Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Lycées > Lycée d’enseignement général et technologique > Ressources > Première > La préparation de l’EAF en 1e ST2S - Pour une acquisition des méthodes et des (...)

La préparation de l’EAF en 1e ST2S - Pour une acquisition des méthodes et des outils de l’analyse littéraire

18 / 05 / 2010 | le GREID Lettres

Compte rendu de la séance animée par Mme Guillerot-Malick et N. Eveillard

Alexandra Mahurel, Lycée Lino Ventura, Ozoir-la-Ferrière
 
 
 Partant du constat que pour nos STSS, le sujet d’invention est difficile à préparer compte tenu de la diversité des sujets, que la dissertation s’apparente à un véritable « suicide », la question menée de prime abord a été : Comment aborder le commentaire ?
 

I/ ECHANGES DES STAGIAIRES

à partir des questions suivantes : que fait-on la première fois ? Quelles sont les réelles difficultés des élèves ?
 
Présentation des différentes méthodes d’approche des textes :
 
PHASE DE SIGNIFICATION :
- après lecture, recherche de sens
- puis des hypothèses de lecture menées à partir de questions + ou – ciblées
 
PHASE DE RECHERCHE DE « PREUVES » :
- recherche de procédés, d’outils, d’instruments de repérage
- organisation à partir d’un tableau en 3 colonnes
- comparaison de 2 textes traitant un thème commun et présentant des styles très différents : la découverte de la spécificité stylistique de chaque texte en est facilitée
Autre type d’approche :
- après la lecture, poser plusieurs questions mais sans demander de prise de notes
- puis demander un travail de formulation à l’écrit des idées évoquées précédemment
- possibilité de faire corriger ou d’améliorer les écrits de chaque élève par les autres
 
 
PHASE D’INTERPRETATION :
- passage au commentaire en lui-même
- phase de l’interprétation souvent très difficile pour nos élèves
- penser à l’utilisation de schémas qui permettent de visualiser la silhouette d’un devoir
Autre approche :
- partir d’un commentaire entièrement rédigé et demander aux élèves de surligner les idées directrices, les transitions
- de distinguer les procédés des idées...
 

II/ REMARQUES

Questions envisagées par la suite :
udifférence entre la lecture analytique (proposée pour l ’épreuve orale) et le commentaire (épreuve écrite)
► l’organisation des idées est similaire mais le choix des procédés d’analyse seront + ou - développés à l’oral selon les axes étudiés.
uEvolution de l’évaluation durant l’année :
► varier les exercices d’entrainement (ex : devoir rédigé sous forme de simple prise de notes et dans ce cas, noter la pertinence du choix des idées ; commentaire à trous ; ou commentaire entièrement rédigé à partir des notes de brouillon, évaluer la compétence des élèves à reprendre et correctement présenter toutes les idées vues en classe..)
► varier les critères d’évaluation : évaluation globale du devoir ou décomposée en fonction d’un certain nombre de critères (style, réflexion...)
► proposer aux élèves de corriger la copie de leur voisin, à partir d’une grille rédigée au tableau sur la cohérence du sens global, la maitrise de la langue, de l’orthographe ; des conseils qui pourraient améliorer leur texte.
udiversité des exigences : les 2 questions proposées dans le sujet de l’EAF doivent-elles être reprises obligatoirement ? Plutôt oui, pour éviter les contresens grossiers ; la forme du commentaire peut être perçue de façon + ou- lâche mais doit respecter les paragraphes distincts... ;
 
 

III/ APPLICATIONS

Premier exemple pour aborder les commentaires :
 
- présenter une question aux élèves sur un texte sans développer de consignes
- demander aux élèves de noter les questions relatives à leurs difficultés d’expression
- type de questions posées : comment on commence ? Comment passe-t-on d’une idée à une autre ? Comment cite-t- on ? Faut-il faire un plan ?
► ce travail de formulation permet aux élèves de mieux mémoriser les méthodes d’apprentissage de rédaction ; de favoriser l’autonomie des élèves face aux textes ; envisager les séances suivantes sous forme de réponses à chaque question posée.
 
Deuxième exemple pour aborder les commentaires :
 
Partant du triple constat suivant :
- nos élèves ont du mal à prendre des notes, qui souvent parasitent la compréhension
- leur retard occasionne souvent un manque d’écoute du cours (générant de nombreux contresens)
- et notre manque de temps pour développer chaque étude de texte,
lire et travailler un seul paragraphe du texte :
demander aux élèves de ne rien écrire, afin de focaliser leur attention sur l’écoute et la réflexion de chaque élève sur le texte. Passer ensuite à la phase écrite qui sera améliorée au fil de l’année.
► ce travail d’ écoute permet aux élèves d’étudier le texte de façon beaucoup plus active et favorise la mémorisation des idées
► quant au passage à la phase écrite, il permet de les aider à prendre confiance en eux, l’écriture fait sens, et petit à petit, ils peuvent constater l’amélioration de leur rédaction