20 jui. 2007

Les réécritures en poésie De la Pléiade aux recherches contemporaines : imitation ou création ?


Objets d’étude :

  • les réécritures
  • la poésie

par Hélène Eveleigh, lycée Edouard Branly,
94 Nogent-sur-Marne


Manuel utilisé : Des textes à l’œuvre, Hachette.

Lectures analytiques et cursives

Les textes sont présentés en corpus ; dans chacun d’entre eux, un texte fait l’objet d’une lecture analytique, enrichie de comparaisons avec les textes du corpus pour envisager différentes formes de réécritures et leur visée.

1 Le thème de la " Belle matineuse " : lecture analytique du sonnet de du Bellay , L’Olive, LXXXIII, mis en regard avec la traduction du sonnet de Rinieri : imitation et originalité chez les poètes de la Pléiade.

2 La fable, de l’Antiquité à nos jours : " Le Chêne et le roseau " par Esope, La Fontaine, Anouilh et Queneau : lecture analytique de la fable de Jean Anouilh : le détournement critique de la fable, la parodie.

3 Un texte de manuel scolaire et sa transformation en poème par Jean Tortel (cf. manuel page 388) : " explication de texte "(selon l’auteur) ou véritable création poétique ?

4 Un sonnet de Baudelaire et son lipogramme en " e " par Georges Pérec : explorations oulipiennes, jeux poétiques, contraintes et création. (cf. manuel page 389)

 

Activités proposées par le professeur

Jeux de réécriture au choix, à partir des textes étudiés et des contraintes observées :
Un thème, une forme : le sonnet et son système de rimes contraignant.
La fable : un récit, une morale et le choix d’un registre correspondant à la visée.
Le poème à partir d’un texte descriptif : supprimer, déplacer, pour suggérer.
Lipogramme ou permutation S+7, selon les exemples page 390
Tous les poèmes, dactylographiés, sont rassemblés en un petit recueil dont chaque élève aura un exemplaire.

Entraînement à la dissertation (et révision de la séquence) :
Plan détaillé distribué par le professeur : les élèves doivent l’enrichir d’exemples puisés dans la séquence et commentés.

Sujet :
Que pensez-vous de cette affirmation de Victor Hugo dans la préface des Odes et Ballades (1826) : " Le poète ne doit avoir qu’un modèle, la nature ; qu’un guide, la vérité. Il ne doit pas écrire avec ce qui a été écrit, mais avec son âme et son cœur. " ?

Analyse de l’image :
Comparaison d’un tableau de Courbet " Les demoiselles des bords de la Seine " et sa transformation par Pablo Picasso (manuel page 385) : du réalisme au cubisme.