Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Lycées > Archives > Au bonheur des dames - Travail en module (séance (...)

Au bonheur des dames - Travail en module (séance 2)

20 / 06 / 2007 | le GREID Lettres

Retour à la séquence

Objectif : Savoir rédiger un paragraphe d’analyse

Texte N°1 bis (chapitre I) :

Alors Denise eut la sensation d’une machine, fonctionnant à haute pression, et dont le branle aurait gagné jusqu’aux étalages. Ce n’étaient plus les vitrines froides de la matinée ; maintenant, elles paraissaient comme chauffées et vibrantes de la trépidation intérieure. Du monde les regardait, des femmes arrêtées s’écrasaient devant les glaces, toute une foule brutale de convoitise. Et les étoffes vivaient, dans cette passion du trottoir : les dentelles avaient un frisson, retombaient et cachaient les profondeurs du magasin, d’un air troublant de mystère ; les pièces de drap elles-mêmes, épaisses et carrées, respiraient, soufflaient une haleine tentatrice ; tandis que les paletots se cambraient davantage sur les mannequins qui prenaient une âme, et que le grand manteau de velours se gonflait, souple et tiède, comme sur des épaules de chair, avec les battements de la gorge et le frémissement des reins. Mais la chaleur d’usine dont la maison flambait, venait surtout de la vente, de la bousculade des comptoirs, qu’on sentait derrière les murs. Il y avait là le ronflement continu de la machine à l’ouvre, un enfournement de clientes, entassées devant les rayons, étourdies sous les marchandises, puis jetées à la caisse. Et tout cela réglé, organisé avec une rigueur mécanique, tout un peuple de femmes passant dans la force et la logique des engrenages.

 

Rappel méthodologique : la structure du paragraphe de commentaire.

 

  • Plan possible de commentaire :

Admiration de Denise

- Un regard séduit par la variété et la quantité des articles

- Vitrine vue à travers le regard de Denise

- Variété et quantité des objets

Un regard séduit par la beauté d’un tableau impressionniste

- Un tableau riche en couleurs

- Les caractéristiques de l’impressionnisme

Un regard séduit par une sensualité empreinte de pureté

- Les images de campagne

- Les images de femme

 

Etude des images : savoir conduire la démarche.

 

  • Lire le texte
  • "Réagir" devant le texte : quelle impression se dégage du texte ?
  • A la lecture de ce texte, le magasin semble .... (proposez 3 adjectifs)
  • Observez les images : combien de types d’images voyez-vous ? repérez-les en utilisant des couleurs différentes et commentez les (organisation dans le texte / connotations : quelles autres "réalités" se cachent sous cette description ?
  • Confèrent-elles au magasin une image valorisante ou non ?)
  • Observez les formes verbales : qui agit ?

Le repérage est élaboré et commenté à partir du travail des élèves sur un transparent :

Alors Denise eut la sensation d’une machine, fonctionnant à haute pression, et dont le branle aurait gagné jusqu’aux étalages. Ce n’étaient plus les vitrines froides de la matinée ; maintenant, elles paraissaient comme chauffées et vibrantes de la trépidation intérieure. Du monde les regardait, des femmes arrêtées s’écrasaient devant les glaces, toute une foule brutale de convoitise.

Et les étoffes vivaient, dans cette passion du trottoir : les dentelles avaient un frisson, retombaient et cachaient les profondeurs du magasin, d’un air troublant de mystère ; les pièces de drap elles-mêmes, épaisses et carrées, respiraient, soufflaient une haleine tentatrice ; tandis que les paletots se cambraient davantage sur les mannequins qui prenaient une âme, et que le grand manteau de velours se gonflait, souple et tiède, comme sur des épaules de chair, avec les battements de la gorge et le frémissement des reins. MAIS la chaleur d’usine dont la maison flambait, venait surtout de la vente, de la bousculade des comptoirs, qu’on sentait derrière les murs. Il y avait là le ronflement continu de la machine à l’œuvre, un enfournement de clientes, entassées devant les rayons, étourdies sous les marchandises, puis jetées à la caisse. Et tout cela réglé, organisé avec une rigueur mécanique, tout un peuple de femmes passant dans la force et la logique des engrenages.

 

Selon les groupes, le travail prend des formes différentes :

- Rappel de la notion d’images (comparaisons / métaphores)

- Rappel des observations à faire : organisation dans le texte / classement / connotations .

- Rappel à propos des formes verbales : actif # passif / animé # inanimé / temps.

- Organisation matérielle de la recherche pour une plus grande efficacité

Ou

- Rappel plus rapide des notions de base

- Accent mis sur l’interprétation

- Ouverture sur les fonctions de la description : mise en relation avec le texte 1 : progression narrative.

- Mise en place d’un plan de commentaire

Retour à la séquence

Analyse des éléments repérés dans chaque "poste" d’observation :

 

Poste 1 : STRUCTURE DU TEXTE

On observe :

- 2 phrases - articulations qui situent les personnages / vitrines

- 2 vitrines décrites ce qui présuppose un déplacement du regard des personnages

- Abondance d’indications de lieu qui orientent le regard de haut en bas

On interprète :

- la description s’organise autour du regard des personnages = le lecteur reçoit donc une vision subjective des vitrines (il voit les vitrines comme Denise et ses frères les voient)

- le regard des personnages est admiratif : "séduits"

Poste 2 : SYNTAXE

On observe :

- 2 longues phrases descriptives

- 2 phrases qui sont énumératives

- 2 énumérations de termes tous au pluriel

On interprète :

- Pas de pause, pas de rupture dans le mouvement du regard des personnages : ils sont fascinés

- Abondance et variété des articles en vitrines : causes de l’admiration des personnages

Poste 3 : LES CHAMPS LEXICAUX

On observe :

- un champ lexical important qui met en relief le travail de l’étalagiste (italique texte 2)

- un champ lexical important qui met en relief des contrastes de couleurs, des nuances de couleurs

On interprète :
Volonté de séduire - effets calculés : l’étalagiste fait un travail de peintre. Il ne se contente pas de présenter des articles. Il "construit" un tableau avec des formes et des couleurs. Denise et ses frères sont séduits par l’art de l’étalagiste

Poste 4 : LES IMAGES

On observe :

- des images qui évoquent la campagne
=> nature
=>intervention de l’homme non dégradante

- des images de femme images empreintes de sensualité images de pureté

On interprète :

- Vision agréable : couleurs / beauté / simplicité

- Vision agréable : jeunesse / douceur

- Denise et ses frères sont séduits aussi par la beauté simple du tableau

 

Retour à la séquence