Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Œuvres en 1ère > Guide de lecture pour Alcools d’Apollinaire

Guide de lecture pour Alcools d’Apollinaire

23 / 03 / 2020 | le GREID Lettres

par Joachim Arthuys, professeur de lettres au lycée Léonard de Vinci, Tremblay-en-France

 
 
 

Dans le cadre de la continuité pédagogique, les élèves peuvent compléter le guide de lecture ci-dessous sur support numérique ; on peut aussi construire un support collectif comme un mur virtuel (sur le Mur Collaboratif de l’ENT, ou sur Padlet, par exemple). Si l’on souhaite s’assurer que chacun déambule dans l’œuvre, on pourra procéder en deux temps : le carnet de lecture individuel sera alors suivi d’une mise en commun sur le mur virtuel.

 

Le recueil n’est pas particulièrement structuré, et il ne suit pas non plus un ordre chronologique (entre 1898 et 1913, temps de la composition des poèmes). Il peut dès lors être difficile de se retrouver dans l’œuvre. La meilleure façon de la lire est peut-être d’y déambuler, et de lire les poèmes au fil de sa déambulation.

Cela dit, vous pourrez être attentifs à certaines caractéristiques :
- Le 1er poème (« Zone ») et le dernier (« Vendémiaire »), qui encadrent donc l’œuvre, sont deux longs poèmes qui occupent une place stratégique.
- On trouve dans le recueil une alternance entre poème longs et poèmes courts
- Il y a un certain nombre de poèmes, dispersés dans le recueil, mais qu’on peut réunir plus ou moins chronologiquement (source : Jean-Michel Maulpoix, https://www.maulpoix.net/Apollinaire.htm) :

· 1898-1901 : « Merlin », « Le Larron », « L’ermite », « L’adieu ».

 • 1901-1903 : La période des Rhénanes (près de la moitié des poèmes d’Alcools sont composés en 1901-1902) et de l’amour pour Annie Playden. Le « cycle rhénan », comme on l’appelle, comprend notamment : « Colchiques » ; « La maison des morts » ; « Marizibill » ; « L’adieu » ; « Le vent nocturne » ; « Automne » ; « La dame » ; « Clair de lune » ; « Automne malade »… ainsi que les poèmes de la section « Rhénanes » : « Nuit Rhénane », « Mai », « La Synagogue », « Les cloches », « La Loreley », « Schinderhannes », « La Tzigane », « Rhénane d’automne », « Les sapins », « Les femmes » 

· 1903-1906 : période qui correspond au retour d’Apollinaire à Paris : temps de publications en revues, de fréquentation des milieux littéraires et artistes
1903 : « La Chanson du Mal aimé » : en 1903 Apollinaire compose une grande partie de ce poème achevé en 1904.
 
· 1907-1912 : Apollinaire fréquente Le Bateau-Lavoir à Montmartre (Picasso, Max Jacob) et rencontre Marie Laurencin : « Lul de Faltenein », « Le brasier », la fin de « Fiançailles », « Poème lu au mariage d’André Salmon », « Vendémiaire », « Zone »...
 
· 1911 : Apollinaire est brièvement incarcéré à la prison de la Santé, après qu’il a été impliqué dans une affaire de vol de statuettes au Musée du Louvre. Il compose à cette occasion le poème « À la Santé ».
 
 
***
 

Par ailleurs, pour faciliter la préparation à la dissertation, on peut essayer d’approcher le recueil selon une logique thématique. En effet, certains thèmes récurrents pourraient, si ce n’est structurer, au moins dessiner des lignes de forces dans Alcools. Voici quelques thèmes : proposez pour chacun quelques citations (en rappelant le titre du poème que vous citez).

 
- L’attention au monde moderne, l’industrie, la ville et sa banlieue. Par exemple :
 
 - La mélancolie et le passage du temps. L’Automne, comme une « saison mentale ». Par exemple :
 
 - L’amour. Par exemple : 
 
 - Les portraits de femmes. Par exemple :
 
 - L’intérêt pour les exilés (émigrants, matelots, bohémiens). Par exemple :
 
 - Quels autre(s) thème(s) proposeriez-vous ?