Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Collège > Quatrième > Activité 4e : L’interview imaginaire d’un auteur de nouvelles

Activité 4e : L’interview imaginaire d’un auteur de nouvelles

17 / 02 / 2011 | le GREID Lettres

par Sarah Pépin, professeur au collège Jean de Beaumont, Villemomble

Objectifs :
• Lire une nouvelle intégralement.
• Savoir reconnaître les principaux constituants d’une nouvelle (personnages, cadre spatio-temporel, trame narrative, chute) et en rendre compte.
• Rédiger un dialogue ou préparer la trame d'une discussion orale.
• S’exprimer de façon claire et audible à l’oral.
• Faire une recherche documentaire.
• Produire un travail oral utilisant les TICE : ENT, sites internet, baladodiffusion.
• Valider des compétences B2i.
• Apprendre à travailler en binôme. 

Durée : 5 heures

Supports :
• nouvelles réalistes de Maupassant et Zola,
• sélection de sites web sur ces auteurs,
• interviews d’autres auteurs.

Démarches et activités :
Le travail a pour finalité d’évaluer la lecture cursive des élèves par le biais de questions et réponses imaginaires qu’ils rédigent et enregistrent. Il est complété par une recherche sur les auteurs, menée avec le professeur documentaliste, visant à sélectionner des éléments biographiques en rapport (par le thème ou la date) avec la nouvelle étudiée.


Contexte  : en prolongement d’une séquence sur la nouvelle réaliste au XIXe siècle. (Mais le travail peut être mené à partir d'autres supports : fantastique, autobiographique…)


Outils TICE : Baladodiffusion, Audacity, Internet, TNI

Apport spécifique des TICE :
Le TNI favorise le travail collectif d’élaboration des consignes.
La baladodiffusion permet un travail d’entraînement autonome à la lecture expressive et à l’expression orale. Les élèves ont la possibilité de s’écouter et de se corriger.
Le résultat, enregistré, peut être partagé par le biais d’un ENT et/ou d’un blog.

Une partie du travail réalisé par les élèves est consultable à cette adresse : http://lewebpedagogique.com/fenetresurcours/tag/sons/

 

Déroulement de l’activité


Des nouvelles de Guy de Maupassant et d’Emile Zola ont été données à lire en lecture cursive en prolongement d’une séquence portant sur le genre de la nouvelle réaliste. Afin d’évaluer cette lecture autonome et de réinvestir ce qui a été vu durant la séquence, on propose aux élèves d’imaginer une interview de l’auteur.

Les élèves travaillent à deux, afin qu’il y ait au final un journaliste et l’auteur. Chaque binôme a en charge une lecture différente. On veille à adapter la difficulté de lecture au niveau de chaque élève. Dans l’une de mes classes, c’est d’autant plus important qu’il y a six élèves issus de classe d’accueil.

 

Séance de préparation : définir collectivement les consignes d’écriture

Support : interviews d’auteurs proposées à la fin de livres de la collection Livre de Poche jeunesse (Le Secret de la Cathédrale, Merlin).

Les extraits ont été scannés et sont projetés sur un TNI.

On observe tout d’abord les questions posées. Il en ressort que des questions portent sur la vie de l’auteur, d’autres sur son œuvre, plus particulièrement les personnages, le cadre spatio-temporel, le message qu’il a voulu faire passer.
Ces éléments sont mis en valeur par des élèves qui passent au tableau et utilisent le surligneur. (Pour en savoir plus sur les usages du TNI, on pourra consulter les Mediafiches).

On lit ensuite les réponses. Les élèves remarquent qu’elles sont souvent plus longues que les questions car l’interviewé n’hésite pas à développer pour expliciter ses choix narratifs.

Ces observations vont aider à définir collectivement ce que les élèves devront préparer pour réaliser une interview imaginaire :

-  une recherche documentaire pour en savoir plus sur l’auteur ;
-  un repérage des composantes principales de la nouvelle : personnages, cadre-spatio-temporel, trame narrative et chute ;
-  un retour sur tout élément qui leur a semblé intéressant ou original dans la nouvelle lue.


La classe est ensuite séparée en deux groupes afin de faciliter le travail et de pouvoir mener, en alternance, la recherche documentaire et la réflexion sur la nouvelle lue.


Séance de recherche documentaire (au CDI) : sélectionner des données biographiques

Guidés par le professeur documentaliste, les élèves consultent une sélection de sites internet. L’objectif est d’apprendre à réaliser une fiche biographique simple et à sélectionner les informations dont on a besoin. 
Il n'y a pas de fiche-cadre pour la recherche, mais les sites internet ont été présélectionnés. La recherche est faite en regard de la nouvelle lue : par exemple, on incite les élèves à s'intéresser plus particulièrement aux informations correspondant à la période d'écriture de la nouvelle étudiée.


Séance sur la nouvelle (en classe) : repérer les éléments importants

Au brouillon, les élèves notent le nom et les caractéristiques des personnages principaux, les éléments constitutifs du cadre spatio-temporel, les principales étapes de la trame narrative, et le cas échéant reformulent la chute. On encourage les élèves de chaque groupe à discuter et à se questionner sur ce qui leur a paru le plus important, frappant.

Cet exercice demande de retourner au livre, de le feuilleter, de relire des passages un peu longs parfois. Il permet au professeur de repérer les élèves les plus en difficulté en lecture face à un texte long et de leur apporter de l’aide.


Séance de rédaction : questions et des réponses de l’interview imaginaire

Une fois toutes les informations biographiques et narratives collectées, on demande aux élèves de rédiger un maximum de dix questions-réponses intégrant les éléments remarqués lors des séances précédentes et rendant compte de leur lecture intégrale de la nouvelle. Cette première séance d’expression se déroule en classe.

En passant aider chaque groupe, le professeur incite à développer les réponses et à éviter les questions théoriquement impossibles du type : « En quelle année êtes-vous mort ? ». En revanche, il encourage l’aspect ludique de la rédaction du dialogue : on intègre des formules de politesse, on se donne la liberté d’accueillir Maupassant ou Zola au collège pour une interview !

Les travaux sont ramassés pour une correction intermédiaire. Le professeur annote les brouillons en proposant des améliorations syntaxiques et lexicales principalement. Il veille à ce que l’ensemble des questions rende compte de la compréhension globale du texte puisque l’évaluation de la lecture est son objectif principal. La correction de l’orthographe n’est pas une priorité dans ce devoir.

Le travail est rendu aux élèves qui doivent l’améliorer et le compléter à la maison.
La rédaction intégrale de l'interview n'est pourtant pas une obligation : on peut envisager de préparer l'interview sous forme de trame, afin de travailler la prise de note et la technique de la communication orale.


Séance d’enregistrement : jeu de rôles et expression orale

Les binômes enregistrent leur interview et la rendent au professeur en le déposant dans l’ENT du collège. Cette séance peut être commencée en classe, ou en salle multimedia, pour expliquer les aspects techniques et achevée par les élèves en autonomie.

Une partie de l’évaluation prend en compte le ton, l’articulation, le débit de parole.
En outre, on a imposé qu’un court extrait du texte soit lu pendant l’interview, ce qui permet d’entraîner les élèves à la lecture expressive.


Plusieurs modalités sont possibles pour réaliser cette partie du travail, en fonction des moyens à disposition et des compétences des élèves :
 -  en salle multimedia avec le logiciel Audacity
 -  à la maison avec un baladeur mp3 ou le logiciel Audacity

Dans tous les cas, le travail achevé est converti au format mp3 et déposé par les élèves dans un espace commun de l’ENT. Ils pourront ainsi écouter les propositions de leurs camarades.

Le travail peut également être valorisé par la publication des interviews sur un blog. C’est ce que nous avons choisi de faire. On peut en écouter une sélection sur le blog Fenêtre sur cours.