Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

Lectures, écritures, littérature et société

08 / 05 / 2014 | le GREID Lettres

Journée de conférences du 6 novembre 2013
Lycée Saint-Exupéry, Créteil

Outre la présentation qui suit, vous trouverez dans cet articles les versions écrites des interventions, des exempliers, ainsi qu’un compte rendu global de la journée réalisé par deux formatrices professeurs de Lettres au lycée Émilie Brönte à Lognes, Madame Edith Autrand et Madame Deborah Knop.

Rénover pertinemment l’enseignement des Lettres doit lier une réflexion sur l’approche des textes littéraires et sur le positionnement de notre discipline dans le champ social : travailler pour nos classes de justes modalités de lecture et d’écriture ne peut aller sans un travail réfléchi de mise en relation entre la littérature que nous enseignons et la société où nous œuvrons avec nos élèves.

Adressée aux formateurs en même temps qu’aux professeurs, cette journée de conférences trouve son prolongement dans les stages du Plan académique de formation, concernant la lecture analytique comme l’enseignement « Littérature et société ».

Penser la lecture
Lire, expliquer, vivre

Trois intervenants (C. Pradeau, M. Macé, E. Candel) ont proposé des réflexions sur la lecture — la lecture des textes littéraires, la lecture littéraire des textes, mais aussi la lecture sur ordinateur et en ligne, qui interroge les pratiques traditionnelles. Il s’agissait de proposer des outils conceptuels et d’amorcer des approches pragmatiques aidant à renouveler le travail en classe. Comment définir et mettre en œuvre cette lecture ?

Les universitaires ont développé les références et analyses théoriques qui leur semblent les plus pertinentes aujourd’hui pour penser la lecture, ainsi que quelques pistes concrètes qui peuvent aider à construire une appétence et des compétences interprétatives, littéraires et culturelles effectives, échappant au formalisme comme à l’impressionnisme.

Au cours de la préparation de cette journée (entre universitaires, formateurs et inspecteurs), les questionnements suivants s’étaient notamment dégagés :

1) Comment amener nos élèves en condition de réception esthétique ? Développer l’expression autant que la compréhension (et l’une, pour l’autre) peut être une voie féconde.

2) Comment donner sa dignité conceptuelle à une lecture personnelle ? Comment élucider (conceptualiser) cette dernière, plutôt que d’importer des concepts qui ne touchent en rien le sujet lecteur et ne sont dès lors pas assimilés, et guère opératoires.

 

Que font les Lettres parmi les hommes ?
Littérature et/ou société

Si lire et écrire sont au cœur de notre discipline, comment en diffuser l’apport ? Les difficultés de la lecture à l’école tiennent aussi à la position de la littérature dans le champ social contemporain. Or l’ambition de notre enseignement doit bien évidemment excéder la constitution et la reproduction d’une classe de spécialistes. Il s’agit de raviver ce que sont les Lettres, mais aussi de leur donner les moyens d’une existence féconde dans le monde.

Trois interventions (celles de S. Pujol, J. Bordeau — puis du groupe constitué par L. Demurger, V. Desarbres et Th. Julian) ont pensé et incarné cette présence à la fois exigeante et diverse de la littérature dans la société, de Rousseau à l’État et aux entreprises. L’enseignement d’exploration « Littérature et société » en Seconde est l’espace privilégié où travailler cette dimension.

Quel sens donner à l’enseignement des Lettres ? Comment peut-il concerner pleinement des élèves à l’identité et aux visées très diverses, mais qui aspirent bien légitimement à réussir dans le monde ? S’appuyant sur leur expertise voire, le cas échéant, sur leur expérience personnelle, les intervenants ont voulu aider les professeurs à penser précisément quelles compétences l’enseignement des lettres permet d’acquérir et de développer, au-delà des données encyclopédiques et techniques auxquelles on s’attache souvent. Ils ont montré la diversité de la pertinence et des réussites possibles des littéraires dans la société.

 

Matinée

PDF - 154.5 ko
Lire au-delà du livre : mémoire, existence, morale

PDF - 140.6 ko
Lire au-delà du livre - exemplier

PDF - 247.2 ko
Rousseau et la parole publique

PDF - 121.4 ko
Styles d’écriture, styles de lecture

PDF - 71.4 ko
Styles d’écriture, styles de lecture - exemplier


Après-midi

PDF - 135.1 ko
Lucidités et stratégies langagières à l’ère de la communication


 

 

  • Écrire au service de l’État : diplomatie, culture, finances (Lucas Demurger, Thibaut Julian, Paul-Victor Desarbres, ENS rue d’Ulm / Ministère des Affaires étrangères, Ministère de la Culture, Ministère des Finances)
PDF - 186.4 ko
Écrire au service de l’État

Compte rendu global de la journée rédigé par Edith Autrand et Deborah Knop.

PDF - 184.8 ko
Compte rendu de la journée