Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Langues et culture de l’Antiquité > Ressources EPI LCA > EPI 4e LCA - Le chœur de la tragédie grecque, voix du peuple et du (...)

EPI 4e LCA - Le chœur de la tragédie grecque, voix du peuple et du dramaturge

25 / 10 / 2016 | le GREID Lettres
F. Voyenne, enseignant de lettres classiques
et C. Delhome, enseignant d’éducation musicale
Collège Jean Jaurès à Saint Ouen, 93


Titre destiné aux élèves : Dénoncer une injustice par son corps et sa voix
 
Parties du programme traitées par le biais de l’EPI dans chacune des matières :
 
Grec ancien Thèmes :
  • La Grèce dans son unité et sa diversité → Les espaces de partage culturel → jeux, théâtre, fête.
  • Vie familiale, sociale et intellectuelle → Les classes sociales (Les femmes)

Lecture, compréhension, traduction :

  • Lire oralement un texte écrit en grec.
  • Savoir rechercher un mot dans un dictionnaire de grec.
  • Repérer des indices signifiants pour émettre des hypothèses de lecture portant sur un énoncé court et accessible.

Etude de la langue :

  • Phonétique → Connaître l’alphabet grec : écriture, valeur phonétique des lettres esprits, accents.
Education musicale
  • Domaine du timbre et de l’espace
  • Domaine du temps et du rythme

 
Organisation retenue : trimestrielle (3e trimestre).
Modalités :

  • Le professeur de lettres classiques co-intervient en éducation musicale.
  • Quatorze séances d’une heure hebdomadaire.

Place du numérique : Documentation sur le chœur de la tragédie grecque et les instruments dans l’antiquité.
Réalisation(s) envisagée(s) : Mise en vocalité d’un extrait du 1er stasimon de Médée d’Euripide sur les femmes.
Lien avec un parcours : Le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC).
Domaines, compétences et connaissances :
 

Compétences et connaissances associées Interdisciplinarité
  • Vocabulaire, prononciation, construction des phrases ; posséder aussi des connaissances sur le contexte culturel propre à cette langue (modes de vie, organisations sociales, traditions, expressions artistiques...).
  • Utiliser sa voix et son corps.
  • Rythme, timbre et accentuation.
Grec ancien et éducation musicale (Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer) : l’accentuation de la langue grecque et de sa mise en poésie/l’accentuation en chant → Ressemblances ? Différences ?
  • Recherche documentaire sur internet et à la médiathèque.
  • Le rôle de la tragédie dans la démocratie athénienne/Le statut des femmes.
Grec ancien, éducation musicale et documentation (Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre/ Domaine 5 : les représentations du monde et de l’action humaine.) : apprendre à se documenter via internet → Les instruments de l’antiquité grecque/les origines musicales et le rôle social et politique de la tragédie grecque/Les femmes en Grèce.
La musique de la langue grecque/Scansion. Grec ancien et éducation musicale : chercher des motifs mélodiques en adéquation avec la scansion du stasimon.


Quelques repères sur la conduite du projet :
Cet EPI peut être proposé aux classes de 4e au troisième trimestre. Les élèves pourront ensuite choisir l’enseignement de complément LCA grec ancien en classe de 3e à raison de 2 heures par semaine.
Le professeur de Lettres Classiques interviendra en co-animation en éducation musicale.
Il faudra prévoir deux séances au CDI.
Les séances se dérouleront en demi-groupes : pendant que les uns seront avec le professeur de grec ancien, les autres seront sensibilisés à la musique antique avec le professeur d’éducation musicale, dans la salle de musique ou dans deux salles séparées (Si elles sont attenantes ou proches, c’est un plus).

PDF - 115.7 ko
Tableau synoptique du projet







Séance 1 - Je prends connaissance du contexte

Sitographie indicative mais c’est aux élèves de faire des choix de sites intéressants.

 
Exemple de document de collecte, c’est aux élèves de l’organiser de façon pertinente :
 

DOCUMENT DE COLLECTE
Thème : Le chœur dans la tragédie grecque

 

Les origines musicales de la tragédie grecque, ses rôles politique et religieux
 
Source 1 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →
 
Source 2  : Informations sélectionnées →
Adresse du site →

 

Le chœur tragique, son rôle et ses spécificités
 
Source 1 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →
 
Source 2 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →

 

Les instruments dans l’antiquité et leurs équivalents modernes
 
Source 1 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →
 
Source 2 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →

Déroulé de la séance en classe entière
Organisation :
  • Deux élèves par poste informatique.
  • Chaque groupe dispose du document de collecte ci-avant déjà créé. L’objectif, ici, n’est pas de leur apprendre d’emblée à créer un document de collecte de bout en bout mais d’en comprendre le principe et de savoir choisir des informations pertinentes sur deux sites différents. Un document de collecte complet sera à créer sur la condition des femmes en Grèce dans la séance 2.

Déroulement :

  • En classe, il s’agit de copier-coller les informations choisies obligatoirement sur deux sites différents.
  • A la maison, pour chaque sous-thème, il s’agit de comparer et reprendre en cinq lignes rédigées les informations collectées.

Informations attendues : http://languesanciennesetlettres.org/dramaturgie/oedipe-choeur.pdf

 

Séance 2 - Je découvre le texte grec et l’oeuvre musicale de référence

Εὐριπίδης 
Μήδεια

ΧΟΡΟΣ
ἄνω ποταμῶν ἱερῶν χωροῦσι παγαί͵ [στρ. 
καὶ δίκα καὶ πάντα πάλιν στρέφεται. 
ἀνδράσι μὲν δόλιαι βουλαί͵ θεῶν δ΄ 
οὐκέτι πίστις ἄραρε· 
τὰν δ΄ ἐμὰν εὔκλειαν ἔχειν βιοτὰν στρέψουσι φᾶμαι· 
ἔρχεται τιμὰ γυναικείῳ γένει· 
οὐκέτι δυσκέλαδος φάμα γυναῖκας ἕξει.

μοῦσαι δὲ παλαιγενέων λήξουσ΄ ἀοιδῶν [ἀντ. 
τὰν ἐμὰν ὑμνεῦσαι ἀπιστοσύναν. 
οὐ γὰρ ἐν ἁμετέρᾳ γνώμᾳ λύρας 
ὤπασε θέσπιν ἀοιδὰν 
Φοῖβος͵ ἁγήτωρ μελέων· ἐπεὶ ἀντάχησ΄ ἂν ὕμνον 
ἀρσένων γέννᾳ. μακρὸς δ΄ αἰὼν ἔχει 
πολλὰ μὲν ἁμετέραν ἀνδρῶν τε μοῖραν εἰπεῖν.

σὺ δ΄ ἐκ μὲν οἴκων πατρίων ἔπλευσας [στρ. 
μαινομένᾳ κραδίᾳ͵ διδύμους ὁρίσασα πόντου 
πέτρας· ἐπὶ δὲ ξένᾳ 
ναίεις χθονί͵ τᾶς ἀνάνδρου 
κοίτας ὀλέσασα λέκτρον͵ 
τάλαινα͵ φυγὰς δὲ χώρας 
ἄτιμος ἐλαύνῃ. 

βέβακε δ΄ ὅρκων χάρις͵ οὐδ΄ ἔτ΄ αἰδὼς [ἀντ. 
Ἑλλάδι τᾷ μεγάλᾳ μένει͵ αἰθερία δ΄ ἀνέπτα.
σοὶ δ΄ οὔτε πατρὸς δόμοι͵ 
δύστανε͵ μεθορμίσασθαι 
μόχθων πάρα͵ τῶν τε λέκτρων 
ἄλλα βασίλεια κρείσσων 
δόμοισιν ἐπέστα


Lecture-compréhension des parties en jaune
 
Traduction française de F. Voyenne
LE CHŒUR

Strophe I. — Les sources des fleuves sacrés remontent, la justice et toutes les choses sont retournées en sens contraire. Les maris ont de perfides projets et ils n’ont plus une foi solide dans les dieux. Mieux encore, l’opinion des gens rendra son existence à notre gloire ; l’honneur est rendu au sexe féminin ; on n’insultera plus les femmes.
 
Antistrophe I. — Et les Muses abandonneront leurs chants millénaires après avoir déploré notre manque de foi en elles : Phoebus, le maître de la poésie, n’a pas offert dans notre esprit un chant inspiré de la lyre, sinon, en réponse, j’aurais fait retentir une plainte contre la race des mâles. Or il y a depuis longtemps des choses à dire sur notre destinée et surtout sur celle des hommes.
 
Strophe II. — Quant à toi, tu as navigué loin des demeures paternelles, le cœur agité, et tu as franchi les rochers jumeaux qui bordent le Pont-Euxin des deux côtés. Bien plus ! Tu habites une terre étrangère, après avoir enduré un lit sans mari, malheureuse ! Bannie, déshonorée et chassée du pays.
 
Antistrophe II. — Pire encore ! Le respect des serments s’en est allé ; et il n’y a plus de pudeur dans la grande Grèce : elle s’est élancée vers le ciel.
Et toi, tu n’as plus de maison paternelle, infortunée ! pour changer de mouillage loin des malheurs, et une autre de sang royal, plus, trône dans le palais.
 
Texte sans les parties à traduire
LE CHŒUR
Strophe I. — Les sources des fleuves sacrés remontent, la justice et toutes les choses sont retournées en sens contraire. Les maris ont de perfides projets et ils n’ont plus une foi solide dans les dieux. Mieux encore, l’opinion des gens rendra son existence à notre gloire ;________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________
 
Antistrophe I. — Et les Muses abandonneront leurs chants millénaires après avoir déploré notre manque de foi en elles : Phoebus, le maître de la poésie, n’a pas offert dans notre esprit un chant inspiré de la lyre, sinon, en réponse, j’aurais fait retentir une plainte contre la race des mâles. Or il y a depuis longtemps des choses à dire sur notre destinée et surtout sur celle des hommes.
 
Strophe II. — Quant à toi, tu as navigué loin des demeures paternelles, le cœur agité, et tu as franchi les rochers jumeaux qui bordent le Pont-Euxin des deux côtés. Bien plus ! Tu habites une terre étrangère, après avoir enduré un lit sans mari, malheureuse ! Bannie, déshonorée et chassée du pays.
 
Antistrophe II. — Pire encore ! Le respect des serments s’en est allé ; et il n’y a plus de pudeur dans la grande Grèce : elle s’est élancée vers le ciel.
__________________________________________________________________________________________
 __________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________
 
 
 

Déroulé de la séance en demi-groupe
En grec ancien :
Organisation :
  • 12 élèves
  • 1 ou 2 par poste informatique

Déroulement :
Avant de commencer le travail de recherche, on procèdera à une lecture expressive de l’extrait du 1er stasimon.
Puis, on fera lire à un élève la traduction proposée par Henri Berguin ou toute autre traduction.
On définira oralement avec les élèves les mots inconnus que l’on fera noter dans le cahier d’EPI s’il en existe un.
On pourra enfin lancer la recherche par une question comme : « A votre avis, le chœur s’adresse-t-il à un homme ou une femme ? ». On demandera ensuite de le prouver en s’appuyant sur le texte (Marque de l’énonciation et indices lexicaux dans : « Tu habites une terre étrangère, après avoir enduré un lit sans mari, malheureuse ! Bannie, déshonorée et chassée du pays. »). Enfin, on demandera si le chœur est composé de femmes ou d’hommes. Il s’agit de percevoir le plaidoyer en faveur des femmes.
Travail de recherche et document de collecte (informations attendues sur : http://www.antiquite.ac-versailles.fr/femme/femgrec.htm et http://www.antiquite.ac-versailles.fr/femme/femgrec.htm). Rappel : Les élèves doivent trouver eux-mêmes les sous-thèmes.
Education musicale : écoute de l’œuvre de référence (Mise en évidence de la monodie, de l’instrumentation et de l’accentuation). Œuvre musicale de référence : premier hymne delphique à Apollon de Gregorio Paniagua : https://www.youtube.com/watch?v=6yhmYbuIEPM



DOCUMENT DE COLLECTE
Thème : Les femmes dans l’antiquité
 
Le statut social de la femme

Source 1 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →
 
Source 2  : Informations sélectionnées →
Adresse du site →

 

Le rôle de la femme dans la maison

Source 1 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →
 
Source 2 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →

 

Les femmes grecques dans la littérature (Pénélope par exemple)

Source 1 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →
 
Source 2 : Informations sélectionnées →
Adresse du site →

Séances 3 et 4 - J’apprends à lire le grec ancien et je compare récitatif et bel canto pour identifier le récitatif, proche du chant du choeur

Première étape : se familiariser avec l’alphabet grec : le nom de la lettre, sa formation en majuscule et minuscule et le son qu’elle représente.
 
Deuxième étape : s’entraîner à écrire chaque lettre de façon manuscrite avec un exercice de calligraphie.
 
Troisième étape : lire l’extrait du premier stasimon de Médée d’Euripide.
 
 




        Je m’entraîne
NOM MAJUSCULE MINUSCULE PRONONCIATION MAJUSCULE MINUSCULE
alpha Α α guitare    
bêta Β β/ϐ balafon    
gamma Γ γ gamin    
delta Δ δ danse    
epsilon Ε ε dé    
zêta Ζ ζ Zeus    
êta Η η crème    
thêta Θ θ rythme    
iota Ι ι si    
kappa Κ κ kiwi    
lambda Λ λ lit    
mu Μ μ malle    
nu Ν ν nid    
xi Ξ ξ maxi    
omicron Ο ο sot    
pi Π π p    
rhô Ρ ρ rhume    
sigma Σ σ/ς son    
tau Τ τ tonalité    
upsilon Υ υ plus    
phi Φ ψ phare    
khi Χ χ chaos    
psi Ψ ψ psychologue    
oméga Ω ω fort    

Séances 5 et 6 - Je dis le grec en prenant en compte la musicalité et la rythmique de la langue grecque

LES RÈGLES DE BASE DE L’ACCENTUATION
http://bcs.fltr.ucl.ac.be/GraGre/36.Accent.htm
 

Quelques notions préliminaires

Chaque mot grec comporte une syllabe tonique, frappée par un accent de hauteur. Cet accent peut être :
 - aigu : λω, πατρ ; il peut frapper une voyelle longue ou brève ;
 - grave : ἀγαθς ἄνθρωπος ; il remplace l’aigu à la fin d’un mot (sauf devant ponctuation ou enclitique) ;
 - circonflexe : καλς ; il ne peut frapper qu’une voyelle longue ou une diphtongue.
 L’accent premier d’un mot est celui du nominatif singulier des noms et pronoms, nominatif masculin singulier des adjectifs, première personne du singulier de l’indicatif présent des verbes.
 

La quantité des voyelles

La place de l’accent en grec est liée à la quantité, brève ou longue, des voyelles et diphtongues, dans les trois dernières syllabes d’un mot. Une longue compte pour deux brèves. (Il ne faut pas confondre les voyelles longues ou brèves par nature, avec les syllabes longues par position, qui interviennent dans la prosodie).
Voyelles brèves (par nature) : ε - ο - ῐ - ᾰ - ῠ.
Voyelles longues (par nature) : η - ω - ῑ - ᾱ - ῡ -  - - .
Diphtongues longues (par nature) : αι - αυ - ει - ευ - οι - ου (mais αι et οι sont considérées comme brèves, à la fin d’un mot, sauf exception). Le dictionnaire indique la quantité de ῐ - ᾰ - ῠ ou ῑ - ᾱ - ῡ.
 

 

Déroulé de la séance en demi-groupe
 
Dans ces deux séances, il s’agit simplement de faire repérer dans l’extrait du stasimon, les syllabes brèves et les longues ainsi que celles qui sont accentuées pour ensuite en proposer une lecture prenant en compte ces données.
Chaque élève doit s’essayer à la lecture !

 

Séance 7 - Je transcris le grec musicalement

ÉLEMENTS DE METRIQUE GRECQUE
http://www.cndp.fr/archive-musagora/muses/musesfr/lecon12.htm
 
Le vers grec est bâti sur la quantité des syllabes : à chaque syllabe, longue (notée conventionnellement -) ou brève (notée U), est attribuée une valeur (une, deux, trois ou quatre unités de mesure) ; les syllabes sont ensuite groupées en pieds. Ce système est dit métrique, à la différence du système rythmique (qui utilise la rime) où la place de l’accent varie suivant les mots et où la mesure est fondée sur le nombre d’accents (c’est le cas de l’anglais ou du français, par exemple).
La poésie grecque est donc une poésie scandée, accompagnée d’instruments. Par une fortuite et surprenante coïncidence, il se trouve qu’il existe aujourd’hui dans nos sociétés modernes un style poético-musical, bien que bien moins formalisé, qui se rapproche considérablement d’un point de vue technique de cette forme de poésie : le rap !
Une alternance ou non de syllabes longues et brèves constitue le poème grec. 
- En prosodie attique, toute syllabe fermée (c’est à dire finissant par une consonne) ou à voyelle longue est longue.
- Ne peut être brève qu’une syllabe qui remplit la double condition d’être ouverte et d’avoir une voyelle brève. 
- Quand un groupe de deux consonnes est précédé et suivi de voyelles, la 1ère de ces consonnes ferme la syllabe précédente (qui devient donc nécessairement longue indépendamment de la quantité de sa voyelle). 
- Toute syllabe qui est en fin de vers est automatiquement longue.
On appelle pied un ensemble de syllabes ordonnancées selon leur longueur.
On distingue principalement six sortes de pieds différents :

  • le iambe : brève/longue U -
  • le trochée : longue/brève - U 
  • le spondée : longue/longue - -
  • le tribraque : brève/brève/brève U U U
  • l’anapeste : brève/brève/longue U U -
  • le dactyle : longue/brève/brève - U U

Mètre anapestique : deux croches et une noire (uu_ : brève brève longue). Les syllabes en gras correspondent à des longues.

  • On note avec les élèves les brèves et les longues par position.
  • Puis, on leur laisse cinq à dix minutes pour inventer une « partition » en constituant des pieds selon la liste ci-dessus.
  • On fait lire à chaque élève sa partition.
  • Ce travail sera repris avec l’enseignant d’éducation musicale qui fera chercher aux élèves des motifs mélodiques en adéquation avec la scansion.
erchetaï tima gunaïkeïô gueneï ;
ouketi duskeladoss phama gunaïkass exeï.
 
 
Soï, d’outé patross domoï,
dustané, méthormissasthaï
mochthône para, sône léktrône
alla bassileïa kreïssône
domoïssine épesta.

Séances 8, 9 et 10 - Je lis et comprends le texte pour moduler mon expression chantée

Lecture-compréhension en trois étapes
Dans ces trois séances, on ne demandera pas aux élèves de traduire mais d’aborder le texte et d’en déceler un sens par le lexique.

Séance 8

On demandera aux élèves de transcrire en alphabet romain les substantifs suivants : γυναικείῳ, γένει, φάμα, γυναῖκας, πατρὸς, δόμοι͵ βασίλεια, et δόμοισιν → gynaïkeïô, geneï, gynaïkas, patros, domoï, basileïa et domoïsin.
Puis, on leur demandera de les rapprocher de mots français ou étrangers. → gynécologue, généalogie, fameux, fame, patrie, domotique, basilique, etc.
A partir de ces mots, les élèves proposeront un sens au texte, qu’ils pourront noter dans leur cahier d’EPI.

Séance 9

 On fera utiliser un Bailly abrégé à chaque élève/On mettra un ou deux élèves par poste informatique pour une recherche sur le Bailly en ligne.
 L’objectif est de manier le dictionnaire et de s’apercevoir qu’un mot peut avoir plusieurs formes : on introduit oralement la notion de cas et celle de dialectes ionien et dorien.
 On demandera enfin aux élèves de choisir une signification et de justifier leurs choix oralement pour rectifier ceux de la séance précédente.
 
Exemples : formes et significations : γυνή, gén. γυναικός (ἡ) : I. La femme, l’épouse. II. La femelle des animaux ; dialectes et renvois : φάμα, v. φήμη
 

Séance 10

 On confrontera la compréhension des élèves à une traduction comme celle du Budé par exemple.
 On listera les erreurs de fonction et de signification des mots afin de les comprendre.
 

Séance 11 - Je produis

 

Séance 12 - Je produis

EVALUATION DE LA PRODUCTION FINALE

 

Chant chorale en grec ancien
 
Compétences Barème Points obtenus
TENUE CORPORELLE Avoir une position tonique et équilibrée du corps : Appui solide sur ses deux pieds. Bras, mains, épaules détendus (absence de raideur). Verticalité de la colonne vertébrale. Tête droite et dégagée, direction du regard permettant la projection aisée de la voix. Attitude disponible ! (4 points)  
QUALITÉ ET JUSTESSE DE LA VOIX Chanter juste avec une voix bien placée et sonore ! (4 points)  
RYTHME ET PROSODIE Chanter en rythme en adaptant sa respiration en fonction du texte et de la mélodie ; bien articuler et prononcer les mots grecs. (4 points)  
CONNAISSANCE DU TEXTE Connaître le sens du texte. Le texte de la chanson doit être su par cœur ! (4 points)  
EXPRESSION ARTISTIQUE ET EXPRESSIVITÉ Émotion exprimée, exigence artistique (recherche du « beau »), restituer au mieux la poésie et le caractère du chant. (4 points)  
INVESTISSEMENT
 
Etre volontaire, implication positive, responsabilité vocale, écoute et respect des autres. (Bonus ou Malus : + ou - 2 points)  
NOTE OBTENUE /20

 

Fil twitter de @DANECreteil

0 | 5 | 10 | 15