Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > BTS > Ressources > Aborder le thème « Cette part de rêve que chacun porte en soi » en utilisant (...)

Aborder le thème « Cette part de rêve que chacun porte en soi » en utilisant le photolangage

03 / 03 / 2015 | le GREID Lettres

par Cyril GAINAUX, Lycée Flora Tristan, Noisy-le-Grand

Stage formation 2013-2014

Pour aborder le thème et consolider les premiers acquis tant sur le thème et ses problématiques que sur le vocabulaire, on peut utiliser le photolangage (pour cet outil, voir la fiche en document joint).

Word - 31 ko
Le photolangage

Dispositif initial

On présente aux étudiants un diaporama d’images reprenant des clichés sur le rêve : Christopher Reeves en Superman ; Nabilla prononçant son fameux « Allo quoi ? » ; publicité « Dior j’adore » avec Charlize Theron ; l’équipe de France championne du monde de football en 1998 ; publicité Dior avec Robert Pattinson ; couple enlacé sur une île de rêve ; femme allongée dans une baignoire remplie de billets de banque ; publicité pour l’Euro-Millions ; le baiser de mariage de Kate Middleton et du Prince William ; une villa moderne de luxe ; photo de Felix Baumgartner avant son record du saut en chute libre ; une Ferrari rouge à pleine vitesse ; publicité Axe Apollo « Pars en homme et reviens en Héros ».
On demande ensuite aux étudiants d’observer ces images, puis de les décrire oralement enfin d’expliquer en quoi elles se rattachent aux problématiques induites par le thème et ce en utilisant les mots-clefs collectés.
- Docs
- Pour le bilan, on utilise une carte heuristique

Clichés sur le rêve (carte mentale)

Freemind - 11 ko
Clichés de rêve

<freemind|doc=509|center>
Variante
Les étudiants peuvent apporter une image de rêve
Prolongement vers l’écriture
- On demande aux étudiants de décrire une image de rêve de leur choix et d’expliquer en quoi elle représente une forme d’idéal pour eux
- On demande aux étudiants de décrire un lieu idéal (chambre, maison, lieu naturel…)

Second dispositif

On présente aux étudiants des images volontairement sans lien direct avec le thème. En voici trois exemples :
trois noisettes ; un ponton avec sa pancarte « Privé » ; un immense escalier monté par un jeune garçon
On leur donne en même temps ces consignes :
« Prenez le temps d’observer les photographies placées sur les tables. Choisissez-en une qui vous semble évoquer le thème (pour faire simple « le rêve ») et ses problématiques. A l’écrit, décrivez objectivement cette image et proposez une (ou des) interprétation(s) par rapport au thème.  »
On peut ainsi attendre à propos de la représentation des trois noisettes :

  • une image opposée au rêve montrant des objets banals, triviaux, communs
  • un objet symbolique associé à l’argent, à l’épargne (l’écureuil et ses noisettes, la Caisse d’épargne et nos économies), à la richesse… symbole donc d’un des rêves les plus communs
  • un objet de rêve : des objets concrets, souvent par trois, sont utilisés dans les contes pour symboliser des vœux à exprimer/réaliser. Justement, il existe un film culte tchèque de Vaclav Vorlicek (1973) qui a pour titre Trois noisettes pour Cendrillon.

Intérêts
En première année, ce dispositif pédagogique peut stimuler l’expression orale/écrite car il est éloigné des exercices traditionnels déjà pratiqués (commentaire, dissertation, invention…) et il repose sur le libre choix du support ; pousser les étudiants à investir ou réactiver le travail sur l’analyse de l’image ; les amener à réfléchir sur l’implicite ou la dimension symbolique des images ; permettre d’évaluer certaines compétences en écriture

En deuxième année, outre les intérêts précités, ce dispositif peut « sortir » les étudiants de la pratique plus systématique des exercices de Culture Générale et Expression (synthèse de documents et écriture personnelle) tout en évaluant leurs acquisitions (vocabulaire, problématique) sur le thème.