Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Articles attente classement 2017 > Projet ALPHA : Art, Littérature et PHilosophie de l’Antiquité

Projet ALPHA : Art, Littérature et PHilosophie de l’Antiquité

06 / 12 / 2007 | jmlabat

 

Objectifs :

  • Donner une dynamique aux sections littéraires du lycée en les valorisant, y compris dans le domaine des langues anciennes.

  • Montrer combien la culture antique est indispensable à la compréhension de notre civilisation occidentale, dans les domaines politique, artistique, littéraire et philosophique.

  • Rendre les élèves capables de déchiffrer une oeuvre d’art (peinture, sculpture, musique, architecture, cinéma) qui nécessite une connaissance de la civilisation grecque ou latine.

  • Faire découvrir aux élèves des textes fondateurs, en tenant compte des connaissances déjà acquises au collège (L’’Iliade et l’Odyssée en 6ème), et au lycée en Histoire (l’Antiquité grecque et romaine en classe de 2nde).

  • Nourrir de références antiques les objets d’étude au programme de Français en 1ère L : les réécritures, la poésie, théâtre et représentation, un mouvement littéraire et culturel européen du XVIème au XVIIIème siècle, persuader-argumenter-délibérer.

  • Initier en Première L au questionnement philosophique.

par Mme CHOPIN, professeur de Lettres Classiques
et
Mme RAYBAUD, professeur de Philosophie
Lycée Louise Michel 94500 CHAMPIGNY

 

Les programmes

En Première L

a) Les mythes

- Nature et fonctions du mythe. Etude de certains mythes (ex. : celui d’Orphée à mettre en relation avec le registre lyrique).

- Mythe et raison chez les Grecs : les origines du logos et ses limites à travers les usages du mythe chez Platon, et l’entrelacement du mythe et de l’histoire chez Hérodote.

Sortie : Le Louvre, lecture de certains tableaux du XVIème au XIXème siècle à travers les mythes gréco-romains.

 

b) La tragédie

- Naissance de la tragédie en Grèce ancienne ; analyse de l’espace scénique. Etude à articuler avec les réécritures et les modes de représentation au théâtre.

- Mimésis et catharsis chez Aristote ; démesure et tragédie selon Nietzsche.

- La part d’hybris en l’homme ; liberté et destin dans le monde tragique.

Sortie au théâtre : représentation d’une tragédie antique.

 

En Terminale L 

a) Qu’est-ce que le beau ? : les canons esthétiques de la représentation du corps en Occident

- Etude d’un dialogue aporétique et anatreptique : Hippias Majeur de Platon.

- Art et idée du beau : évolution de la statuaire grecque de l’époque archaïque à l’époque hellénistique ; histoire des canons de beauté à travers la représentation du corps féminin dans la peinture française du Moyen-âge à nos jours.

Sortie : Visite du musée Rodin.

Objectif : rendre les élèves capables de “déchiffrer” une sculpture.

 

b) Politique et architecture monumentale à Paris

- Les notions de cité, de ville, d’urbanisme et d’urbanisation

- Pourquoi et comment les hommes politiques ont-ils utilisé des formes architecturales antiques dans la conception et la réalisation de monuments à Paris pour véhiculer leur idée du pouvoir ? : les arcs, la colonne, les “temples”.

- Comment le monument peut-il exprimer l’idée de “culture” ? Comment le pouvoir politique cherche-t-il à se “montrer” à travers des monuments “culturels” au XXème siècle ?

Sortie : itinéraire dans Paris .

Objectifs : faire (re)découvrir aux élèves de grands monuments parisiens et leur donner du sens. Les rendre sensibles à la politique architecturale des chefs d’Etat, leur apprendre à en décoder les choix, puis les réalisations.

 

Organisation

- Cours obligatoires pour chacune des deux premières L et Terminales L : 2 heures hebdomadaires par classe (ce n’est pas une option).

- Les deux professeurs assurent ensemble et pour les deux classes réunies des séances de présentation, de conclusion, d’évaluation ou de mise en commun (comptes rendus de sorties).

- Chacun des professeurs enseigne ensuite plusieurs séances d’affilée à une même classe, en fonction de la logique du cours.

- Les heures sont donc alignées pour chaque niveau.

 

Evaluation

- Un contrôle sur chaque thème abordé, comprenant une partie plus “littéraire” et l’autre plus “philosophique”

- Une évaluation pour chaque sortie (dossier ou production personnelle)

- Les notes sont intégrées, en 1ère, à la note de Français, et en Terminale, à la note de philosophie.

 

Bilan 2005- 2006, Perspectives 2007

Mise en œuvre : 2005-2006 pour les 1ères, 2005-2006 pour les Terminales.

Bilan 2005-2006

Le cours d’ALPHA, qui s’adressait cette année aux classes de 1ère L, nous a permis d’atteindre nos objectifs principaux : montrer combien la culture antique est indispensable à la compréhension de notre civilisation dans les domaines littéraire et artistique, et initier les élèves à la philosophie.

A travers l’étude de quelques grands mythes grecs, ils ont pu déchiffrer des oeuvres d’art dans différents domaines : cinéma, littérature, opéra, peinture et sculpture (sortie au Louvre dans ces deux derniers cas).

En travaillant avec eux sur la naissance de la tragédie en Grèce ancienne, en leur faisant lire Oedipe-roi de Sophocle, en les emmenant voir les Bacchantes d’Euripide à la Comédie Française, nous avons pu enrichir leur étude du thème des réécritures, au programme du Baccalauréat.

Enfin, le cours de philosophie, qui était consacré au rapport entre mythe et raison puis à l’essence du tragique, a sensibilisé les élèves au mode de raisonnement philosophique et à quelques notions du programme de terminale.

 

Perspectives 2007

Nous envisageons d’organiser une exposition dans le hall de l’établissement afin de mettre en valeur le travail des élèves en ALPHA, courant mai 2007 : photographies, textes, réalisations plastiques, images sur ordinateur...