26 sep. 2011

Séquence Latin - Maths 5e/4e

Par Karine Juillien (Latin) ainsi que Brigitte Pognon et Marie-Hélène Bastrot (Mathématiques),
Collège Pablo Picasso, Champs sur Marne.

 













Objectifs  :

- Comprendre la structure des phrases latines.

- S’initier à la traduction.

- Travailler le vocabulaire.

- Comprendre la notion de proportion.

 

Supports :

- Vitruve, De architectura, III, 1, 2.

- Aulu-Gelle, Nuits attiques, I, 1-3.

 

Cette courte séquence a pour objectif de familiariser les élèves avec la traduction en les faisant partir d’un texte dont la structure est assez répétitive. Elle vise également à utiliser un extrait pour en éclairer un autre, créant ainsi un écho entre deux auteurs et deux textes différents. Elle rend enfin possible un travail interdisciplinaire.

Les deux volets de la séquence peuvent être réalisés indépendamment, mais ils gagnent à être menés en parallèle : les mathématiques permettent de faire aboutir le texte latin à un résultat concret ; le latin offre la possibilité d’une illustration culturelle au cours de mathématiques.

Selon le niveau des élèves, on peut réaliser cette séquence en fin de 5e ou début de 4e, ce qui correspond, dans le programme de mathématiques, au moment de l’apprentissage de la proportionnalité ou de sa révision. C’est un bon préalable à la découverte de l’utilisation du dictionnaire et un bon support également pour un travail sur le vocabulaire.

 

Déroulement de la séquence

En latin

Séance 1 : étude de l’extrait de Vitruve













Séance 2 : étude de l’extrait d’Aulu-Gelle

En mathématiques : la notion de proportion

 

Cette séquence, conçue comme un moment d’alternance ou comme un travail, plus ludique, de fin d’année, ne contient volontairement pas d’évaluation. Pour qu’il en subsiste tout de même quelque chose dans l’esprit des élèves, outre l’anecdote, qui, elle, est très facilement retenue, il est nécessaire de veiller à ce que le vocabulaire soit réinvesti et évalué dans une séquence ultérieure et que le travail de réflexion sur la construction des phrases soit repris dans l’approche et la traduction des autres textes de l’année ou des années suivantes.