20 jui. 2007

Autour de l’œuvre de Bruegel : quelques idées pour des activités d’écriture

| Retour collège|
Retour lycée | Retour
à l’accueil
|

 

Comment s’organiser ?

La façon la plus aisée de pratiquer ces ateliers
d’écriture est de disposer d’une salle informatique
(un poste pour 3 élèves). Les élèves
ont accès aux reproductions sur leur poste pour le
travail en équipe. Les images sont par ailleurs projetées
sur un écran pour les échanges collectif (par
video projecteur par exemple)

Adresse d’un site internet où se trouvent les reproductions
de Bruegel utiles pour ces activités :
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Bruegel

Pour une première découverte de Bruegel préalable
à ces activités, pourra par exemple être
montrée aux élèves le film : Pieter Bruegel
l’Ancien, la cinquième video, réunion des musées
nationaux (disponible par exemple au CRDP).

par
Marie-Sylvie Claude, professeur au lycée G. Apollinaire de
Thiais
et Geneviève Di Rosa


Télécharger ce document au format
texte


Jeux d’enfants. 1560
http://www.kfki.hu/ arthp/art/b/bruegel/pieter_e/painting/children/child.jpg

Niveau indicatif : collège ; objectif : écrire
un récit combinant différentes formes de discours
(descriptif, narratif).

Première
étape : Décrire certains des personnages.

Suggestion de mise en oeuvre : après une découverte
collective du tableau projeté (qui sont les personnages
 ? que font-ils ?) les élèves se mettent en équipes
sur un poste. Les équipes sont partenaires deux à
deux.

Chaque élève tire au sort un des détails
proposés sur le site (en choisissant par exemple un
numéro qui renvoie à l’un des détails) :
http://www.kfki.hu/ arthp/html/b/bruegel/pieter_e/painting/children/index.html


Avec l’aide de son équipe, il décrit sur une feuille de papier, dans un temps fixé par le professeur (une dizaine de minutes) le personnage ou les personnages représentés sur le détail tiré au sort. Puis chaque équipe affiche sur son écran la reproduction d’ensemble et les descriptions s’échangent d’une équipe partenaire à l’autre. Les deux équipes gagnantes sont celles qui ont retrouvé les premières les six personnages (ou groupe de personnages) décrits.

Seconde étape : Décrire
le décor
.
Suggestion de mise en oeuvre : en classe entière, la reproduction
étant projetée, identification des différents
éléments du décor et description en commun.

Troisième étape :
Ecrire un récit.
Suggestion de mise en œuvre :

  • En classe entière : déterminer en commun un élément perturbateur : quelque chose vient du point de fuite à droite et arrive par le chemin…
  • Retour en équipes : raconter les effets de cet élément perturbateur.
    Fixer des consignes :
    - Les enfants décrits par l’équipe lors de la première étape sont forcément impliqués dans le récit.
    - Trois éléments du décor au moins sont exploités.
    - La situation finale est forcément située dans le même décor.
    On peut décider par avance du nombre de lignes, du type de narrateur, du point de vue… On peut exiger des éléments dialogués.

Cinquième étape : confrontation
des récits et échanges oraux
.

 

Le
dénicheur. 1568
http://www.khm.at/system2E.html?/staticE/page434.html

Niveau indicatif : troisième ou seconde ; objectifs
 : écrire un récit à visée argumentative
contenant des éléments dialogués ; argumenter
à l’oral.

Première étape :
En autonomie, individuellement ou en équipe :

  • proposer une interprétation de la situation : que fait le personnage dans l’arbre ? Pourquoi le paysan le montre-t-il du doigt ? Que va-t-il se passer… juste après ! Quelle leçon peut-on en tirer ?
  • rédiger une réplique pour chacun des deux personnages.

Suggestion
de mise en œuvre : la reproduction est projetée. Chaque
élève dispose d’une photocopie en noir et blanc sur
laquelle il peut inscrire sa réplique (on prend soin de rappeler
aux élèves qu’un tel ajout n’est possible que sur
une reproduction de mauvaise qualité !!).
NB : éviter de donner aux élèves un autre titre
par lequel le tableau est parfois désigné, et qui
en explicite le sens de façon trop univoque, ôtant
de l’intérêt à l’activité d’écriture
 :"Le Paysan et le voleur de nid".

Deuxième étape :
Toujours en autonomie, rédiger un récit commençant
au moment du tableau et s’arrêtant juste après ; le
récit contient forcément les éléments
dialogués et se termine par une moralité explicite.

Troisième étape :
Retour en classe entière : confronter les récits et
argumenter son interprétation.

On peut poursuivre l’exercice en demandant aux élèves
de modifier le narrateur ou le point de vue narratif.

La
chute des anges rebelles. 1562
http://cgfa.sunsite.dk/bruegel1/p-brueg1-2.htm

Niveau collège ou lycée : objectifs : écrire
un texte à caractère poétique
.

Première étape : Donner
des éléments d’explication
L’archange Michel, au centre de la composition avec une
armure brun doré, chasse du ciel les anges qui se sont rebellés
contre Dieu ; les anges en robe blanche se battent avec lui ; les
anges déchus se transforment en créatures de cauchemar…

Seconde étape : Chaque élève
ou chaque équipe décrit sa créature.

Suggestion de mise en oeuvre : sur le même principe que pour
Jeux d’enfants, chaque équipe d’élèves
est installée devant la reproduction sur l’écran d’un
ordinateur. Chaque élève tire au sort une des créatures
(il est possible par exemple de leur faire décalquer ces
créatures à partir d’une photocopie noir et blanc
avant de procéder au tirage au sort à partir de ces
schémas).
Une consigne formelle contraignante déclenche l’écriture
et permet d’intéressants jeux de parallèle dans le
texte collectif (par exemple : chaque description commencera par
" Je vois… " et ne comportera qu’une seule phrase
complexe)

Troisième étape : mise en
commun

Les descriptions sont mises en commun de façon à produire
un poème collectif.
Suggestion : on pourra lire aux élèves des passages
du livre de Jean-Pierre Ostende, Bruegel, Jeu, travail, place
 :

" Les poissons ont des bras, les œufs ont des yeux,
les mouches des mains, les mains des bouches, les bouches des
œufs, les cochons des couteaux à la ceinture, les
chats parlent en argot aux grenouilles et les chèvres volent
sans souci. "

" L’enfance est son réservoir .Les images viennent
de l’enfance affamée. Les images il va s’en nourrir. Poissons
à jambes dans le ciel. Têtes avec jambes sans corps.
Pains volants. Gros et maigres. Gnomes aux pattes de grenouille.
Oies à queue d’œuf. Poisson ventru ailé. Papillon
à tête humaine. Couteaux à pieds, tête
d’œuf soldat, lézard-branche d’arbre. "

La
chute des aveugles (ou parabole des aveugles). 1568
http://www.kfki.hu/ arthp/art/b/bruegel/pieter_e/painting/parable.jpg

Niveau 3° / lycée : objectifs : écrire
un apologue.

Première étape :
En commun, éléments d’analyse du tableau.
Ou en autonomie, individuellement ou en équipe,
fiche d’activités :

Quelques informations :
Il faut savoir qu’à l’époque de Bruegel des groupes
d’aveugles parcouraient le pays et vivaient de la charité
Sachez aussi qu’aujourd’hui les médecins réussissent
à reconnaître les maladies dont souffrent ces aveugles
représentés par Bruegel

Une lecture : la parabole des aveugles est un passage
des Evangiles (Evangile selon Matthieu) ; en voici un extrait :

Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem
auprès de Jésus, et dirent :
Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ?
Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs
repas.

Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous
le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?
Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et :
Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni
de mort.
Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père
ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est
une offrande à Dieu, (15:5) n’est pas tenu d’honorer
son père ou sa mère. (15:6) Vous annulez ainsi
la parole de Dieu au profit de votre tradition.
Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé
sur vous, quand il a dit :
Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné
de moi.
C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes
qui sont des commandements d’hommes.

Ayant appelé à lui la foule, il lui dit : Écoutez,
et comprenez.
Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ;
mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme.

Alors ses disciples s’approchèrent, et lui dirent : Sais-tu
que les pharisiens ont été scandalisés
des paroles qu’ils ont entendues ?

Il répondit : Toute plante que n’a pas plantée
mon Père céleste sera déracinée.
Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ;
si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans
une fosse.

Pierre, prenant la parole, lui dit : Explique-nous cette parabole.

Et Jésus dit : Vous aussi, êtes-vous encore sans
intelligence ?
Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va
dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets ?
Mais ce qui sort de la bouche vient du coeur, et c’est ce qui
souille l’homme.
Car c’est du coeur que viennent les mauvaises pensées,
les meurtres, les adultères, les impudicités,
les vols, les faux témoignages, les calomnies.
Voilà les choses qui souillent l’homme ; mais manger sans
s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme.

Questions.
- Pensez-vous que ce qu’on pouvait voir dans la réalité
à l’époque de Bruegel ressemblait à ce tableau
 ?
- Observez bien les aveugles : donnez trois adjectifs qui pourraient
les qualifier ; justifiez chaque adjectif par une observation précise
du tableau.
- Même consigne pour le décor.
- Comment feriez-vous pour dessiner un personnage qui trébuche
et qui chute (essayez !). Comment fait Bruegel ?
- Découpez votre papier calque à la même taille
que votre reproduction ; tracez l’espace dans lequel s’inscrivent
les aveugles. Y a-t-il d’autres lignes du tableau qui vous semblent
intéressantes ? Que pouvez vous dire de cette construction
 ?
- Quels rapports entre ce tableau et la parabole biblique ?
Si ce tableau était un apologue, quelle moralité pourriez-vous
comprendre ?

Seconde étape :
Réflexion sur la consigne :
Ecrire un apologue au service de la même leçon que
le tableau de Bruegel ; les personnages, le décor et le registre
de votre texte devront être aussi fidèle que possible
à la peinture. (Remarque : il peut être souhaitable
de fixer le nombre de ligne minimal et maximal).

En équipe, réflexion sur les critères de qualité
du texte demandé :
- Quand commencer le récit ? quand le finir ?
- Introduire des éléments dialogués ?
- Quel type de narrateur ?
- Quelle structure du texte ?

Suggestion : en classe, réfléchir à des adjectifs
capables de restituer l’atmosphère du tableau et à
réutiliser dans les textes (principe du logorallye).


| Haut de la page
| Retour collège| Retour
lycée
| Retour à
l’accueil
|

 
 
breves
Portail national de ressources en Lettres
mardi 30 août
Le portail propose aux enseignant.e.s de Lettres un point d’entrée unique vers toutes les ressources et informations utiles pour exercer leur métier ou s’y préparer : textes officiels, exemples de ressources et de pratiques, référencement de colloques et de publications…
 
Sur le Web : Voir le portail
Langage
lundi 14 septembre


Maitrise de la langue et des langages - Prévention de l’illettrisme

Sur le Web : En ligne
Eduthèque
vendredi 20 décembre



Un portail d’accès gratuit à des ressources pédagogiques numériques culturelles et scientifiques pour les enseignants du premier et second degré.

Sur le Web : Voir en ligne
Histoire des arts
samedi 12 mars

logo HDA

Le site Histoire des arts de l’académie est ouvert à tous

 

Sur le Web : >> voir le site