Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Articles attente classement 2017 > Bilan de l’évaluation par compétences d’une classe de 4e "Aide et Soutien" au (...)

Bilan de l’évaluation par compétences d’une classe de 4e "Aide et Soutien" au cours de l’année 2011-2012

10 / 09 / 2012 | le GREID Lettres

par Camille Chappotteau, professeur au collège Sévigné de Gagny

 

 L’évaluation par compétences dans cette classe de quatrième « Aide et Soutien » me semblait un bon moyen de motiver et encourager les élèves les plus en difficulté. Je suis partie du principe que le niveau du socle commun de connaissances et de compétences est inférieur au niveau demandé au brevet. Cela me permettait de revaloriser les élèves les plus en difficulté en les plaçant dans une situation de réussite dans le cadre du livret.

 J’ai évalué des compétences à tout moment : lors des contrôles comme pendant le cours, où de nombreuses activités peuvent être l’occasion d’une évaluation (cf exemples ci-dessous p.3). Le but était que les élèves s’exercent à une même compétence et soient évalués plusieurs fois dans l’année, afin de leur offrir la possibilité de s’améliorer et de les inciter à ne pas relâcher leurs efforts. La version du livret de compétence de mon collège comporte pour se faire trois colonnes de validation pour chaque compétence. Cela permet la validation d’une même compétence à plusieurs reprises par le même enseignant ou par des professeurs de matières différentes :

PALIER 2 – COMPETENCE 1 – LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE

 

Validation 1

Validation 2

Validation 3

DIRE

S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis

Fçais

20/04/12

 

 

Prendre la parole en respectant un niveau de langue adapté

H-Géo

07/03/12

Fçais

20/04/12

 

 

Dans mes propres progressions de séquences étaient précisées les compétences que nous développions en classe, en plus des compétences évaluées. Par ailleurs, les compétences évaluées étaient signalées aux élèves dans le programme de séquence (ci-dessous, deux exemples).

 

Séquence 2

Fantastique, rêve ou réalité ? (la nouvelle fantastique)

Objectifs

- Comprendre la création d’une atmosphère fantastique : le principe de l’hésitation.

- Le récit au passé et ses caractéristiques.

Lecture

- Th. Gautier, Le Pied de momie, 1840 (texte intégral)

- P. Mérimée, La Vénus d’Ille, 1837 (texte intégral)

- Une nouvelle fantastique au choix en lecture cursive

Images

Extrait de film : T. Burton, Sleepy Hollow (entrée dans la séquence)

Peinture : H. Robert, Ruines romaines avec le Colisée, 1798, musée du Louvre

Sculpture : Vénus de Milo, vers 100 av. J.-C., musée du Louvre

 Sculpture d’une danaïde, vers 50 av. J.-C., musée de Naples

Langue

- Passé simple et passé antérieur - Les valeurs des temps passés dans le récit

- Les indicateurs spatio-temporels et logiques - Le lexique de la peur et de l’étrange

- L’accord dans le groupe nominal

Écrit

- Rédiger un récit fantastique à partir d’une photographie

- Rédiger la quatrième de couverture d’une nouvelle fantastique (devoir maison)

- Rédiger la suite d’un récit fantastique (évaluation)

Oral

Formuler un propos simple

Compétences

évaluées

C1 Lire : Repérer des informations explicites et implicites dans un texte

C1 Ecrire un texte cohérent

C5 Culture littéraire et artistique : Etablir des liens entre les oeuvres

 

Séquence 3

A vos plumes !

Objectif

Ecrire une collection de nouvelles fantastiques.

Lectures (extraits)

- Maupassant, La Peur , Lettres d’un fou, Sur l’eau, Conte de noël - Mérimée, Lokis

- Poe, Ligéia, Ombre - Tchekov, Le Miroir déformant

Langue

- les pronoms - les modalisateurs => le conditionnel

- sujet et attribut du sujet - l’accord du participe

- le lexique de la peur et de l’étrange

Ecriture

Une nouvelle fantastique complète par groupes de deux ou trois élèves.

Compétences

- C1 Ecriture : Savoir rédiger un texte cohérent à partir d’une consigne donnée

 Savoir écrire un texte en respectant l’orthographe et la grammaire

 Savoir améliorer son texte

- C1 Dire : Savoir émettre une opinion sur un texte et la justifier.

- C4 Informatique : Savoir saisir et mettre en page un texte.

 Savoir envoyer un document en pièce jointe.

- C5 Culture humaniste : Savoir écrire un texte fantastique.

- C7 Savoir travailler en équipe et faire preuve d’autonomie.

 

Quatre exemples d’évaluation :

  • Au cours d’un contrôle (questionnaire sur un texte – cf annexe 1), j’ai évalué trois compétences en plus de la note attribuée à leur travail. A la fin du contrôle, j’avais ajouté le tableau suivant :

Auto-évaluation

Dans ce contrôle je pense avoir su montrer que :

1. Je sais repérer des éléments dans un texte.  Oui / Non

2. Je sais résumer les étapes d’un récit.  Oui / Non

3. J’ai compris la notion de réalisme et que je peux l’expliquer.  Oui / Non

 

Evaluation du professeur

1. Savoir repérer des éléments dans un texte. Acquis / En cours d’acquisition / Non acquis

2. Savoir résumer les étapes d’un récit. Acquis / En cours d’acquisition / Non acquis

3. Avoir compris la notion de réalisme

 et pouvoir l’expliquer.  Acquis / En cours d’acquisition / Non acquis


La première compétence (Pilier 1 du socle - Lire) était validée s’ils avaient répondu correctement aux questions de repérage dans le texte (questions 1, 2, 3 et 4). Les deux compétences suivantes (pilier 5) étaient validées chacune grâce à l’une des questions du contrôle (question 5 et question 9). Les élèves ont ainsi pu obtenir la validation d’une ou plusieurs compétences, même s’ils n’ont pas eu une bonne note à leur contrôle.

 

  • Lors d’une séquence sur le théâtre, les élèves avaient à lire la pièce à la maison. Néanmoins, sachant que tous n’en étaient pas capables et pour être certaine que tous aient au moins écouté la pièce, je leur ai diffusé les scènes que nous n’étudions pas en classe. Ainsi, à chaque scène visionnée, l’élève qui le souhaitait la résumait à l’oral à ses camarades. Si son résumé était clair, alors il validait la compétence : « Je sais comprendre un texte écouté et en rendre compte à l’oral à mes camarades en le résumant. » (Pilier 1) Cela me permettait d’être certaine que l’ensemble de la classe comprenait les enjeux de chaque scène et de faire avec eux, à partir de leur propre résumé de la scène, le lien entre les scènes, de mettre certains enjeux de la pièce en avant.

 

  • Ces élèves de quatrième « Aide et soutien » avaient la possibilité de faire des stages en entreprise durant l’année. Ces stages m’ont permis de valider chez certains élèves les deux compétences du pilier 7. En effet, après le stage, les élèves devaient écrire un rapport, dans lequel leur étaient demandés des renseignements sur l’entreprise, son fonctionnement, les métiers qui y sont exercés et les études nécessaires pour parvenir à ces métiers. Cela me permettait d’évaluer la compétence qui concerne la connaissance du monde de l’entreprise et la connaissance des parcours de formation. Par ailleurs, ce rapport devait contenir une fiche-bilan remplie par leur tuteur de stage (cf annexe 2), grâce à laquelle j’ai pu évaluer la compétence « Faire preuve d’autonomie ».
  • Au cours d’une heure de soutien, sur tout un trimestre, les élèves ont passé individuellement un entretien fictif pour un emploi. L’emploi pour lequel ils faisaient semblant de postuler était tiré au sort. Ils devaient donc faire preuve d’inventivité pour arriver à se « vendre » au chef d’entreprise. Deux compétences étaient évaluées : « Savoir adapter sa prise de parole à la situation de communication » (Pilier 1 - Dire) et « Savoir identifier ses points forts et ses points faibles dans des situations variées » (Pilier 7).

 

 Bilan sur l’intérêt des élèves pour le livret de compétences :

Si, en début d’année, l’intérêt des élèves pour les compétences était moindre, car ils n’attachaient encore d’importance qu’aux notes, il était bien plus important en fin d’année. Au troisième trimestre, les élèves accordaient la même valeur à la validation d’une compétence qu’à la réussite d’un contrôle. L’obtention d’une compétence étant plus simple, leur estime de soi en était rehaussée.

De ce fait, en ce début d’année 2012-2013, afin de motiver dès à présents les élèves, nous avons choisi dans mon établissement de leur montrer leur livret personnel de compétence (version papier) le jour de rentrée, afin de le rendre concret à leurs yeux et qu’ils puissent constater où ils en sont. Nous avons également rappelé à nos élèves que l’obtention du socle est nécessaire pour valider le brevet des collèges.

 Bilan des domaines évalués sur l’année :

Pilier 1 (« Maîtrise de la langue française »)

Lire : 4 compétences évaluées /5

Ecrire : 4/4

Dire : 2/4

Pilier 4 (b2i)

Compétences concernant la maîtrise du traitement de texte et celles concernant la sélection de l’information

Pilier 5 (« Culture humaniste »)

- Connaissances et repères concernant la culture littéraire et artistique

- Etablir des liens entre les oeuvres

- Connaître et pratiquer diverses formes d’expression à visée littéraire

Pilier 7 (« Autonomie et initiative »).

- Etre acteur de son parcours de formation et d’orientation

- Identifier ses points forts et ses points faibles

- S’engager dans un projet collectif

- Assumer des rôles, prendre des initiatives et des décisions.

 

 Bilan de validation des livrets de compétences sur la classe de 4è A&S pour le pilier 1 :

Toutes les compétences évaluées n’ont pas été validées pour chaque élève, malgré plusieurs évaluations pour une même compétence. Néanmoins, le bilan des compétences validées - pour le pilier 1 par exemple - est plutôt positif, sachant que les élèves ont encore toute leur année de troisième pour obtenir 80% du pilier et ainsi le valider.

% d’élèves de la classe

Nombre de compétences validées

20,00%

9 ou 10 compétences sur 13

25,00%

8 compétences sur 13

35,00%

6 ou 7 compétences sur 13

20,00%

Moins de 6 compétences sur 13