Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Collège > Cinquième > Séquence 5e : A la rencontre des livres

Séquence 5e : A la rencontre des livres

20 / 06 / 2007 | le GREID Lettres
Objectifs :

- Amener les élèves à manipuler des livres et à les ouvrir.
- Faire écrire aux élèves un début de roman qui réutilise tous les éléments de la séquence.

- Vérifier que les élèves possèdent les outils de base pour la lecture : notions d’analyse littéraire et notions grammaticales
- Travail de l’oral


par Florence SCHOR, professeur au Collège C.Guyard de Créteil


Objectifs de la séquence
Lectures
Déroulement de la séquence
Documents

Présentation des objectifs de la séquence

Réalisée en début d’année de 5ème, cette séquence vise à développer chez les élèves les plaisirs conjugués de la lecture et de l’écriture, tout en mettant en place avec eux des méthodes de travail. Il faut compter cinq à six semaines pour la mener à son terme : cette durée supérieure à la moyenne s’explique et se justifie par le fait que la séquence intègre un projet d’écriture longue.

I. Objectifs généraux

1. Modifier ou enrichir l’image que les élèves se font des livres, des lieux qui abritent les livres et de la lecture.

On s’appuie à la fois sur des lectures analytiques et sur des lectures cursives pour amener les élèves à dépasser leurs préjugés, souvent négatifs, et à voir dans le livre une porte ouverte sur une autre réalité.

2. Faire écrire aux élèves un début de roman qui réutilise tous les éléments de la séquence.

Dès le début de la séquence, on propose aux élèves un projet d’écriture longue, divisé en quatre chapitres. On leur explique que, chaque semaine, ils vont réinvestir le travail fait en cours en rédigeant un chapitre de leur projet.

Ce projet d’écriture repose sur l’alternance des discours narratif et descriptif :

- il vise tout d’abord à vérifier que les élèves sont capables, à l’issue de la classe de 6ème, de produire un récit cohérent, tant dans l’agencement des éléments de l’histoire que dans l’organisation chronologique des événements.

- il vise également à mettre en œuvre l’apprentissage du discours descriptif, objectif propre à la classe de 5ème, puisque les élèves ont à insérer dans leur récit la description d’un lieu, d’objets et de sentiments.

L’écriture sous forme de projet a plusieurs fonctions :

- habituer dès le début de l’année les élèves à une écriture régulière et développer en eux le plaisir d’écrire.

- les amener à tisser systématiquement des liens entre les séances de lecture et de langue et l’activité d’écriture, en les obligeant à réinvestir dans les chapitres qu’ils rédigent les connaissances qu’ils acquièrent en cours.

- leur faire retravailler leur brouillon, après que le professeur le leur a corrigé une première fois.

- les rendre soucieux de la présentation de leur travail, dans la mesure où l’évaluation finale du projet se fondera aussi sur des critères de forme.

II. Objectifs spécifiques

1. Outils de lecture

Située en début d’année, cette séquence vise à vérifier que les élèves maîtrisent quelques outils de base pour analyser les textes et les images.
- Pour les textes : on vérifie que les élèves distinguent les notions d’auteur, narrateur, personnage et qu’ils parviennent à identifier un cadre spatio-temporel ; on développe avec eux la notion de champ lexical ; d’un point de vue plus méthodologique, on vérifie qu’ils savent se servir d’un dictionnaire et répondre à un questionnaire sur un texte (compréhension de la consigne, présentation et rédaction des réponses).
- Pour les images : on révise ou découvre avec les élèves le vocabulaire de base pour l’analyse d’une image fixe et on les amène à interpréter des procédés visuels.

2. Outils de langue

Les séances de langue sont étroitement liées à la réalisation du projet d’écriture :

- révision du présent de l’indicatif

- enrichissement du vocabulaire concernant les domaines du livre et des sentiments

- reprises pronominales

3. Travail de l’oral

On entraîne les élèves à l’oral par deux types d’exercices :

- l’exposé d’un travail écrit réalisé en classe en temps limité

- la récitation d’un poème, préparée par une recherche collective concernant les intonations et le rythme.

Présentation des lectures

Les lectures proposées aux élèves afin d’atteindre l’ensemble de ces objectifs seront de deux sortes : analytiques et cursives.

1. Les lectures analytiques

Elles préparent chaque fois une étape du projet d’écriture. Elles peuvent porter aussi bien sur des textes que sur des images.
Textes

- " Tout le savoir du monde… ", Gudule, La Bibliothécaire (A mots ouverts, 5ème, Nathan, 2001, p. 12)

- " Je les révérais, ces pierres levées ", Jean-Paul Sartre, Les Mots (A mots ouverts, 5ème, Nathan, 2001, p. 12)

- " Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre ? ", Jules Vallès, L’Enfant (A mots ouverts, 5ème, Nathan, 2001, p. 20)

- " A peine ouvert le livre… ", Bernard Jourdan (Les plus beaux poèmes d’hier et d’aujourd’hui, " Florilège Fleurs d’encre ", Livre de poche jeunesse, 1999, p. 111)

- " Page quarante-huit ou cent quarante-huit, quelle différence ? ", Daniel Pennac, Comme un roman, extrait du chapitre 6, du début jusqu’à " Le paysage est le même ", quelques coupures pouvant être opérées
Images

- " Le rat de bibliothèque ", tableau de Karl Spitzweg (A mots ouverts, 5ème, Nathan, 2001, p. 13)

- Illustration de 1ère de couverture pour La Bibliothécaire de Gudule

- Illustration de 1ère de couverture pour Virus L.I.V.3 ou la mort des livres de Christian Grenier

2. La lecture cursive

Les deux livres proposés à la lecture dès le début de la séquence sont :

- La Bibliothécaire de Gudule (Livre de poche jeunesse)

- Virus LIV3 ou la mort des livres de Christian Grenier (Livre de poche jeunesse)
L’élève est libre de choisir l’un ou l’autre de ces deux romans. Cette lecture sera le fil directeur du projet d’écriture : l’élève va construire une histoire dans laquelle il sera amené à décrire le livre qu’il a choisi et les effets que cette lecture produit en lui.

Déroulement de la séquence

Séance n° 1 (2 heures)

Présentation des objectifs généraux de la séquence, du projet d’écriture et des livres proposés à la lecture

Cette première séance se déroule en trois temps :
1. Découverte avec les élèves du premier objectif de la séquence
On donne aux élèves le titre de la séquence et on les questionne de manière à leur faire comprendre le sens de ce titre et à leur faire découvrir le contenu du premier objectif de la séquence.
On attire leur attention sur les deux mots clefs du titre, " rencontre " et " livres ", en leur posant des questions comme :
Comment comprenez-vous le mot " rencontre " dans le titre ? Quel est l’intérêt d’avoir mis " livres " au pluriel ? Où rencontre-t-on des livres ? Les livres sont-ils faciles ou difficiles d’accès pour vous ? Quels effets variés (autour de l’opposition dégoût / plaisir) cette rencontre produit-elle en vous ? Quelles difficultés pouvez-vous rencontrer lors d’une lecture ?…
2. Présentation du projet d’écriture et mise en place du deuxième objectif
On explique aux élèves qu’ils vont devoir réutiliser toutes les connaissances qu’ils vont acquérir dans cette séquence pour écrire un début de roman dont le scénario va leur être fourni. On leur distribue le projet, on le lit et on l’explicite (voir document n° 1).
3. Présentation des deux livres au choix

- On montre aux élèves que leur projet d’écriture repose sur une situation réelle et que leur lecture personnelle va leur servir pour plusieurs chapitres du projet.

- On met l’accent sur le fait que les livres proposés n’ont pas été choisis au hasard : ils entretiennent tous les deux un rapport étroit avec l’univers du livre et vont donc eux aussi contribuer à modifier ou enrichir leur représentation des livres. Pour cela, on s’attarde sur le titre et le texte d’accroche de chaque livre.

- On annonce également aux élèves que cette lecture sera vérifiée par un contrôle et on leur fixe une date.

Séance n° 2 (1 heure 30)

Lecture comparée de deux textes : " Tout le savoir du monde… ", Gudule, La Bibliothécaire et "Je les révérais, ces pierres levées ", Jean-Paul Sartre, Les Mots

A la séance précédente, on aura donné les deux textes à lire et demandé de chercher le vocabulaire méconnu.
En classe, on analyse les textes selon deux axes :
1. Les points communs

- le personnage (jeunesse, étrangeté par rapport au monde des livres…)

- le lieu et l’atmosphère (l’insistance sur la multitude de livres, la bibliothèque comme lieu de mémoire et de savoir, comme sanctuaire…)

- les sentiments suscités (admiration, respect…)
2. Les différences

- le type de narrateur (il / je)

- les temps du récit (présent / passé)

- le type de bibliothèque (publique / privée)

- la représentation des livres (réaliste / imagée)

Au fur et à mesure de l’analyse, on veille à montrer aux élèves le profit qu’ils peuvent en tirer pour leur premier chapitre, tant au niveau des thèmes que de l’écriture.

Séance n° 3 (30 minutes)

Langue / Analyse de la page de dictionnaire où figure le mot " bibliothèque "

- A la séance précédente, on aura distribué aux élèves une photocopie de la page de dictionnaire (édition Robert) accompagnée d’un questionnaire (voir document n° 2).

- Le but de cette séance est de vérifier que les élèves connaissent le fonctionnement d’un dictionnaire (ordre alphabétique, mots-repères) et maîtrisent les notions suivantes : nature ou classe grammaticale, genre, étymologie, famille de mots, sens propre / sens figuré, registres de langue.

Séance n° 4 (1 heure)

Langue / Savoir enrichir son vocabulaire en constituant des champs lexicaux

- Pour préparer la séance, les élèves ont relevé, en trois colonnes, tous les mots des deux premiers textes qui se rapportent à la bibliothèque, aux livres et aux sentiments.

- En classe, après correction de ce travail, on met en place la notion de champ lexical. Puis on propose d’autres mots ou expressions afin d’enrichir les listes établies et à l’intérieur de chaque champ lexical, on opère un classement afin d’aider les élèves à la mémorisation de ce vocabulaire qui devra être réutilisé dans le projet d’écriture.

- En début de séance suivante, on pourra vérifier l’acquisition des principales notions abordées au cours des séances n° 3 et 4 par un court contrôle (voir document n° 3).

A ce stade, on demande aux élèves de finir de rédiger le chapitre 1 du projet d’écriture. Ce chapitre est à rendre dès la séance suivante, dans la mesure où les élèves ont été invités à y travailler depuis la séance n° 2. Le but du projet est de les amener à améliorer leur rédaction au fil des cours.

Séance n° 5 (1 heure)

Contrôle de langue
Lecture d’image : " Le rat de bibliothèque ", Karl Spitzweg

L’analyse de cette image doit permettre :

- de réinvestir les éléments des séances précédentes
On amène les élèves à mettre en relation l’image avec les deux premiers textes et à décrire l’image en réutilisant les champs lexicaux rencontrés.

- de commencer à mettre en place le vocabulaire de l’image
On attire l’attention des élèves sur le cadrage, l’angle de vue, les ombres et lumières, les couleurs. On leur demande les effets produits par tous ces procédés.

- de préparer la rédaction du chapitre 2
L’homme représenté sur l’image semblant à la recherche d’un livre, on en vient à évoquer l’organisation d’une bibliothèque, le classement des livres.

- de faire réfléchir, à partir du titre, aux expressions imagées qui se sont forgées autour des mots " livre " et " bibliothèque "

Pour la séance suivante, on proposera aux élèves un exercice à trous afin de retrouver d’autres mots ou expressions relatifs au domaine du livre (voir document n° 4).

 

Séance n° 6 (2 heures)

Ecriture / Correction du chapitre 1 du projet d’écriture

Remarque pour l’ensemble des corrections intermédiaires : les chapitres ne sont pas notés mais annotés le plus précisément possible afin d’aiguiller au maximum l’élève dans son travail de récriture et de lui faire prendre conscience qu’il ne travaille pas seulement pour le résultat immédiat qu’il peut obtenir, mais pour s’améliorer sur un plus long terme.

Pour la première restitution aux élèves de leurs travaux, on procède en deux temps :
1. On fait un bilan des travaux d’élèves
On commence par des remarques générales, valables pour tous les autres chapitres : la nécessité d’organiser son texte en paragraphes (schéma pour permettre aux élèves de visualiser un paragraphe), de souligner les titres de livres, d’écrire à la 1ère personne et au présent (beaucoup ont eu tendance à mêler les systèmes temporels)…
Puis on pointe les principaux défauts concernant le chapitre 1. Le plus souvent, les difficultés des élèves portent sur le respect ou la délimitation du sujet : situation initiale absente ou incomplète, description de la bibliothèque trop rapide ou trop détaillée (dans le chapitre 1, la bibliothèque doit être décrite de manière générale, c’est seulement dans le chapitre 2 que l’élève se promène dans la bibliothèque pour décrire plus précisément les rayonnages), expression des sentiments pas assez développée… On peut attirer l’attention des élèves sur l’intérêt des phrases exclamatives et interrogatives dans l’expression des sentiments.
2. On fait retravailler aux élèves leur chapitre
Afin de donner aux élèves des méthodes de travail et de les aider au maximum, cette première récriture se fait en classe.
Après avoir rendu aux élèves leur travail, on leur explique les codes de correction et on leur demande de récrire leur chapitre en tenant compte de toutes les annotations. On met à leur disposition quelques dictionnaires et livres de conjugaison.

Séance n° 7 (2 heures)

Langue / Les difficultés du présent de l’indicatif

- La séance s’organise en deux temps :
1. Auto-évaluation des élèves
On propose une fiche d’exercices, conçue à partir des fautes les plus fréquemment rencontrées dans les copies (voir document n° 5).
2. Constitution d’une fiche de révision
On rappelle les grandes règles (type de terminaisons selon le groupe du verbe) puis on cible et classe les verbes qui présentent des difficultés. La fiche de révision peut se présenter sous forme de tableau (voir document n° 6).

- En début de séance suivante, on évalue le travail par un contrôle de conjugaison (voir document n° 7).

On demande aux élèves de finir de rédiger le chapitre 2 et de le rendre à la séance suivante.

Séance n° 8 (1 heure)

Contrôle de conjugaison
Lecture / Analyse d’une couverture de livre

A partir de la photocopie de la couverture d’un des deux livres proposés en lecture cursive :

- on définit ce qu’est une couverture (première et quatrième de couverture, dos…)

- on fait repérer aux élèves tous les éléments constitutifs d’une couverture (titre, auteur, éditeur, collection, code-barres, code prix, illustration, texte d’accroche…)

- on interroge les élèves sur le rôle de chacun de ces éléments, qui pourront ainsi être classés selon trois grandes fonctions : identifier, sélectionner, séduire.
Au fur et à mesure, on montre aux élèves le profit qu’ils peuvent tirer de cette analyse pour le chapitre 3.

Séance n° 9 (2 heures)

Lecture d’image / Les illustrations de première de couverture des deux romans proposés en lecture cursive

Le but est de préparer les élèves à la description de l’illustration de leur livre dans le chapitre 3. Pour cette séance, chaque élève doit être en possession du livre qu’il a choisi de lire.
Cette séance se déroule en deux temps :
1. Préparation écrite
On distribue aux élèves une fiche-méthode expliquant les questions qu’il faut se poser pour analyser une image (voir document n° 8). Cette fiche reprend les éléments qui ont été mis en place lors de la première analyse d’image (séance n° 5). Puis on demande aux élèves d’appliquer ce questionnaire à l’illustration de leur livre. Au brouillon, ils notent les réponses en vue d’une présentation orale de leur travail.

2. Présentation orale
On fait passer au tableau un élève par livre. Chaque réponse est complétée au fur et à mesure par les autres élèves. On insiste sur les effets produits par la composition de l’image afin que les élèves, dans leur chapitre 3, mêlent description de l’image et expression des sentiments.

Séance n° 10 (1 heure)

Ecriture / Eléments de correction pour le chapitre 2 du projet d’écriture

Pour cette deuxième restitution des travaux d’élèves :

- on peut partir de la lecture de quelques productions d’élèves, de niveaux variés, afin que la classe se rende compte par elle-même des principales maladresses ou erreurs à éviter, tant au niveau de la langue que du choix des idées.

- la récriture est seulement amorcée en classe (en fournissant surtout de l’aide aux élèves les plus en difficulté) et doit être poursuivie à la maison.

Séance n° 11 (1 heure)

Langue / Le vocabulaire des sentiments

- A la séance précédente, on aura distribué aux élèves une fiche d’exercices variés (voir document n° 9).

- Le but de cette séance est de compléter le champ lexical des sentiments, ébauché à la séance n° 4, afin de faire acquérir aux élèves du vocabulaire supplémentaire pour leur projet d’écriture.

- Pour l’une des séances suivantes, on donne à réviser le présent de l’indicatif et le vocabulaire du livre et des sentiments, en vue d’une évaluation. Cette évaluation peut se présenter sous la forme d’une dictée à trous (voir document n° 10).

On demande aux élèves de finir de rédiger le chapitre 3 et de le rendre à la séance suivante.

Séance n° 12 (1 heure)

Lecture analytique : " Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre ? ", Jules Vallès, L’Enfant

- A la séance précédente, on aura donné à lire le texte et à rédiger les réponses aux questions 1-2-3-5 p. 21 du manuel (A mots ouverts, 5ème, Nathan).

- Lors de la correction, on rappelle les grandes règles pour répondre correctement à un questionnaire sur un texte : analyse des consignes, présentation et rédaction des réponses. A cette occasion, on peut distribuer aux élèves une fiche-méthode récapitulative (voir document n° 11).

- L’analyse du texte a pour but de faire réfléchir les élèves sur les effets possibles de la lecture : ici, la magie de la lecture, capable de créer un sentiment d’évasion, de provoquer une identification au héros de l’histoire, de telle sorte qu’une fois le livre refermé, le réel et l’imaginaire se mêlent et se confondent. On attire l’attention des élèves sur le rôle de l’ellipse (entre " Je regarde le titre… " et " Il est nuit "). On leur indique aussi qu’ils peuvent imiter la structure de ce texte afin de rédiger leur chapitre 4.

Séance n° 13 (1 heure)

Contrôle de lecture sur les livres proposés en lecture cursive

On propose un questionnaire pour chaque livre (voir document n° 12) afin de vérifier que les élèves ont lu intégralement le roman et en ont compris l’histoire. On demande aux élèves d’appliquer les consignes données dans la fiche-méthode pour répondre à un questionnaire.

Séance n° 14 (1 heure)

Dictée à trous
Lecture : " A peine ouvert le livre… ", Bernard Jourdan

- La lecture de ce poème a pour but de compléter la séance n° 12 (la lecture comme source d’évasion) et de préparer les élèves à la récitation.
On mène rapidement une explication d’ensemble du poème et on demande aux élèves de chercher des intonations différentes pour chaque strophe. On attire leur attention sur le rythme des phrases, le rôle des phrases exclamatives dans le refrain, les sonorités…

- Pour la semaine suivante, on donne le poème à apprendre.

Séance n° 15 (1 heure)

Ecriture / Eléments de correction pour le chapitre 3 du projet d’écriture

On adaptera la séance aux besoins des élèves. Il peut être utile de faire une mise au point sur le problème des reprises pronominales. A partir des erreurs ou maladresses constatées dans les copies, on peut concevoir une fiche d’exercices qui permettra de rappeler les grandes règles - notamment dans l’utilisation des pronoms personnels et démonstratifs - et d’inciter les élèves à varier les procédés.

Séance n° 16 (1 heure)

Lecture analytique : " Page quarante-huit ou cent quarante-huit, quelle différence ? ", Daniel Pennac, Comme un roman

L’analyse de ce texte, en fin de séquence, permet au professeur et aux élèves de mesurer le chemin parcouru. En effet, ce texte est celui qui se rapproche le plus du vécu des élèves ou du moins de leurs préjugés initiaux - la lecture comme source d’ennui, voire comme supplice - sauf que maintenant, les élèves sont en mesure de porter un regard critique sur la souffrance subie par l’adolescent du texte de Daniel Pennac.

- On pourra faire repérer, à travers une analyse des champs lexicaux dominants, tous les éléments qui opposent ce texte à celui de Jules Vallès (l’enfermement, l’ennui, l’absence d’identification au héros de l’histoire…) afin d’amener les élèves à se poser la question de leur propre identification à l’adolescent du texte.

- On expliquera aux élèves que le chapitre 4 de leur projet d’écriture devra être, autant que possible, le reflet de leur propre parcours en tant que lecteur : libre à eux de s’inspirer du texte de Jules Vallès ou plutôt de celui de Daniel Pennac…

On demande aux élèves de finir de rédiger le chapitre 4.

Séance n° 17 (1 heure)

Lecture / Restitution et bilan des contrôles de lecture
Oral / Récitation

- La restitution des contrôles de lecture permet, outre la correction des erreurs de compréhension au niveau de l’intrigue, de faire le point sur l’intérêt que présente chacun des deux livres par rapport à la séquence : la place du livre dans notre société, les rapports entre le livre et l’image, les pouvoirs de la lecture, la question de l’écriture…

- La récitation permet de voir si les élèves ont tiré profit de la séance n° 14. On peut associer les élèves à l’évaluation de leurs camarades en proposant un barème assez simple (par exemple 14 points pour le " par cœur " et 6 points pour l’articulation, l’intonation, le rythme, les liaisons…).

Séance n° 18 (1 heure)

Evaluation finale de lecture

Cette évaluation (voir document n° 13) a pour but de vérifier :

- que la plupart des notions de lecture abordées au cours de la séquence ont été acquises, notamment celles d’auteur, de narrateur, de genre, de champ lexical, d’identification.

- que les élèves sont capables de réutiliser leurs connaissances pour construire le sens d’un texte nouveau, et de saisir les liens entre ce nouveau texte et ceux étudiés en classe.

- que les élèves savent répondre méthodiquement à un questionnaire sur un texte.

Séance n° 19 (1 heure)

Ecriture / Eléments de correction pour le chapitre 4 du projet d’écriture
Consignes pour la réalisation finale du projet

On adaptera la correction aux besoins des élèves. En plus de récrire leur chapitre 4, les élèves vont devoir maintenant penser à la restitution finale de leur projet d’écriture.
On reprend d’abord avec eux les consignes de présentation indiquées sur la fiche initiale définissant le projet d’écriture (document n° 1) et on les explicite :

- on insiste sur le fait que la production finale doit ressembler à un livre (1ère et 4ème de couverture, pagination, division en chapitres…)

- on laisse aux élèves la liberté d’écrire à la main ou à l’ordinateur, mais on insiste sur le fait que l’informatique ne rend pas le travail plus facile (le correcteur d’orthographe ne suffit pas toujours, les fautes de mise en page comme les paragraphes mal justifiés seront pénalisées…).

- pour ce qui est de la reliure, on peut suggérer quelques idées simples et peu coûteuses comme de procéder à un collage ou bien de perforer les feuilles afin d’y faire passer un ruban…

- pour ce qui est des illustrations, les élèves peuvent dessiner, décalquer des images de livres, imprimer des images sur Internet, faire des photocopies, des montages…
Afin que les élèves sachent précisément comment ils vont être évalués, on leur distribue ensuite une grille contenant l’ensemble des critères de réussite ainsi que le barème (voir document n° 14).

A partir de cette séance, les élèves ont eu une dizaine de jours pour mener à terme leur projet d’écriture

Séance n° 20 (1 heure)

Restitution et correction de l’évaluation finale de lecture

A partir de cette correction, on peut dresser un bilan avec les élèves des points qui semblent acquis et de ceux, en revanche, qu’il va falloir retravailler au cours des séquences suivantes.

BILAN

- Le premier objectif de la séquence semble avoir été atteint dans la mesure où un grand nombre d’élèves a voulu savoir, dès la fin de la séquence, quel serait le prochain livre à lire. De plus, il a été intéressant de constater que dans le chapitre 4 du projet, presque tous ont insisté sur le plaisir qu’ils prenaient à lire le roman et beaucoup se sont largement inspirés du texte de Jules Vallès tant au niveau de l’écriture (ellipse) que des idées (identification au héros, confusion entre le réel et l’imaginaire une fois la lecture terminée…)

- Les élèves se sont beaucoup investis dans leur projet d’écriture et au fil des chapitres, non seulement ont amélioré leur écriture, mais ont eu envie d’aller plus loin : ainsi, alors que je ne leur avais imposé qu’une quinzaine de lignes à chaque fois, nombreux ont été ceux qui ont dépassé largement cette limite. Leur investissement a été manifeste au niveau du travail de présentation finale : ils ont fait preuve de beaucoup d’application et d’inventivité et ceux qui étaient le plus en difficulté se sont sentis valorisés. Les travaux de tous les élèves ont ainsi pu être exposés au C.D.I. du collège.

Documents

Document n° 1

SEQUENCE N° 1 : PROJET D’ECRITURE
" UN RECIT DONT JE SUIS LE HEROS "

SUJET
Le professeur de français vous a donné en début d’année le choix entre deux livres : La Bibliothécaire de Gudule et Virus L.I.V.3 de Christian Grenier. Vous vous rendez seul(e) au CDI ou à la bibliothèque, déserts ce jour-là, et après avoir erré entre les rayonnages, vous découvrez enfin le livre que vous avez choisi de lire. Vous commencez aussitôt la lecture.

CONSIGNES D’ECRITURE

- Votre récit doit être rédigé à la 1ère personne et au présent.

- Vous devez vous servir du vocabulaire appris en cours et des textes étudiés en classe afin d’enrichir vos idées et votre expression.

- Vous devez veiller tout particulièrement à la correction de la grammaire et de l’orthographe.

ORGANISATION DU TRAVAIL
Vous n’allez pas rédiger d’un seul coup l’ensemble de ce devoir. Afin de faciliter votre travail, vous allez rédiger par étapes. Chaque étape constituera un petit chapitre et l’ensemble de ces chapitres constituera un petit début de roman.

Chapitre 1
Vous vous rendez pour la première fois de votre vie à la bibliothèque ou au CDI. Le lieu est impressionnant. Racontez cet épisode et décrivez le lieu ainsi que vos premières impressions.
A rédiger pour le …………….

Chapitre 2
Le bibliothécaire ou le documentaliste étant absents, vous vous décidez à chercher par vous-même le livre que vous avez choisi de lire. Racontez et décrivez.
A rédiger pour le ……………..

Chapitre 3
Vous tombez enfin sur le livre de votre choix. Décrivez son apparence et vos premières impressions en découvrant la couverture.
A rédiger pour le ……………..

Chapitre 4
Vous vous installez confortablement et vous commencez la lecture… Bien plus tard, vous entendez une voix indiquant la fermeture de l’établissement. Décrivez les sentiments que vous avez éprouvés lors de ce premier contact avec le roman.
A rédiger pour le ………………

PRESENTATION DU TRAVAIL
Une fois l’ensemble des chapitres rédigés et corrigés en fonction de mes observations, il va vous falloir rendre une version définitive de votre travail. Vous garderez la division en chapitres, mais vous chercherez une présentation agréable et originale pour votre texte : couverture avec titre de votre invention et illustration, éventuellement quatrième de couverture, choix du format et de l’écriture, illustrations intérieures...

Document n° 2

QUESTIONNAIRE SUR LA PAGE DE DICTIONNAIRE
CONTENANT L’ARTICLE " BIBLIOTHEQUE "

1. Quelle est la nature du document que vous avez sous les yeux ?
2. A quoi servent les deux mots en caractère gras que vous voyez en haut à gauche et à droite ?
3. Repérez le mot " bibliothèque ". Quels sont tous les mots de sa famille présents dans cette page ?
4. Observez maintenant l’article " bibliothèque ". Dans quel ordre sont placées les informations consacrées à ce mot jusqu’au chiffre 1° ?

Type d’information
Article " Bibliothèque "
1. Orthographe Bibliothèque
   
   
   
   

5. A quoi servent les chiffres de 1 à 5 ?
6. Qu’indiquent les passages en italique ? en gras ?
7. Que signifient les abréviations " fig. " et " fam. " ?

 

 

 

Document n° 3

CONTROLE DE LANGUE

1. Qu’est-ce qu’un champ lexical ? Citez trois mots appartenant au champ lexical du livre puis choisissez un autre champ lexical (en dehors de ceux étudiés en classe) et citez trois mots lui appartenant. (4,5 points)
2. Qu’est-ce qu’une famille de mots ? Citez trois mots de la même famille que le mot " bibliothèque ". (2,5 points)
3. Classez ces mots en trois colonnes que vous nommerez, selon le registre de langue auquel ils appartiennent : peur / trouille / appréhension. (3 points)
 

 

Document n° 4

QUELQUES EXPRESSIONS AUTOUR DU MOT " LIVRE "

Complétez les phrases suivantes à l’aide des expressions ci-dessous : Livre d’or, (être) à la page, rat de bibliothèque, vraie mine de papier mâché, recueil, parler comme un livre, mise en page, livre de chevet, une bibliothèque ambulante, livret, anthologie, tourner la page, à livre ouvert.

1. Ton discours, Mathias, était bien écrit, presque trop. Tout le monde croyait que tu lisais. Tu …………………………..
2 Après l’exposition, je vous saurais gré de noter vos commentaires et vos remarques sur notre…………………………..
3. Maintenant que tu as fini d’écrire le brouillon de ton exposé, il faut le taper et soigner la présentation. Ce travail de …………………….. est absolument nécessaire.
4. Je sais que ce fut une grande déception pour toi et que tu as du mal à oublier. Mais maintenant il faut passer à autre chose, il faut…………………………..
5. Marie se tient continuellement au courant des dernières tendances de la mode. Comme on dit, c’est une fille………………………..
6. Tous les soirs, Jonathan lit un passage de L’Odyssée d’Homère. C’est son ….………………..
7. Sylvie a passé cinq ans aux Etats-Unis. Elle parle et lit couramment l’anglais. Elle traduit cette langue ………………………
8. Roger passe ses journées à arpenter les rayons de la bibliothèque. Il a toujours un livre dans la main. C’est un vrai………………………
9. Dans ce livre, on trouve les textes les plus célèbres de notre littérature : c’est une ……………………..
10. Mais il n’y a pas d’histoire dans ce livre ! Il n’y a que des poèmes ! Bien sûr, c’est un ………… poétique.
11. Cet homme a le teint extrêmement pâle : une ………………………………………… !
12. Avant d’aller à l’opéra, il serait bon que tu prennes connaissance de l’intrigue en lisant les paroles. Procure-toi le………………….
13. Maryline sait tout sur tout. C’est une vraie ………………………………………….. !

 

Document n° 5

EXERCICES SUR LE PRESENT DE L’INDICATIF

Mettez les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif en veillant à les accorder correctement

I. Les verbes du 1er groupe

1. Maintenant, je ne (jouer) …………………… plus.
2. Elle se (rappeler) ……………………….. avec émotion cette période de sa vie.
3. Vous (rappeler) ……………………….-vous cette personne ?
4. Ils (payer) ……………………………… leurs achats en euros.
5. Ils (recopier) …………………….. des phrases sans même chercher à les comprendre.
6. Sophie et moi, nous (nager) …………………….. plus vite que toi.
7. Il (geler) …………………. fort, ce matin.
8. Nous n’(avancer) ………………………. pas très vite.
9. J’(envoyer) …………………….. une lettre à mes parents.
10. Tu (essuyer) …………………………. beaucoup d’échecs en ce moment.
11. Elles (jeter) …………………… leurs jouets cassés.

II. Les verbes du 2ème groupe

1. Dès qu’on les interroge, elles (rougir) …………………………..
2. Je (finir) ………………………… mon travail.
3. Vous (choisir) …………………………. le sujet que vous préférez.
4. Il (haïr) …………………….. les contraintes.
5. Ils (haïr)………………………….. les contraintes.

III. Les verbes du 3ème groupe

1. Vous (dire) …………………. des mensonges alors que nous, nous (dire) ………………….. la vérité.
2. Je (partir) ………………… avec toi quand tu (vouloir) ……………………….
3. Ils (devoir) …………………… se calmer.
4. Vous vous (faire) …………………… trop de soucis.
5. Je (prendre) ……………………….. mon temps.
6. Elles (prendre) ……………………… tout leur temps.
7. Ils (revenir) ……………………… de vacances tout heureux.
8. Je (mettre) …………………………. beaucoup d’espoir en toi.
9. Nous (peindre) ……………………….. la maison.
10. Il (atteindre) …………………… ses objectifs avec difficulté.
11. Je (pouvoir) …………………… t’aider.
12. Je t’(offrir) ………………………. ce bouquet.
13. Tu (sentir) ………………………… bien la différence entre toi et moi.
14. Elle (paraître) ……………………….. heureuse.
15. Nous (voir) …………………… mieux avec des lunettes.
16. Ils (croire) …………………….. toujours avoir raison.
17. Nous (être) ……………………… ravis de votre travail.
18. Il (vouloir) ……………………… à tout prix réussir.
19. Je (tenir) …………………… à cette idée.

Document n° 6

FICHE DE REVISION SUR LE PRESENT DE L’INDICATIF

I. Règles générales

Types de conjugaisons
Terminaisons
Verbes du 1er groupe  
Verbes du 2ème groupe  
Verbes du 3ème groupe  

II. Particularités

Types de verbes
Règles
Exemples
Exceptions
Verbes en -ger
comme nager
     
Verbes en -cer
comme lancer
     
Verbes en -eler ou -eter
comme appeler ou jeter
    Acheter, fureter, haleter, geler, peler, modeler, marteler et quelques autres
Verbes en -oyer ou -uyer
comme envoyer ou essuyer
     
Verbes en -ayer
comme payer
     
Verbe haïr
     
Verbes en -dre
comme prendre ou perdre
    Verbes en -indre
comme peindre, craindre
et en -soudre
comme résoudre
Verbes cueillir, ouvrir, couvrir, offrir, souffrir, tressaillir, défaillir
     
Verbes vouloir, pouvoir, valoir
     
Verbes en -tre
comme mettre, battre
     
Verbes en -tir
comme mentir, sentir, sortir, partir
     
Verbes en -aître
comme paraître
     

Document n° 7

CONTROLE DE CONJUGAISON

Mettez les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif en veillant à les accorder correctement

1. Si tu (vouloir) ……………….. réussir, suis mes conseils.
2. Tu ne nous (apprendre) ……………………. rien, nous (connaître) ……………………. déjà tout.
3. Il se (plaindre) ……………….. sans cesse.
4. Vous (dire) ……………….. qu’ils ne (voir) ……………….. que leur intérêt.
5. Elle (acheter) ……………….. de vieux livres, les (relier) ……………….., puis les (lire) ……………
6. Si vous nous (faire) ……………….. confiance, nous (arranger) ……………………. tous vos problèmes.
7. Si tu te (remettre) ……………………. au travail avec sérieux, tu (accroître) ……………………. tes chances de réussite à l’examen.
8. Il (haïr) ……………….. ceux qui (créer) ……………….. des problèmes aux autres.
9. Je (défaillir) ……………………. à chaque fois que je me (sentir) ……………….. en danger.
10. Chaque jour, elle (prendre) …………………… un peu plus d’autonomie.
11. Tant que vous ne m’ (atteindre) ……………………. pas avec des arguments solides, je (rejeter) ……………………. cette idée.
12. Son professeur le (renvoyer) ……………………. de cours à cause de son insolence.
13. Depuis que tu te (conduire) ……………………. correctement, ta mère (paraître) ……………….. satisfaite.
14. Je me (battre) …………………. pour défendre mes idées.
15. Vous (rappeler) …………………….-vous ce camarade de classe ?
16. Entraînés, vous (être) …………………. plus performants.

Document n° 8

COMMENT ANALYSER UNE IMAGE ?

Méthode
Afin d’analyser une image, voici les questions que vous devez vous poser :

1. Qu’est-ce qui est représenté ? Quels sont tous les éléments que vous parvenez à identifier ?
Décrivez tout ce que vous voyez sur l’image en précisant chaque fois si c’est à gauche, à droite, au centre, en bas, en haut, au premier plan ou à l’arrière-plan.
2. Cette image vous semble-t-elle réaliste ou non ? Justifiez votre réponse par des détails précis.
Pensez à relier votre réponse au genre du livre (fantastique, science-fiction, réaliste ?)
3. Quelles sont les formes géométriques et les lignes dominantes ? Quel effet produisent-elles ?
Les lignes dominantes sont-elles verticales, horizontales, droites, obliques ?
4. Quel est l’angle de vue adopté ? Quel effet produit-il ?
Le sujet est-il vu de face, de derrière, d’en haut, d’en bas ?
5. Quelles sont les couleurs dominantes ? Quelle impression produisent-elles ?
6. Quels éléments de l’image sont les plus éclairés ? Quel effet cela produit-il ?
7. Finalement, quels sentiments cette image provoque-t-elle en vous ?

Exercice
Appliquez cette méthode à la couverture du livre que vous avez choisi. Vos réponses vous serviront pour le chapitre 3 de votre projet d’écriture.

Document n° 9

LE VOCABULAIRE DU SENTIMENT

I. Associe aux verbes suivants un complément de ton choix (verbe à l’infinitif, groupe nominal, proposition subordonnée…) qui expliquera le sentiment évoqué. Exemple : J’appréhende de retourner chez le dentiste.
1. J’ai peur… 2. J’ai honte… 3. J’aime… 4. J’espère… 5. Je regrette… 6. J’ai horreur…

II. Quel adjectif qualificatif utiliserais-tu pour caractériser quelqu’un qui…
1. éprouve souvent de la crainte ? 2. a souvent peur ? 3. connaît la sérénité ? 4. éprouve de la satisfaction ? 5. connaît le malheur ? 6. ressent de la colère ? 7. connaît la déception ? 8. connaît le bonheur ? 9. éprouve de la nostalgie ? 10. éprouve de la passion ? 11. est en proie à la rancune ? 12. s’émeut vite ?

III. Relie les antonymes.

adorer mépriser
admirer être déprimé
être euphorique détester

IV. Classe ces séries de verbes, du sentiment le plus faible au sentiment le plus fort.
1. haïr - ne plus aimer - détester. 2. être déprimé - être triste - être déçu 3. être furieux - être mécontent - être en colère 4. être heureux - connaître l’extase - être content.

V. Classe les termes suivants selon qu’ils expriment une joie normale ou forte.
1. l’allégresse 2. le contentement 3. l’enthousiasme 4. l’enchantement 5. l’euphorie 6. l’exaltation 7. la griserie 8. la jubilation 9. la liesse 10. le ravissement. 11. la satisfaction.

VI. A quel niveau de langue appartient chacune des expressions suivantes (familier, courant, soutenu) ? Quel est le sens de chacune d’elles ? Pour répondre, propose une expression simple et claire qui soit synonyme.
1. avoir des idées noires. 2. avoir le cafard. 3. voir la vie en rose. 4. battre sa coulpe. 5. avoir les jetons. 6. être aux anges. 7. se ronger les sangs 8. être au trente-sixième dessous. 9. se fendre la pêche. 10. glacer le sang.

VII. Complète chaque expression à l’aide d’une couleur.
1. Se fâcher tout… 2. Faire … mine. 3. Entrer dans une colère … 4. Rire…. 5. Broyer du … 6. être … de rage. 7. Parler d’une voix …

VIII. Dans un tableau à deux colonnes, classe les termes (série 1) puis les expressions (série 2) selon qu’ils expriment la joie ou la surprise. A quel registre de langue (F-C-S) appartiennent—ils ?
série 1 : l’allégresse - le bonheur - la bonne humeur - la consternation - la déception - l’effarement - l’entrain - l’émerveillement - l’enthousiasme - l’étonnement - l’exaltation - la gaieté - le plaisir - le ravissement - la réjouissance - le saisissement - la satisfaction - le soulagement - la stupéfaction - la stupeur.
série 2 : avoir le cœur qui bat la chamade - boire du petit lait - en rester comme deux ronds de flan - être aux anges - être bien aise - ne pas en croire ses oreilles - être bien dans sa peau - être gai comme un pinson - être heureux comme un poisson dans l’eau - ne pas en revenir - ouvrir des yeux ronds - rester cloué sur place - s’en donner à cœur joie - se frotter les mains - tomber des nues - mettre du baume au cœur.

IX. Dans un tableau à trois colonnes, classe les termes (série 1) puis les expressions (série 2) selon qu’ils expriment la tristesse, la colère ou la peur. A quel registre de langue (F-C-S) appartiennent-ils ?
série 1 : l’affolement - l’agacement - l’affliction - l’angoisse - l’appréhension - le cafard - le chagrin - la crainte - l’effroi - l’emportement - l’énervement - l’ennui - l’épouvante - l’exaspération - la frayeur - la fureur - l’inquiétude - l’irritation - la mélancolie - la morosité - la panique - la peine - la rage - la rogne - la terreur.
série 2 : avoir les larmes aux yeux - avoir des sueurs froides - avoir le cœur serré - avoir la gorge sèche - avoir l’estomac noué - avoir la mort dans l’âme - avoir le moral à zéro - broyer du noir - claquer des dents - décharger sa bile - échauffer les oreilles - la moutarde lui monte au nez - être triste comme un bonnet de nuit - être au trente-sixième dessous - être aux cents coups - faire grise mine - faire la tête - faire une tête d’enterrement - monter sur ses ergots / sur ses grands chevaux - montrer les dents - prendre la mouche - trembler comme une feuille.


Document n° 10

DICTEE A TROUS (version professeur)

Pour la première fois de sa vie, Pierrot se rend à la bibliothèque. Une petite angoisse lui serre la gorge, mais pas pour longtemps… A peine entré, il jette un coup d’œil sur la salle de lecture : quel enchantement, toutes ces tranches parfaitement alignées et magnifiquement décorées ! Il sent son cœur qui bat la chamade. Sur les rayonnages, il aperçoit tous les genres de livres, depuis les romans jusqu’aux recueils poétiques.

Il essaie de comprendre comment les livres sont classés, mais perdu dans une telle immensité, préfère aller demander conseil à la bibliothécaire. Il rejoint donc le bureau d’accueil et s’y appuie en attendant son tour…

- Est-ce la première fois que vous faites un emprunt, jeune homme ? Vous paraissez un peu perdu.

- Oui, d’habitude j’achète les livres que je veux lire. Je ne connais donc pas le fonctionnement d’une bibliothèque.

- Ici, nous faisons remplir une fiche à tous les nouveaux. La voilà. Celle-ci nous permet de vous fabriquer une carte qui vous est indispensable pour emprunter un livre. Cette carte s’introduit dans les ordinateurs que vous voyez là, mémorise le titre que vous avez sélectionné et envoie toutes les données à un ordinateur central. En peu de temps, une personne vous amène le livre que vous avez ainsi commandé. Nous nous arrangeons toujours pour que le délai d’attente soit court.

- Ce système me paraît fort pratique, et même m’enthousiasme, mais si je perds la carte ?

- Nous recommençons toutes les démarches… Cependant, à la troisième perte, on vous exclut de la bibliothèque.

- Je vous remercie de toutes ces informations. Je remplis la fiche tout de suite et vous la remets.
Peu après, Pierrot repart son livre sous le bras. Toutes ses appréhensions ont disparu pour laisser place à une gaieté proche de l’euphorie.

 

DICTEE A TROUS (version élève)

Pour la première fois de sa vie, Pierrot se …………… à la …………………….. Une petite ……………………. lui …………….. la gorge, mais pas pour longtemps… A peine entré, il …………… un coup d’œil sur la salle de lecture : quel …………………………, toutes ces tranches parfaitement alignées et magnifiquement décorées ! Il sent son cœur qui ……………………………….. Sur les ……………………., il ………………….. tous les genres de livres, depuis les romans jusqu’aux ……………….. poétiques.

Il ……………….. de comprendre comment les livres sont classés, mais perdu dans une telle immensité, ……………………. aller demander conseil à la …………………………. Il ……………….. donc le bureau d’accueil et s’y ………………… en attendant son tour…

- …………-ce la première fois que vous ……………….. un emprunt, jeune homme ? Vous ………………………. un peu perdu.

- Oui, d’habitude j’……………….. les livres que je ……………….. lire. Je ne ……………….. donc pas le fonctionnement d’une bibliothèque.

- Ici, nous …………………… remplir une fiche à tous les nouveaux. La voilà. Celle-ci nous ……………….. de vous fabriquer une carte qui vous ………. indispensable pour emprunter un livre. Cette carte s’……………………. dans les ordinateurs que vous ……………….. là, mémorise le titre que vous avez sélectionné et ……………….. toutes les données à un ordinateur central. En peu de temps, une personne vous amène le livre que vous avez ainsi commandé. Nous nous ……………………. toujours pour que le délai d’attente soit court.

- Ce système me ……………….. fort pratique, et même m’……………………….., mais si je ……………….. la carte ?

- Nous ………………………… toutes les démarches… Cependant, à la troisième perte, on vous ……………….. de la bibliothèque.

- Je vous ……………………. de toutes ces informations. Je ……………….. la fiche tout de suite et vous la …………………...
Peu après, Pierrot ……………….. son livre sous le bras. Toutes ses ………………………… ont disparu pour laisser place à une ………………….. proche de l’……………………….

Document n° 11

SAVOIR REPONDRE A UN QUESTIONNAIRE

I. Présentation générale

1. Si les questions sont classées par parties, je fais apparaître clairement le plan des questions en recopiant le titre de chaque grande partie.
2. Je ne recopie pas la question mais j’indique clairement le n° et éventuellement la lettre de la question à laquelle je réponds.
3. Je saute une ligne entre chaque réponse et entre chaque partie.

Les interdits :
Pas de réponses dans les marges ! (ni sur les côtés, ni en haut ou en bas)
Pas de gribouillis mais des ratures légères ou des effacements

II. Analyse de la consigne

Quelques conseils pour éviter des dérapages  :
1. Je repère et éventuellement souligne les verbes qui indiquent la consigne
Ex : relever, citer, justifier, expliquer…
2. Je repère les mots importants de la consigne
Ex : champ lexical, signification…
3. Je repère combien on attend de réponses de ma part pour une même question
Ex : des exemples précis => au moins deux réponses attendues
4. Je repère les délimitations qui me sont données
Ex : Lignes 8 à 16, relevez…
5. Je repère si la question est en rapport avec la ou les précédentes

III. Rédaction de la réponse

1. Je rédige des phrases complètes qui reprennent les mots essentiels de la question.
Ex : Les deux principales significations du mot " bibliothèque " sont…
2. Je veille à faire des phrases courtes et claires, correctement ponctuées.
3. Si je dois justifier ma réponse par des citations du texte :

- je choisis avec précision mes relevés

- je mets les mots ou groupes de mots que je relève entre guillemets

- j’introduis mon relevé par une phrase.

Les interdits :
Pas de chiffres ou de nombres sauf dates (jour et année) et n° de ligne
Pas d’abréviations
Pas de mots coupés en bout de ligne (risque de mauvaise coupe)
Pas de phrases commençant par " Car ", " parce que " ou " que "


Document n° 12

CONTROLE DE LECTURE
LA BIBLIOTHECAIRE, GUDULE

I. Les personnages
1. Guillaume est le héros du roman. Quel âge a-t-il à peu près ? Quel est son niveau en français au début ? (1 pt)
2. Qui est son meilleur ami ? Qu’a-t-il de particulier ? (1 pt)
3. Qui est Ida ? En quoi peut-on dire d’Ida que c’est un personnage double ? Que cherche-t-elle et pourquoi ? Pour quelle raison disparaît-elle dès le début du livre ? (3 pts)

II. L’intrigue
4. Quel objet Guillaume vole-t-il juste après la disparition d’Ida ? Quel espoir l’anime ? Pourquoi va-t-il être finalement déçu ? (1,5 pts)
5. Quelles sont les deux décisions que Guillaume prend alors pour réaliser son rêve ? (1 pt)
6. Dans sa quête, quel lieu doit-il explorer ? Avec qui s’y rend-il ? (2 pts)
7. Quels personnages de romans le héros et ses compagnons rencontrent-ils dans leur voyage à travers les livres ? [Bonus : précisez si possible pour chaque personnage le nom de l’écrivain qui l’a créé et le titre du roman] (3 pts)
8. A la fin du roman, le héros et ses compagnons découvrent l’objet qu’ils cherchaient. Quelle surprise en apparence décevante leur réserve cet objet ? Quelle leçon positive les personnages en tirent-ils finalement ? (1,5 pts)

III. Bilan
9. Quels éléments (objets, aventures ou personnages) du roman peut-on qualifier de " merveilleux " ? (2 pts)
10. En quoi le héros change-t-il entre le début et la fin du roman ? Ce changement est-il positif ? Expliquez avec précision. (2 pts)
11. Avez-vous aimé ce roman ? Justifiez votre réponse par des arguments précis concernant le genre, les personnage, l’intrigue ou des moments de l’action… (2 pts)

CONTROLE DE LECTURE
VIRUS L.I.V.3 OU LA MORT DES LIVRES, CHRISTIAN GRENIER

I. Les personnages
1. Allis est l’héroïne de ce roman. Quel âge a-t-elle à peu près à votre avis ? Quel est son handicap ? Quel est son métier ? (1,5 pts)
2. Qui est sa meilleure amie ? Se connaissent-elles réellement ? Justifiez la réponse à cette dernière question. (1,5 pts)

II. L’intrigue
3. Au tout début du récit, quelle nouvelle va transformer la vie d’Allis ? Qu’est-ce qu’une " Voyelle " dans ce récit ? Soyez précis ! (1,5 pts)
4. Dans quel lieu se rend l’héroïne au début du récit ? Pourquoi ? (1 pt)
5. Allis apprend dans ce lieu l’existence d’un virus qui contamine les livres. De quelle manière se fait cette contamination et quels sont les deux effets du virus ? (1,5 pts)
6. Quelle mission est alors confiée à l’héroïne ? Où va-t-elle se rendre pour commencer ses recherches ? Quels genres d’individus va-t-elle y rencontrer ? (2 pts)
7. Quel personnage important rencontre Allis une fois arrivée à destination ? Que lui apprend ce personnage sur son (ou ses) identité(s) et sur le virus ? (2,5 pts)
8. Un personnage déjà rencontré par Allis se révèle plus dangereux que le chef des rebelles. Qui est-ce ? Quel est le but de ce personnage ? Jusqu’où est-il prêt à aller pour y parvenir ? (2 pts)
9. A la fin du roman, l’héroïne et ses amis découvrent une solution pour lutter contre les effets du virus : laquelle ? (1 pt)

III. Bilan
10. Quelle(s) leçon(s) pouvez-vous tirer de ce roman en ce qui concerne le monde de la littérature et le monde des images ? (1,5 pts)
11. Quels éléments (personnages, objets ou aventures) appartiennent au genre de la science-fiction ? (2 pts)
12. Avez-vous aimé ce roman ? Justifiez votre réponse par des arguments précis concernant le genre, les personnage, l’intrigue ou des moments de l’action… (2 pts)

Document n° 13

EVALUATION FINALE DE LECTURE

On a mis dans ma chambre une vieille commode achetée chez le brocanteur, elle est en bois sombre, avec une épaisse plaque de marbre noir, des tiroirs ouverts se dégage une forte odeur de renfermé, de moisi, ils contiennent plusieurs énormes volumes reliés en carton recouvert d’un papier noir à veinules jaunâtres. Le marchand a oublié ou peut-être négligé de les retirer ; c’est un roman de Ponson du Terrail, Rocambole1.

[…] Dès que j’ai un moment libre je me dépêche de retrouver ces grandes pages gondolées, comme encore un peu humides, parsemées de taches verdâtres, d’où émane quelque chose d’intime, de secret... une douceur qui ressemble un peu à celle qui plus tard m’enveloppait dans une maison de province, vétuste2 , mal aérée, où il y avait partout de petits escaliers, des portes dérobées3 , des passages, des recoins sombres…

Voici enfin le moment attendu où je peux étaler le volume sur mon lit, l’ouvrir à l’endroit où j’ai été forcée d’abandonner... je m’y jette, je tombe... impossible de me laisser arrêter, retenir par les mots, par le sens, leur aspect, par le déroulement des phrases, un courant invisible m’entraîne avec ceux à qui de tout mon être imparfait mais avide de perfection je suis attachée, à eux qui sont la bonté, la beauté, la grâce, la noblesse, la pureté, le courage mêmes... Je dois avec eux affronter des désastres, courir d’atroces dangers, lutter au bord de précipices, recevoir dans le dos des coups de poignard, être séquestrée4 , maltraitée par d’affreuses mégères5 , menacée d’être perdue à jamais... et chaque fois, quand nous sommes tout au bout de ce que je peux endurer, quand il n’y a plus le moindre espoir, plus la plus légère possibilité, la plus fragile vraisemblance... cela nous arrive... un courage insensé, la noblesse, l’intelligence parviennent juste à temps à nous sauver...

Nathalie Sarraute, Enfance, 1983, © éditions Gallimard.

1 : Rocambole : héros des romans-feuilletons de Ponson du Terrail. A donné naissance à l’adjectif qualificatif "rocambolesque" : rempli de péripéties invraisemblables, extraordinaires.
2 : vétuste : qui n’est plus en parfait état.
3 : escalier dérobé, porte dérobée : qui permet de sortir d’une maison ou d’y entrer sans être vu.
4 : séquestrer : enfermer et isoler rigoureusement (quelqu’un).
5 : mégère  : femme acariâtre et méchante.

Questions

  • Qui est le personnage principal de cet extrait ? Quels indices grammaticaux vous permettent de déterminer s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille ? (2 pts)
  • Quel est le temps dominant du texte ? Quel est l’effet produit par le choix de ce temps ? (2 pts)
  • Quel livre lit le personnage de cette histoire ? Lisez la note n° 1 en bas de page. Qu’en concluez-vous sur le genre de roman auquel appartient ce roman ? (2 pts)
  • Quel passage du texte (indiquez les lignes) confirme que le livre lu appartient bien à ce genre ? (1 pt)
  • " Je dois avec eux affronter des désastres, courir d’atroces dangers,… " (l.13), " et chaque fois, quand nous sommes tout au bout de ce que je peux endurer… " (l.15), " cela nous arrive… un courage insensé, la noblesse, l’intelligence parviennent juste à temps à nous sauver… " (l.16-17)
    a) Qui est désigné par chacun des pronoms en gras dans ces citations ? (2 pts)
    b) Comment peut-on expliquer le passage du " je " au " nous " à travers ces extraits ? (2 pts)
  • Complétez le tableau suivant afin de dégager les ressemblances entre le livre, la commode et la maison. (5 pts)
    Champ lexical de la vieillesse Champ lexical de … Champ lexical de …
    Livre  .  . " pages gondolées, […] humides"
    Commode  .  .  .
    Maison  . " recoins sombres "  .


  • Relisez les lignes 10 et 11. Comment le personnage de cette histoire vit-il la lecture ? Justifiez votre réponse en citant des mots du texte. (2 pts)
  • De quel texte étudié en classe ce texte vous semble-t-il le plus proche et pourquoi ? (2 pts)
  • Document n° 14

    Critères de réussite
    Appréciations
    Le " scénario " ( …….… / 6 points)
    - Récit à la 1ère personne et au présent.  .  .   .
     
    - Respect de chaque contrainte du scénario.  .  .  .
    - Délimitation correcte du contenu de chaque chapitre.  .  .  .
    - A partir du scénario, histoire cohérente et originale.  .  .  .
    La langue ( ……..…. / 9 points)
    - Utilisation d’un vocabulaire précis et varié pour vos descriptions de la bibliothèque et des livres.  .  .  .  
    - Utilisation d’un vocabulaire précis et varié pour exprimer vos sentiments à chaque étape du récit.  .  .  .
    - Utilisation de phrases interrogatives et exclamatives.  .  .  .
    - Réutilisation des textes étudiés en classe.  .  .  .
    - Conjugaison correcte du présent de l’indicatif.  .  .  .
    - Orthographe correcte.  .  .  .
    - Phrases correctement construites, ponctuées et s’enchaînant de manière cohérente.  .  .  .
    La présentation ( ………… / 5 points)
    - Présentation ressemblant à celle d’un livre : extérieurement (couverture avec titre, auteur, illustration, texte d’accroche…) et intérieurement (division en chapitres, titres de chapitres, pagination, sommaire…)  .  .  .  
    - Présentation soignée, agréable à l’œil et originale : choix du papier, des matériaux, de la reliure, des couleurs, taille et variété des caractères, interlignes suffisants, absence de ratures, présence de marges, de paragraphes...  .  .  .
    - Création d’une harmonie d’ensemble pour votre travail : choix judicieux des titres / contenu, des illustrations / contenu, de la taille des caractères / format…  .  .
     .
     

    Fil twitter de @DANECreteil

    0 | 5 | 10 | 15 | 20