3 mar. 2015

Aborder le thème "Cette part de rêve que chacun..." par le vocabulaire 2) les cartes heuristiques


par Cyril GAINAUX, Lycée Flora Tristan, Noisy-le-Grand


Stage formation 2013-2014


Pour aborder le thème, on peut utiliser des cartes heuristiques ou cartes mentales. Les logiciels gratuits pour créer ces cartes sont nombreux. Le plus simple, et le plus utilisé par les étudiants eux-mêmes, est « Freemind ». Installé, il ne nécessite pas de connexion internet pour fonctionner. On peut donc l’utiliser facilement avec les étudiants pendant le cours, voire demander à un étudiant qui le connaît de construire la carte.

Dispositif initial


On fournit aux étudiants l’article « Rêve » élaboré à partir du Dictionnaire historique de la langue française et du Robert numérique 2014 

PDF - 105.4 ko
Article "Rêve" du Robert 2014


Puis, on leur demande de trouver les grands axes de la définition (étymologie, rêve éveillé, dans le sommeil), de souligner les définitions et les synonymes ou mots associés. Avec ces données, on peut créer, sauvegarder, imprimer et distribuer le résultat aux étudiants sous la forme d’une carte mentale.

Flash ou Javascript ne sont pas activés. Activez-les et relancez la page !

Second dispositif


A partir du travail effectué sur le titre, la présentation de la problématique et la liste des mots-clefs enrichie, on demande aux étudiants de construire une carte mentale pour chaque axe repéré afin de cerner le thème annuel d’une manière plus visuelle, synthétique. On a ainsi obtenu des cartes pour « pays de rêve et utopie », « Rêve, illusion, mensonge », « Mauvais rêves », « Rêve et intimité »

Faire un clic-droit sur les cartes pour les télécharger
Lieux-pays de rêve

Freemind - 3.9 ko
Lieux - pays de rêve

Rêve-illusion-Mensonge,

Freemind - 2.4 ko
Rêve, illusion, mensonge

Les mauvais rêves ou le rêve préjoratif,

Freemind - 3.5 ko
Mauvais rêves ou le rêve péjoratif

Rêve et intimité

Freemind - 1.3 ko
Rêve et intimité


Autres utilisations possibles
- Dans le même esprit mais d’une manière plus organisée qu’avec le nuage de mots, on peut utiliser la carte mentale pour cerner une notion ou une problématique a priori, par exemple « Le rêve américain ».
- De même, on peut utiliser la carte mentale pour préparer collectivement une écriture personnelle : une branche pour chaque argument puis des embranchements pour matérialiser les différents exemples. Sur cette base, les étudiants peuvent ensuite construire un plan et hiérarchiser les exemples.
- La carte mentale peut aussi être utilisée pour faire le bilan d’un corpus ou d’une séquence sur une problématique et ensuite être utilisée comme un outil mnémotechnique (répertoire d’arguments, d’exemples, de mots) en vue de l’examen.

 
Document(s) joint(s) :