Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

Un roi sans divertissement ou le détournement des règles du genre policier en Terminale L

20 / 06 / 2007 | le GREID Lettres


 

Objectifs :

  • analyser un genre à travers le jeu sur les codes
  • étudier l’ espace et les réseaux de symboles qui travaillent l’ oeuvre
  • acquisition d’ outils narratologiques et rhétoriques

Les centres d’ intérêt retenus dans l’ oeuvre :

  • générique : roman policier et modernité
  • symbolique : l’ imaginaire des intérieurs de campagne
  • narratologique : oralité populaire et oeuvre orchestrale

par Mme Gisèle Mourad Katerdjian,
professeur au collège de la Sagesse-Brasilia, à Baabda (Liban)


 

Déroulement de la séquence

Séance 1 : évaluation diagnostique

Evaluation initiale de la lecture personnelle des élèves soit de type scolaire (une série de questions d’identification des personnages et de l’ organisation du récit), soit plus créative (dessiner, peindre l’arbre - article de presse lors de la sortie du roman qui fasse ressortir ce qui a pu déstabiliser les lecteurs - rédaction d’ une quatrième de couverture…)

 

Séance 2 (2 heures)

Objectif :
Envisager l’oeuvre comme un roman policier :

- Récit d’ un crime

- Aspect social ( Les circonstances en rapport avec le crime : quelques rares habitants, pas d’ horizon professionnel - des scieurs de père en fils )

- Aspect psychologique ( mobile du crime : la cruauté comme divertissement )

- Message de l’ auteur ("Le plus beau théâtre est celui de la cruauté")

Contenu :
Les indices du genre "policier"

Modalité :
Repérage et identification, à partir d’ une fiche technique, des codes du "policier" dans l’ ensemble de l’ oeuvre

Fiche technique :
Les codes du roman policier : récit d’ un crime, exercice intellectuel de raisonnement, aspects social, psychologique, thématique(complot et lutte du bien contre le mal, fantasme de puissance, le "loser"..)

Complément de culture :
Les grands classiques du "policier"

Evaluation :
Rédiger un synopsis du roman en n’en retenant que les aspects policiers

 

 

Une telle approche devrait montrer l’ intérêt que présente pour Un Roi , l’ intertextualité avec le roman policier , d’ autant plus que "Giono fait des emprunts au genre pour le pervertir".

 

 

 

 

Séance 3 (2 heures)

 

Objectif :
Approfondissement : Envisager l’ oeuvre comme un roman policier :

- Imaginaire ( héros prométhéen capable de redresser les torts, la chasse)

- Motifs ( l’ énigmatique assassin M.V, la jeune fille fraîche comme victime )

- Récit-piège ( découverte de l’ assassin par Frédéric, la cachette du hêtre..)

- Soupçon généralisé ( translation du centre d’ intérêt du récit, chronologie malmenée, justicier ambigu )

Contenu :
Les scènes de chasse dans le roman : Frédéric poursuivant M.V - Le loup chassant - le loup traqué par Langlois - M.V traqué par Langlois

 

Modalité :
Etude comparative des scènes de chasse : chasse animale, intuitive vs chasse spectaculaire, cérébrale

Fiche technique  :
Le roman policier (suite) :

- Motifs ( Détective, assassin, témoin, victime.. )

- Récit-piège condamné à pervertir ses codes afin de détromper l’ attente du lecteur

- Soupçon généralisé. Tout est à reconstruire : les identités, la chronologie ...

Complément de culture :
Bertrand Hell, Le Sang Noir, Champs/Flammrion - extraits.

Evaluation :
Comparer 2 scènes de chasse

- dans le roman

- dans le film Man hunt de Fritz Lang

Dans le cadre de l’ étude des liens entre Un Roi et le roman policier, cette séance veut donner une vue d’ ensemble de la trame narrative tout en insistant sur le motif de la chasse dans différentes scènes du roman : le côté bête traquée dans la nuit qui révèle la remontée chez l’ homme des pulsions animales, la fièvre délétère de la passion cynégétique ( B. Hell, Le Sang noir)

 

Séance 4 (2 heures)

Objectifs :

- Analyser l’ espace

- Analyser la symbolique

Contenu :
Les 3 épisodes de Langlois :
1 - Convoqué au village pour enquêter et échec de l’ enquête ( "derrière les vitres du Café" )
2 - Retour au village et installation chez Saucisse (l’écurie ou la hutte)
3 - Installation définitive de Langlois au village ( sur les hauteurs, édification du bongalowe)

Modalité :
Lecture analytique des 3 épisodes, centrée sur l’ espace et les déplacements du personnage

Fiche technique

Complément de culture :

- G. Bachelard, Pour une poétique de l’ espace

- Dictionnaire des symboles, Laffont

Evaluation :
Reprendre l’ analyse en l’appliquant au cas de Saucisse ( recenser les déplacements, les espaces fréquentés par le personnage, … et interpréter )

Les manquements du roman aux lois du genre " policier " observés dans les séances 1 et 2 trouveront une explication à travers une analyse de l’ espace (Bachelard), associée à une étude des symboles où l’ on prouvera que :

- le mal de Langlois provient de son inacceptation du réel ( sens de sa présence persistante derrière "les vitres du Café" ), d’ où sa complaisance dans le virtuel.

- Langlois est venu au village pour son initiation et afin d’opérer une quête identitaire ( connotation de la neige qui, selon Bachelard, gomme l’ univers extérieur et favorise l’ interrogation sur soi.

- La fuite du réel ( sens de l’ installation sur les hauteurs du village ) est inefficace puisque le réel réapparaît dans toute sa cruauté ou sa crudité ( symbolisée par les chairs écorchées du cochon, des victimes, de l’ oie…)

 

 

Séance 5 (2 heures)

Objectif :
Un Roi et la réflexion sur la condition humaine : la situation tragique d’ un homme à qui le réel cruel s’impose nécessairement sans qu’ il lui soit possible de l’ admettre, réel inéluctable et inacceptable .

Contenu : le titre

Modalité :
Commentaire du titre, mis en parallèle avec le texte de Pascal

Fiche technique :
Redéfinir une acception du tragique comme alliance du nécessaire et de l’ impossible ( Jankélévitch )

Complément de culture :

- Pascal, Les Pensées

Evaluation :
Sujet : Etudiez le thème de la cruauté dans Un Roi

Cette séance sera consacrée au titre ( dès lors que l’ approfondissement du texte permet de l’ interpréter ) et à une confrontation avec Les Pensées de Pascal : l’ étude des symboles ayant démontré que Langlois est le roi ( nanti des trésors immatériels de l’ initiation ), il est possible d’ enchaîner sur les autres analogies entre les deux textes : ennui, divertissement, cruauté, mort.

Pour conforter l’ analyse, se reporter notamment à la tension dans le récit de Saucisse et à cette agitation haletante mais impuissante des compagnons de malheur de Langlois ( Saucisse, Mme Tim et le procureur qui souffrent tous de cette incapacité de s’accommoder du réel ), tentant désespérément de le sauver.

 

 

 

Séance 6 (2 heures)

Objectif :
Technique narrative
Fonction de la rumeur dans le récit

Contenu :
Structure de l’ oeuvre et polyphonie narrative

Modalité :
Dans un tableau, répartition du récit en tranches en fonction des différents narrateurs, commentaire des points de vue et de la technique narrative

Fiche technique :
Focalisation et auriculisation

Complément de culture :
La culture orale de la campagne.

Evaluation :
Sujet : Etudiez le rôle des paysans dans l’ oeuvre


Trop explicite pour constituer le mot de la fin du roman de Giono, la thèse pascalienne sera dépassée par la prise en compte d’ une autre instance : les paysans. On se penchera notamment sur le discours de ce narrateur collectif, sorte de chœur tragique qui commente l’ action. De plus, l’étude des techniques narratives ( la polyphonie et les énigmes narratives ,le rôle de la focalisation…), fera percevoir la fonction de la rumeur dans le récit ; elle constitue, en effet, une sorte de narrateur délégué qui rappelle la culture orale des campagnes, ces veillées ou l’ on se raconte et raconte encore la mythologie du village. Le lecteur du roman gionien devient alors écoutant autant que voyant. De cet ancrage dans l’ univers paysan, un enseignement peut être mis en évidence : il convient d’assumer pleinement les liens qui nous unissent au monde matériel, à la réalité sensible voire animale et renoncer aux artifices du monde des Idées.

 

 

Séance 7 (2 heures + 1 heure)

Objectif :
La dimension métadiscursive du texte : le roman comme labyrinthe ( le récit s’engage dans une voie - récit du hêtre - avant de bifurquer vers une autre ; récit de M.V. fils…, chronologie déroutante, polyphonie et énigmes narratives …)

Contenu :
Les motifs du labyrinthe : le jardin de Mme Tim, de Langlois, l’ errance derrière M. V. en forêt, la déambulation dans les appartements de Mme Tim, la broderie chez la femme de M.V.

Modalité :
Lecture analytique des passages recelant le motif du labyrinthe et synthèse
Repérage des interventions ironiques du narrateur.

Fiche technique  :
Tautologie et raisonnement par l’ absurde

Complément de culture :
Extraits du Grand Troupeau pour l’ écriture de la violence chez Giono

Evaluation :
Réécrire, dans un passage, les interventions du narrateur en éliminant les traits de l’ ironie

Cette séance étudiera la dimension métadiscursive du texte : le roman comme labyrinthe où nous entraîne Giono, tout comme Langlois nous entraîne dans les labyrinthes qu’il construit ( motif redupliqué par la scène de déambulation dans les appartements de Mme Tim ou le motif de la broderie ou du tricot).

Remarque : le film que Giono a tiré de son roman peut servir à l’occasion de certaines séances ( notamment pour l’ étude des symboles, pour les scènes de chasse ) pour conforter les partis- pris du roman ou au contraire s’en démarquer ; comme il peut servir pour une confrontation plus systématique en fin de séquence.

 

 

 

Séance : évaluation finale

Proposer une ou deux questions du type Bac :

- Dans quelle mesure peut-on affirmer que le lecteur du roman de Giono est manipulé ?

- Dans un de ses romans, Giono dit : "Le sang est le plus beau théâtre. " Pensez- vous
que cette affirmation pourrait apporter un éclairage à la chronique Un Roi sans
divertissement ?

 

Fil twitter de @DANECreteil

  • 2 juin 2017

    Séminaire académique @AcCreteil sur les #HumanitesNumeriques #HNCreteil le 21/06 à @canope_94 Inscription ici > lien
  • 26 juin 2017

    Pendant les vacances d'été, découvrez la sélection #LittératureJeunesse d' @Eduscol #maternelle #cycle1 lien
  • #SILEfrance2017 quelle est la place de la typographie à l'école ? @ESPECreteil @CREALEC_UdeS @UPECactuspic.twitter.com/Nzg5RGpgCM
  • 15 juin 2017

    Jimmy Wales, créateur de #Wikipédia annonce le lancement de #WikiTribune, plateforme de journalisme anti#fakenews,pour septembre #vivatechpic.twitter.com/7bkx7gZXjH
  • 25 juin 2017

    #DonnéesPersonnelles et #ViePrivée : Je garde ma vie privée privée! Fiche pédagogique et pratique (PDF) lien
0 | 5 | 10 | 15 | 20