20 jui. 2007

B2i - Retrouver le texte original d’un auteur latin

| Retour Lettres et TICE
| Retour à l’accueil |


Objectifs
 :

- Informatique : Utiliser un moteur de recherche.
Trouver un document précis sur un site. Enregistrer
un document sur un fichier dans un dossier. Utiliser
un traitement de texte.

- Disciplinaire : Retrouver le texte original
d’un auteur latin à partir d’une version simplifiée
ou d’un texte traduit. Repérer les modifications opérées
et les nommer.

Par
Olivier Dumont

 

Démarche

- Proposer aux élèves un version simplifiée d’un texte d’auteur
ou une traduction (version papier pour explication et texte sur
ordinateur pour travail de réécriture). La transformation du texte
original se fait par suppression de phrases, modification des temps
des verbes ou de constructions grammaticales. Dans la traduction,
on choisit de supprimer certains passages.

- Donner les références du texte d’origine.

- Rechercher le texte sur internet. 2 possibilités selon le niveau
des élèves :

- Repérer sur le site le texte original de l’auteur

- Enregistrer l’extrait correspondant sur traitement de texte
en le plaçant dans le dossier correspondant à la classe de l’élève.

- Pour un texte modifié :

  • Comparer les 2 textes pour repérer les modifications opérées. Par copier-coller réintégrer les éléments modifiés ou supprimer dans le texte simplifié.
  • Noter le type de modifications opérées
  • Synthèse  : analyse en classe entière des modifications.

- Pour une traduction :

  • Retrouver le texte original précis (en tenant compte des passages supprimés)
  • Le copier sur traitement de texte dans un dossier (en éliminant dans le texte original ce qui n’a pas été retenu dans la traduction)
  • En classe entière, de façon classique, analyse comparative du texte et de sa traduction.

- A titre d’exemple : Cicéron, Première Catilinaire, 1. Sites proposés
 :

 

Texte
simplifié proposé aux élèves :

O tempora , o mores. Catilina, dixit Cicero, bonorum civium patientia
abusus est. Ejus furor senatores eludit. Nam nec timor populi, nec
ora vultusque senatorum eum movebant. Tamen illi sciebant ubi iste
fuisset, quos convocavisset, quae consilia cepisset. Il est encore
vivant ? absolument. Catilina in senatum venit, participe à la délibération
publique, notat et designat oculis ad caedem unum quemque senatorum.

 

Texte
original repris sur Perseus
 :

Quo usque tandem abutere, Catilina, patientia nostra ? quam diu
etiam furor iste tuus nos eludet ? quem ad finem sese effrenata iactabit
audacia ? nihilne te nocturnum praesidium Palati, nihil urbis vigiliae,
nihil timor populi, nihil concursus bonorum omnium, nihil hic munitissimus
habendi senatus locus, nihil horum ora voltusque moverunt ? patere
tua consilia non sentis, constrictam iam horum omnium scientia teneri
coniurationem tuam non vides ? quid proxima, quid superiore nocte
egeris, ubi fueris, quos convocaveris, quid consili ceperis quem
nostrum ignorare arbitraris ? O tempora, o mores ! senatus haec intellegit,
consul videt ; hic tamen vivit. vivit ? immo vero etiam in senatum
venit, fit publici consili particeps, notat et designat oculis ad
caedem unum quemque nostrum.

| Retour
Lettres et TICE
| Retour à
l’accueil
|