Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Articles attente classement 2017 > Langues anciennes et TPE

Langues anciennes et TPE

06 / 12 / 2007 | jmlabat


par Dominique Ivorra Bidault,
lycée Pierre-Mendès-France, 77 Savigny-le-Temple

 

À l’inauguration de TPE durant l’année scolaire 2000-2001, il fut proposé aux élèves de première L du lycée Pierre-Mendès-France à Savigny-le-Temple (77) d’intégrer dans leurs travaux les langues anciennes. Deux groupes d’élèves sur sept ont alors fait ce choix et l’un d’eux a mené à bien un travail particulièrement original et riche.

Le groupe était composé de deux élèves, l’une d’elles ancienne latiniste, l’autre n’ayant jamais étudié le latin. (Le Grec n’est pas enseigné dans ce lycée.)

Ces élèves ont choisi de travailler sur le thème de la frontière et se sont intéressées à « la descente aux Enfers dans la mythologie ». Associant Français, Langues Anciennes et Arts Plastiques, elles ont choisi de s’intéresser essentiellement aux mythes d’Orphée et Eurydice, Perséphone / Proserpine, Héraclès / Hercule. Elles ont recouru à des sources variées : textes littéraires, philosophiques, tableaux, film, reproduction de sarcophage d’époques variées : de l’Antiquité à nos jours.

Quoique le professeur ait fourni des textes bilingues pour les sources latines, la langue latine n’a que fort peu été mise à contribution. En revanche, la culture antique a été perçue sous un jour nouveau par ces élèves et leurs condisciples qui ont bénéficié de leurs recherches à l’occasion de la soutenance orale de ce travail. Les élèves paraissent avoir été sensibles à la pérennité des mythes antiques, à la variété de leurs interprétations selon les époques et les supports. Ils ont semble-t-il perçu la dimension universelle des questions évoquées par les mythes et la fonction organisatrice de ceux-ci.

Il a été conclu par les professeurs participants que l’expérience pouvait se renouveler avec profit, lorsque les conditions requises (présence d’un professeur de Lettres Classiques en première L ou d’un collègue féru de culture classique) étaient remplies.