20 jui. 2007

L’aide individualis

| Retour aux textes
de cadrage
| Retour à l’accueil
|

ACADEMIE
DE CRETEIL
RECTORAT
Inspection pédagogique régionale des lettres

Brochure MENRT
Un lycée pour le XXIe siècle : orientations générales
- BO
n° 14 du 8. 4. 1999
 : horaires
- BO
n° 25 du 24. 6. 99
 : organisation pédagogique
- BO
n° 29 du 22. 7. 99
 : évaluation seconde

 

Principes

Si l’aide individualisée s’adresse aux élèves qui en français "
rencontrent des difficultés ponctuelles ou qui présentent des lacunes
plus profondes ", par-delà une spécificité disciplinaire qui n’est
pas remise en cause, elle s’inscrit de façon résolument innovante
dans l’analyse et la prise en compte de ces difficultés par l’ensemble
de la communauté éducative, associant tous les partenaires. Elle
se situe dans une politique d’établissement matérialisée par un
projet, qui s’intéresse à l’élève comme individu, en mobilisant
ses compétences. L’initiative est donc laissée largement aux équipes
locales, dans le cadre d’une circulaire qui n’est pas prescriptive.
On veillera cependant à respecter les principes suivants :

- L’aide individualisée fait partie intégrante du travail de la
classe de français, en articulation avec cours et module. Elle n’est
pas cependant répétition mécanique d’exercices ponctuels, faits
pour l’apprentissage d’une technique ou d’une méthodologie sans
contenus. Elle se situe dans la cohérence d’un projet pédagogique.

- L’évaluation de
début d’année en classe de seconde est, parmi d’autres, un indicateur
précieux : elle a pour principe de favoriser la constitution des
groupes d’enseignement modulaire et le repérage d’élèves en difficulté
qui bénéficieront de laide individualisée. Les cahiers de l’élève
et du professeur proposent un tableau de compétences fort utile
et tout à fait exploitable dans le cadre du projet pédagogique choisi.

- En aucun cas le
groupe constitué pour laide individualisée ne saurait excéder 8
élèves. Il doit en effet permettre de centrer le travail sur l’individu,
en lui donnant des initiatives. Il suppose écoute, dialogue, réponse
aux demandes d’urgence, dans une pédagogie de l’échange fondée sur
le questionnement de l’élève, afin de lui redonner confiance et
de susciter en lui le plaisir d’apprendre.

- Laide individualisée
vise à refonder chez l’élève une image de soi face au travail :
il s’agit de privilégier l’écoute de la parole de l’élève et la
prise en compte de ses représentations du savoir et des connaissances.
La pédagogie est celle du contrat passé non avec un groupe, mais
avec un individu, dans un programme de réussite aux objectifs réduits,
mais précis.

- Pour la constitution des groupes, ni volontariat ni coercition
 : il s’agit de susciter l’adhésion, dans une perception valorisante,
donc très positive. On évitera de confondre le " traitement " des
difficultés de l’élève (aide individualisée) avec celui des besoins
identifiés pour des groupes d’élèves (modules) et avec le " traitement
" des élèves difficiles.

- Les compétences
que le professeur aura à développer dans ce dispositif ne sont pas
nouvelles, les stratégies d’aide étant souvent déjà en place : établir
un diagnostic pédagogique, mettre en place des remédiations, réactiver
les compétences dans le cadre du projet de l’élève, conduire une
évaluation formative. On observera l’élève en train d’apprendre,
on passera d’une gestion de classe à une gestion de parcours individualisé.

- Ce travail prend tout son sens dans une analyse précise et explicite
des compétences attendues de l’élève et des savoir-faire qu’elles
impliquent. Les modalités de mise en