20 jui. 2007

Le logiciel Escritor

|
Retour aux logiciels
| Retour
Lettres et TICE
| Retour à
l’accueil
|


Le principe

Escritor
est un ensemble de cinq logiciels libres destinés
à l’enseignement et la formation en général. Il
fonctionne avec une tablette graphique. L’enseignant
crée un exercice dont il écrit la consigne à l’aide
du stylo graphique. En classe, l’élève ouvre l’exercice,
lit la consigne, puis répond, toujours avec le
stylo graphique. Tout ce qu’il écrit est enregistré
et peut être reproduit en temps réel.

 

Les cinq logiciels qui forment Escritor sont :
- Escritor Creation release
- Escritor Touch-up release
- Escritor Runtime release
- Image cutter
- Text processing package

Ces cinq logiciels seront utiles chacun en leur temps pour la mise
en ouvre d’un exercice.

 

Pour
créer l’exercice

L’enseignant
ouvre Escritor Creation Release. A l’aide du stylo et de la
tablette graphique, il écrit la consigne de l’exercice. Il
peut aussi utiliser Text Processing Package pour écrire du
texte dactylographié qui sera aussitôt converti en image qu’il
pourra alors insérer. Il peut choisir l’image de fond qui
servira de support à ce qu’il écrit, mais il peut aussi rajouter
en premier plan l’image de sont choix : une carte géographique,
un post-it virtuel, un tableau de maître...

L’enseignant
peut également accompagner la consigne de documents sonores
(par exemple, il peut parler lui-même) et même audiovisuels.
Dans ce cas, les élèves doivent être équipés d’un casque.

 

Pour
Modifier l’exercice

Pour rajouter ou retrancher quelques chose aussitôt après ou bien
un an plus tard, l’enseignant utilise "Creation Touch-up".

 

Pour
faire l’exercice

L’élève ouvre
Escritor Runtime, qui est le seul des cinq logiciels à s’afficher
directement dans les programmes du menu démarrer lors de l’installation
d’Escritor. Lorsqu’il a lu la consigne et qu’il est prêt à
faire l’exercice, il clique sur "OK" pour afficher la page
où il va répondre. Il prend alors le stylo et, sur la tablette
graphique, écrit sa réponse qui s’affiche à l’écran au fur
et à mesure. Il peut revenir à tout moment sur l’énoncé.

Tout ce qu’écrit
l’élève est enregistré en temps réel, et l’enseignant peut
ensuite suivre entièrement cet enregistrement (comme un film)
et comprendre le raisonnement de l’élève en voyant ses hésitations,
les endroits où il a gommé, réécrit, ou au contraire ceux
où son rythme témoigne d’une certaine assurance.

Lorsque l’élève a
terminé, il demande à voir la correction. Son travail est alors
automatiquement enregistré, et la correction (élaborée par l’enseignant
dans Escritor Creation) s’affiche. Cette première correction n’est
donc pas encore personnalisée.

Ensuite, l’enseignant
analysera les travaux de ses élèves, et sera en mesure d’identifier
les difficultés spécifiques à chacun, puis à apporter la remédiation
opportune.

 


Les avantages et les inconvénients d’Escritor

Escritor offre des
possibilités encore inédites. Il trouve des applications dans n’importe
quelle discipline (notamment grâce à la possibilité d’insérer toutes
images et tous textes). Il permet d’identifier précisément les difficultés
d’un élève grâce à la restitution complète de la démarche que celui-ci
a suivie.

Les élèves n’ont
à aucun moment besoin de manipuler le clavier, et l’utilisation
de l’interface est particulièrement simple pour eux.

En revanche, la prise
en mains pour l’enseignant, même si elle ne nécessite aucune connaissance
informatique particulière, n’est pas très aisée au début, mais on
trouvera une aide précieuse sur le site officiel d’Escritor (des
exemples, et un dossier didactique pour une prise en mains rapide)
à l’adresse suivante : http://www.linux-france.org/prj/escritor/

Pour une utilisation
efficace d’Escritor, l’enseignant doit consacrer du temps à l’analyse
des résultats des élèves et à la mise en place d’une remédiation
personnelle appropriée. Les données à synthétiser peuvent donc être
parfois importantes, c’est la raison pour laquelle Escritor convient
davantage à un travail de remédiation en petits groupes, d’autant
plus que les tablettes graphiques sont coûteuses (comptez environ
700 F) et qu’il est rare qu’un établissement s’en procure suffisamment
pour une classe entière.

|
Haut de la page | Retour
aux logiciels
| Retour Lettres
et TICE
| Retour à l’accueil
|