16 jui. 2010

Vidéo-projection, carte heuristique et commentaire

par Françoise Cahen , lycée Maximilien Perret, Alfortville

Niveau  : Première technologique

Objectifs :
Dans le cadre de la préparation de l’EAF, rédiger collectivement un document synthétique qui constitue une "carte mentale" des idées de la classe sur un texte donné.

Supports :
Groupement de poésies sur le thème « La poésie doit-elle être engagée ? »

Durée : Deux heures par texte

Outils TICE :
Un ordinateur portable, un vidéo-projecteur, le logiciel « Freemind ».

 

Démarches et activités

- Un élève prend les notes sur l’ordinateur portable au fur et à mesure que nous trouvons les idées en vue du commentaire, et elles sont projetées au tableau : nous décidons ensemble de leur organisation sur la carte heuristique. Nous partons de nos impressions d’ensemble pour déterminer les branches principales de l’arbre, puis nous les complétons par les analyses de détail. La classe aboutit à la rédaction collective d’un commentaire détaillé. La démarche est celle d’un cours traditionnel dialogué : seule la prise de notes au tableau est remplacée par une présentation évolutive, grâce à la carte heuristique.

- On peut reprendre le même texte à quelques semaines d’ intervalle, et construire une deuxième carte heuristique : on s’aperçoit alors qu’on peut faire d’autres associations d’idées, et qu’on aboutit à un tout autre commentaire.

Voir la 1re carte heuristique

Voir la 2e carte heuristique

 

Apport spécifique des TICE

-L’outil « Freemind » oblige à synthétiser les idées, et à les hiérarchiser : c’est une bonne initiation à la prise de notes, surtout pour des élèves qui ont du mal à sélectionner ce qu’on doit écrire.

- La mobilité des branches de la carte heuristique permet une grande souplesse quand nous réfléchissons à l’organisation de nos idées. (Nous pouvons déplacer les idées sans les effacer…)

- La vidéo-projection permet aux élèves d’avoir la tête tournée vers le tableau, le professeur captant mieux leur attention. Ce dispositif peut se substituer au TNI, si l’on n’en dispose pas.

- Le résultat peut être mis en ligne sur le blog de la classe, consultable de son domicile, en plus d’être imprimé, photocopié et distribué.

- L’élève responsable de la prise de notes pour la classe est valorisé et responsabilisé : cela ne doit pas l’empêcher de réfléchir sur le texte, et il faut également penser à le solliciter pour qu’il ne se contente pas de son rôle de "secrétaire". Plusieurs élèves peuvent se relayer à ce poste pendant une séance.

On notera que les élèves les moins attentifs habituellement aiment beaucoup avoir ce rôle, et se révèlent parfois d’une étonnante habileté à taper sur un clavier. Un élève trop malhabile ralentit cependant beaucoup le travail de la classe entière. Le choix des « secrétaires de séance » est donc délicat pour le professeur.