Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > BTS > Ressources > Aborder le thème "Cette part de rêve que chacun porte en soi" par le (...)

Aborder le thème "Cette part de rêve que chacun porte en soi" par le vocabulaire - 1) les nuages de mots

03 / 03 / 2015 | le GREID Lettres
par Cyril GAINAUX, Lycée Flora Tristan, Noisy-le-Grand


Stage formation 2013-2014


Pour aborder le thème, on peut tirer parti de la présentation officielle du nouveau thème : le titre, la problématique expliquée et la liste des mots-clefs.

Dispositif initial

Après avoir indiqué le titre du thème annuel, on distribue un post-it aux étudiants avec la consigne suivante : « Inscrivez sur votre post-it trois mots ou expressions que l’intitulé du nouveau thème vous évoque.  » Les réponses sont recueillies et recopiées sur un site en ligne gratuit (par exemple « Wordle ») qui crée un nuage de mots que l’on peut afficher immédiatement au vidéoprojecteur et sauvegarder en PDF pour le distribuer ensuite aux étudiants.
PDF - 192.1 ko
Nuage de mots 1


Intérêts
Les nuages de mots sont familiers aux étudiants puisqu’on les rencontre fréquemment sur les sites Web, les réseaux sociaux, dans les revues… Même si les étudiants sont surpris de les voir apparaître dans un cadre pédagogique, ils les accueillent avec bienveillance et les commentent sans réticence.
Les étudiants sont curieux de connaître les représentations ou les préjugés qui dominent dans le groupe-classe et l’écart ou non qu’ils ont avec le groupe.
La liste de mots des étudiants constitue une première base de vocabulaire sur le thème qui annonce ou complète partiellement la liste des mots-clefs fournie avec la présentation officielle du thème.
L’analyse rapide du nuage avec les étudiants met à jour des oppositions : rêve nocturne / diurne ; matériel / immatériel ; individuel/collectif ; heureux/malheureux (cauchemar)… Au-delà, des axes ou sous-problématiques apparaissent, que l’on retrouvera en partie dans la présentation officielle des problématiques induites par le thème.
Cette première approche facilite l’analyse fine du titre du thème et elle incite les élèves à trouver des synonymes ou à constituer des champs lexicaux riches à partir des différents mots du -titre-.
On peut compléter cette première approche de plusieurs manières. On montre et on compare les résultats obtenus avec une autre classe. On peut aussi évoquer l’étude du psychologue Richard Wiseman présentée sur son blog :
-http://richardwiseman.wordpress.com/2012/04/11/dreamon-first-night-how-did-it-go/-.
Grâce à une application (« Dream:ON »), R. Wiseman a demandé à des internautes de lui raconter leur rêve parfait. Il a ensuite distingué les réponses des femmes et des hommes et construit un nuage de mots pour chaque sexe.
 

Second Dispositif

On présente sous la forme d’un nuage de mots la liste des mots-clefs fournie avec le -thème- sur le site ministériel :
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=76962

PDF - 286.7 ko
Nuage de mots 2



Intérêts et prolongements
Cette présentation graphique moins problématisée que la liste officielle permet de multiplier plus librement les liens entre les mots, de rapprocher le vocabulaire des problématiques déjà soulevées et de celles indiquées par la présentation officielle.
Le bilan de ce travail peut se faire sous la forme d’une série de champs lexicaux autour des notions repérées, graphiquement en soleil rayonnant ou avec une carte heuristique.
Après coup, on peut faire saisir aux étudiants la logique sous-jacente ayant présidé à l’établissement de la liste officielle des mots-clefs.
L’ensemble de ces travaux peut donner lieu à un petit dictionnaire sur le thème, une liste de mots-clefs ou un nuage de mots-clefs enrichi qui peut servir dans l’exploration ultérieure du thème.


Autres utilisations possibles
Les nuages de mots peuvent avoir d’autres utilisations en rapport avec le travail sur le lexique :
- pour construire une notion / une problématique (« le rêve américain », « l’utopie »…) avant son étude sous la forme d’un corpus. 
- pour établir une liste de mots-clefs limitée en vue d’une écriture personnelle.
- à la suite d’une séquence ou de l’étude d’une corpus en guise de bilan ou de « fiche-mémoire », pour faciliter les révisions avant un contrôle ou l’examen.