23 aoû. 2011

La ponctuation : remédiation en baladodiffusion par groupe de besoin


par Sarah Pépin, collège Jean de Beaumont, Villemomble








Niveau : 6e
 
Objectifs :
- Comprendre et améliorer les usages de la ponctuation dans les activités de lecture et d’expression.
- Mettre en valeur un texte lu.
S’exprimer de façon audible et compréhensible.
Prendre plaisir à lire
Valider des items du B2i (dans les domaines « S’approprier un environnement informatique de travail » et « Créer, produire, traiter, exploiter des données »).
 
Contexte : Remédiation proposée dans le cadre de séances en demi-groupe, à différents moments de l’année.
 
 
Supports : Textes extraits de Pierrot ou les secrets de la nuit de M. Tournier et du Grand voyage d’Ulysse de Françoise Rachmuhl et Charlotte Gastaut.
 
 
Durée : 2 séances en groupe.
 
Démarches et activités :
Aider les élèves à maîtriser la ponctuation par le biais d’exercices utilisant les outils de la baladodiffusion : écouter des fichiers sons enregistrés par le professeur pour repérer et employer une ponctuation correcte ; s’enregistrer et s’écouter pour améliorer ses compétences en lecture.
 
 
Outils TICE : Baladeurs MP3 ou tout autre matériel permettant l’écoute et l’enregistrement de fichiers sons.
 
 
Apport spécifique des TICE :
l’utilisation d’un baladeur avec un casque stimule l’intérêt et favorise la concentration des élèves.
Avec la baladodiffusion, l’ouïe vient en support du regard pour les élèves en difficulté de lecture.
la possibilité de se réécouter permet aux élèves de prendre conscience de leurs fautes et de s’auto-corriger.

Déroulement des activités

Activité 1 : Comprendre le rôle de la ponctuation en fin de phrase.

Dans le cadre de la première séquence de l’année, une séance sur le rôle de la ponctuation en fin de phrase et des exercices d’application ont été proposés : rétablir points et majuscules, corriger un texte mal ponctué. Certains élèves ont eu beaucoup de difficultés, ne parvenant pas à comprendre le sens des textes par la lecture silencieuse.
Afin d’aider plus particulièrement ces élèves, j’ai choisi d’utiliser les outils de la baladodiffusion pour retravailler cet objectif, lors de séances en demi-groupe qui se sont déroulées en salle multimédia.
 
Chaque élève dispose d’un ordinateur et d’un casque. Dans l’ENT, on a déposé les fichiers sons dont les élèves auront besoin.
Une fiche imprimée est distribuée (Fiche_ponctuation.pdf), présentant deux exercices.
L’objectif principal de la séance est de montrer que délimitation de la phrase et sens sont liés.
 
1. Repérer une ponctuation correcte. (reperer_ponct.MP3)

reperer_ponct
IMG/mp3/reperer_ponct.mp3

 


On propose trois enregistrements d’un même texte, ponctué différemment. Les élèves doivent repérer la ponctuation correcte et justifier leur réponse.
 
Une fois l’exercice effectué individuellement, on se regroupe afin de faire une correction collective.
 
2. Placer correctement la ponctuation forte. (dictee_ponct.MP3)

dictee_ponct
IMG/mp3/dictee_ponct.mp3

 

L’élève écoute un texte enregistré par le professeur et doit placer points, points d’exclamation et d’interrogation en se fiant aux pauses et à l’intonation. Il doit ajouter les majuscules nécessaires.
 
Dans ces deux exercices, l’intérêt de la baladodiffusion — par rapport à une lecture du professeur faite à haute voix est que les élèves peuvent écouter les enregistrements autant de fois que nécessaire pour répondre. Ils travaillent donc en autonomie, chacun à leur rythme.
 


Activité 2 : Lire en respectant la ponctuation faible pour aller vers une lecture expressive.

 
Plus tard dans l’année scolaire, la baladodiffusion a de nouveau été un outil pour travailler la ponctuation, en lien avec la lecture à haute voix pour des élèves ayant des difficultés à lire et comprendre les textes étudiés en classe entière.
 
Cet exercice se déroulant pendant une séquence sur L’Odyssée d’Homère, j’ai choisi des extraits du Grand voyage d’Ulysse, de F. Rachmuhl et C. Gastaut, dans la collection des albums du Père Castor (éditions Flammarion). Des extraits très simples, très courts (5 à 10 lignes) et fortement ponctués de virgules sont sélectionnés.
La consigne est donnée oralement au groupe d’élèves : le texte doit être lu en pensant qu’il va être écouté par une autre personne, comme lorsque l’on lit une histoire à un enfant.
 
Les élèves enregistrent leur lecture d’un extrait, puis s’écoutent, sur des baladeurs MP3 équipés d’un casque.
 
En écoutant leur propre lecture, les élèves prennent conscience de l’importance de ne pas buter sur les mots, de s’appuyer sur la ponctuation forte et faible pour donner du sens. Ils doivent alors se ré-enregistrer pour s’améliorer, puis réécouter jusqu’à ce que leur lecture leur paraisse réussie.
 
 
Les élèves ont réalisé entre 4 et 7 enregistrements avant d’estimer leur lecture satisfaisante. Avant la fin de la séance, il est important de leur proposer de réécouter le premier puis le dernier enregistrement. Ils se rendent alors compte des progrès faits lors de ce travail : correction des mots mal lus qui ne permettaient pas de comprendre le sens du texte (eleveB.MP3), respect de la ponctuation faible pour donner le rythme et le ton (eleveA.MP3).
eleveA
IMG/mp3/eleveA.mp3
eleveB
IMG/mp3/EleveB.mp3

Si les conditions matérielles le permettent, il est très intéressant de faire une écoute commune des enregistrements pour commenter en groupe les progrès observés et valoriser les efforts des élèves.

 
Pour tous les élèves du groupe, les conditions de travail, individuel et autonome, ont donné, dès le premier enregistrement, un résultat meilleur que lors d’une lecture en classe à voix haute.


 

 
Document(s) joint(s) :