.


Dans le cadre d'un Itinéraire de Découverte
ESC 1. 2 Proposition des districts 93/8 (Gagny), 94/3 (St-Maur) et 94/4 (Créteil)

Compétences visées :

  • Savoir reconnaître les différents types de textes (ou les différentes formes de discours) et leur combinaison
  • Savoir faire une recherche documentaire
  • Savoir organiser un texte explicatif de façon cohérente
  • Acquérir une culture

(Voir aussi les compétences évoquées au § "Lire, écrire, dire")

 

Etude en interdisciplinarité des thèmes suivants :
o Les origines de l'esclavage.
o La suppression et le rétablissement de l'esclavage.
o Les formes modernes de l'esclavage.
o La manière de désigner le Noir dans les différentes langues (noir, nègre, homme de couleur …) et les connotations qui s'y attachent.

Progression envisagée :
o Commencer par le discours explicatif (textes sur le code noir et la cause des esclaves).
o Aborder ensuite le point de vue dans le discours narratif et la BD.
o En venir enfin au discours argumentatif :

Dans le texte de René Depestre,
- étudier l'expression de l'hypothèse, la négation, l'ironie ;
- s'exercer à la lecture expressive du texte.

Productions possibles :
o Rédiger une plaidoirie, un réquisitoire à partir d'un fait divers relaté dans la presse.
o Ecrire un récit en variant le point de vue, toujours à partir d'un fait divers relaté dans la presse.
o Rédiger une brève.
o Ecrire une lettre ouverte.
o Dénoncer un autre fait de société.

Ces productions peuvent faire l'objet d'un affichage, d'une exposition.

 

Dans le cadre d'une séquence
ESC 2. 1 Proposition des districts 94/2 (Chennevières) et 94/10 (Limeil-Brévannes)

Compétences visées :

  • Connaître et utiliser les caractéristiques du texte injonctif
  • Connaître les moyens stylistiques de la littérature engagée
  • S'initier à l'écriture journalistique

Le travail décrit ci-après s'entend comme une évaluation de fin de 4e, toutes les classes ayant travaillé sur la même séquence.
Le texte choisi pour l'évaluation finale est le texte F montrant la cruauté des marchands d'esclaves.


Déroulement de la séquence

1. La loi (texte E / Code noir)
-> Étude d'un texte injonctif : formes verbales, vocabulaire.
-> Écrire : apprendre à rédiger un code.

2. L'application de cette loi (texte A / Voltaire)
-> Étude d'un texte mêlant narration et argumentation
-> Vocabulaire du pathétique
-> Étude du discours direct et indirect.

3. Les opposants au Code noir (texte C / Abbé Grégoire)
-> Étude de l'argumentation
-> Vocabulaire de la révolte
-> Expression de la subordination

4. L'actualité de l'esclavage (texte G / "Mon Quotidien")

Exposés "flash"
Sous forme d'interviews
- le commerce triangulaire
- la guerre de Sécession
- le travail des enfants
- portrait de Martin Luther King

 

 

 

 

 

Évaluation finale de même type que l'épreuve de Brevet de 3e.

I - QUESTIONNAIRE (sur le texte F)

Question liminaire : Dans quel contexte social et politique se passe cette scène ?

A. Une scène pathétique
1/ Pourquoi la situation de la jeune femme est-elle dramatique ? Justifiez votre réponse par des exemples.
2/ Relevez les mots qui provoquent la pitié du narrateur et du lecteur dans le premier paragraphe.
3/ Pourquoi le marchand d'esclaves envisage-t-il de se débarrasser de l'enfant de la jeune femme ?

B. Le point de vue de l'auteur
1/ Identifiez la personne qui dit "je".
2/ Quelles sont les différentes réactions du narrateur dans les premier et deuxième paragraphes ? Appuyez votre réponse sur des citations du texte.
3/ a) Quels sont les deux sentiments contradictoires éprouvés par le narrateur dans le troisième paragraphe ? Par quels mots de liaison est introduite leur expression ?
b) Comment expliquez-vous cette contradiction ?

II - RÉÉCRITURE

Réécrivez la première phrase du premier paragraphe en remplaçant "je" par "Un ami et moi".

III - EXPRESSION ÉCRITE

Écrivez un article de journal pour s'indigner contre la condition des esclaves et réclamer l'abolition de l'esclavage.
Vous réutiliserez le vocabulaire de l'injonction.

 

 

 

Dans le cadre d'une séquence
ESC 2. 2 Proposition des districts 77/ 4 (Roissy-en-Brie) et 77/6 (Coulommiers)

Compétences visées :

  • S'informer sur les réalités de l'esclavage à travers des textes du XVIIIe au XXe siècles
  • Savoir identifier les formes de discours
  • Réinvestir ces formes de discours dans un travail d'écriture en rapport avec le thème
  • Savoir orthographier différents champs lexicaux en relation avec l'esclavage et les adjectifs de nationalité


Groupement composé de dix textes, tous n'étant pas nécessairement utilisés :
1. Le Code noir de 1685 (E)
2. Candide (A)
3. L'Esprit des Lois (B)
4. Deux articles d'encyclopédie
5. Description de la Nigritie (F)
6. La cause des esclaves
7. Discours de Robespierre
8. De la littérature des nègres (C)
9. Un arc-en-ciel pour l'Occident chrétien (D)
10. Article de Mon Quotidien (G)

N.B. : afin de permettre une recherche et un classement chronologique, on effacera les références (auteurs, œuvres et datations) de certains textes.

Déroulement de la séquence :
Séance 1 : Lecture parallèle des textes 5 et 10, de façon à faire émerger les représentations des élèves sur l'esclavage.

Séance 2 : Classement chronologique en retirant les textes 2, 3 et 6.
Classement par types discursifs et par genres (texte de loi, encyclopédie, essai ...)

Séance 3 : Recherches documentaires : supports traditionnels, internet.
Réalités historiques de l'esclavage dans l'Antiquité, aux USA, aux Antilles ... (recherche guidée par un questionnement ou des repères chronologiques, voire des sites à consulter).
Compte-rendu oral à partir de traces écrites.

Séance 4 : Étude du texte 1 : reprise de la recherche ; prise de conscience des conditions de vie des esclaves au XVIIe siècle.
Observer, décrire la mise en écriture et l'énonciation d'un texte de loi.
Application : exercice de micro-écriture.

Séance 5 : Étude des textes 4 et 8 : retrouver les arguments des auteurs pour et contre l'esclavage.
Prolonger par un mini-débat (?).

Séance 6 : Étude du texte 3 : acquisition de savoirs et savoir-faire sur le discours argumentatif.
Application : écriture d'un argument.

Séance 7  : Étude du texte 9 : s'initier à la compréhension d'un texte utilisant l'ironie et l'antiphrase.
Application : écriture d'un verset polémique.

Séance à placer selon ...  : orthographe
En s'appuyant sur le relevé fait au cours de chaque séance, on étudiera les questions orthographiques précitées.
On peut compléter par un travail de réécriture ou une dictée préparée.

Séance à placer selon ...  : grammaire
Introduction du discours direct dans la narration.
Discours direct, indirect.

Séance 8 : Évaluation
Travail d'écriture au choix sur traitement de textes :
- à partir du texte de Candide dont on ne gardera qu'un canevas, exercice d'expansion du texte. Objectif : maîtrise d'un récit complexe au service de la dénonciation de l'esclavage (réinvestissement des acquis de la séance 3 + grammaire + orthographe).
- à partir d'une trame événementielle fournie (fait divers contemporain), écrire un texte dénonçant une injustice. Contraintes d'écriture : produire un article de presse (réinvestissement des acquis de la séance 1).

 

 


Dans le cadre d'une séquence
ESC 2. 3 Proposition des districts 77/ 7B (Montereau) et 77/9 (Fontainebleau)

Compétences visées :

  • Savoir identifier un genre littéraire
  • Savoir identifier les formes de discours
  • Maîtriser le discours explicatif


Groupement de textes de genres différents ayant pour thème "l'esclavage".

Séance 1
Définir l'esclavage : "le degré zéro du discours".
- Objectif : remettre en place la notion de discours explicatif.
- Support : article encyclopédique.
- Questions sur :
a) l'objectivité
b) le but
c) les caractéristiques
d) le destinataire
e) la structure
f) le vocabulaire et sa neutralité
g) le temps, présent de l'indicatif.


Séance 2
De l'article encyclopédique à la critique sociale
Objectif : savoir repérer la subjectivité, les termes qui expriment un jugement.
En fin de séance, prévoir des exercices sur le vocabulaire subjectif.


Séance 3
Étude comparée du Code noir et du discours de Robespierre
Objectifs :
- savoir situer un texte dans son contexte historique ;
- connaître l'évolution des idées (lien avec le programme d'histoire).

Remarques :
- ne pas donner le nom de l'auteur ni les dates ;
- choisir deux ou trois articles du Code noir (par ex. n°12, 15 et 21) mis en regard des premières lignes du discours (extraits de la Déclaration des Droits de l'homme).
De là, déduire la partialité du Code par rapport à l'universalité des Droits.

Évaluation intermédiaire :
Écrire un texte injonctif : le "Code vert" ayant pour émetteurs de jeunes moniteurs et comme destinataires des enfants de six ans.


Séance 4
De la réalité à la fiction
Objectif : montrer comment le témoignage nourrit la fiction.
Déroulement :
- lecture des témoignages (récits de voyage, ex. Frossard) et étude du texte de Voltaire ;
- aller vers la satire à visée argumentative.


Séance 5
Abbé Grégoire / René Depestre

Objectif : savoir agir sur son destinataire.
a) Questions à l'oral sur le premier texte pour mettre en évidence l'hypothèse Û procédé de conviction.
b) Même travail avec le second texte mais par la négation (antiphrase, poésie en prose).
c) Travail sur l'écart.


Séance 6
Mon Quotidien : accroche sur l'esclavage contemporain
Objectif : s'exprimer à l'oral.

Évaluation intermédiaire :
Produire un discours explicatif à partir des sujets de l'encyclopédie (ordre chronologique).


Séance 7
Les genres littéraires
Objectif : synthétiser les caractéristiques des genres abordés dans la séquence
Déroulement :
- Donner une fiche récapitulative des genres que les élèves devront compléter : article d'encyclopédie ; discours (devant l'assemblée) ; fiction, conte philosophique ; essai ; article de journal ; poème en prose ; récit de voyage ou témoignage.
- Retrouver le texte qui correspond à chaque fiche.
- Classer les textes et les genres par ordre chronologique.

Évaluation finale :
Pistes possibles : sur un autre thème, le racisme par exemple, écrire une suite de textes, un article de journal, une narration à partir d'un texte explicatif.

 


 

Fil twitter de @DANECreteil

  • date jnum2 juin 2017

    Séminaire académique @AcCreteil sur les #HumanitesNumeriques #HNCreteil le 21/06 à @canope_94 Inscription ici > lien
  • date jnum26 juin 2017

    Enseignants du CM1 à la 3e, des banques de ressources numériques pour l'École sont à votre disposition ! #BRNEDU lien
  • Construire une intelligence et une culture de pratiques commune du numérique : Duos outils/usages @SarahLachise lien
  • “Les données, un matériau pour apprendre dans toutes les disciplines : comment travailler en classe…” by @canope_94 lien
  • Pendant les vacances d'été, découvrez la sélection #LittératureJeunesse d' @Eduscol #maternelle #cycle1 lien
0 | 5 | 10 | 15 | 20