28 jan. 2012

Conseils bibliographiques pour "Le sport, miroir de notre société ?"

par Dominique Chiappini (Professeur de Finalité 1) et 
Julie Bergine (professeur de Culture Générale-Expression)
 Lycée Uruguay France d’Avon.

Classe 1 : Situations d’accueil et d’information

1)  Représenter les principes, les valeurs et l’image de l’organisation (d’une nation)

Travail sur l’image, les codes sociaux et culturels et la notion de « rôle assumé ».
Christian Pociello, article « Sport, Histoire et Sociologie », Encyclopaedia Universalis, 2011.
« A travers cette ébauche de sémiologie des imageries sportives, soumises aux exigences de la communication, on perçoit que le sport est bien un produit saturé d’informations sur la société qui le produit, l’imprègne de ses mythes et de ses valeurs ».

2) Rendre compte, informer, faire le point

Transférer, s’approprier l’information et dialoguer, argumenter. Assurer une fonction d’écoute.
Sport et management sur France 5

3)  Recueillir des consignes de travail

Mettre en place l’écoute active et une logique d’action.
Paul Fournel, Les Athlètes dans leurs têtes, « Le tueur », Le Seuil, 1994 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Hatier, 2011.
l.45 à 47 : « Monsieur Jean monta avec lui sur le ring et ils décomposèrent ensemble les gestes de la victoire. Il boxait dans les gants de monsieur Jean, avançant toujours, avançant, avançant. »

4)  Animer un travail collaboratif

Instaurer une communication formelle pour favoriser la cohésion de groupe.
Stéphane Meunier, Les Yeux dans les bleus,1998.
Le documentaire se propose de suivre l’équipe de France durant la Coupe du Monde 1998. On y voit le sélectionneur Aimé Jacquet délivrer des conseils aux joueurs afin de leur permettre d’améliorer leur performance et de favoriser l’entente au sein du groupe.

Classe 2 : Situations de conflits

1)  Prévenir les conflits et favoriser leur dépassement

Proposer le dépassement du conflit à travers la médiation, la négociation et l’arbitrage.
Le « livre vert du supporterisme » sur le site du ministère des Sports.
« Le ministère chargé des Sports conduit depuis une dizaine d’années une politique de lutte contre les  
incivilités et la violence dans le sport en partenariat avec les acteurs concernés. Malgré les efforts effectués pour lutter contre ce fléau, de nouveaux phénomènes de violence se manifestent contre lesquels il faut trouver des réponses adaptées pour que le sport, en particulier le football, cesse de souffrir de cette situation. Loin de toute stigmatisation, il convient de renforcer les mesures permettant de protéger le caractère festif et populaire du football comme de tout sport. » (Introduction du document).

2)  Gestion du stress

Identifier les sources du stress puis anticiper, relativiser, positiver et enfin évacuer le stress (par le sport).
Isabelle Quenal, S’accomplir ou se dépasser, Essai sur le sport contemporain, Gallimard, collection « Bibliothèque des sciences humaines », 2004 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Flammarion, 2011.
« On a déjà dit à quel point la définition grecque de la santé est dépendante d’une représentation du monde et de la nature qui, d’une part, pense l’homme selon l’équilibre âme/corps, et, d’autre part, ne le conçoit qu’en relation au Tout, au cosmos, à la nature. De fait, les éducations physiques à but médical conserveront durablement cet idéal d’une symbiose entre l’homme et son environnement, et d’un équilibre dont l’homme est l’incarnation microscopique. »

3)  Processus du conflit, facteurs déclencheurs, sources profondes

Définir le type de conflit et analyser les attitudes et les comportements au sein de ce dernier.
« Les violences cachées du sport », Sciences Humaines, n°152, 2004 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Hatier, 2011.
 - « Le sport est un lieu d’expression de la violence et constitue un système social où se reproduisent les inégalités (domination masculine, exclusion des handicapés …) »
 - Cela « remonte aux origines de la civilisation occidentale (rôle des jeux guerriers, des jeux d’adresse, de force ; compétitions violentes valorisant les identités de quartiers, de villages, de nations …) »
 

Classe 3 : Situations de communication dans un contexte de différences culturelles

1)  Attitudes et comportements envisageables pour faciliter la communication interculturelle

Une situation de communication interculturelle est la rencontre de plusieurs « codes de référence ». Le sport propose un langage universel qui permet de comprendre et se faire comprendre. Mise en place d’une attitude d’attention et de prudence et d’un processus d’adaptation mutuelle.
La place du sport dans le Livre blanc sur le dialogue interculturel « Vivre ensemble dans l’égale dignité » rédigé en 2008 par le Conseil de l’Europe.
« Le sport peut considérablement contribuer au dialogue interculturel, en le rattachant directement à la vie quotidienne. Le football, en particulier, en tant que sport universel, a bénéficié ces dernières années de nombreuses actions anti-racistes soutenues en Europe par l’UEFA, qui a défini un « plan en 10 points » et élaboré des directives correspondantes à l’intention des clubs. Le fait de jouer ensemble en respectant des règles impartiales et universelles, et la notion dominante de « fair-play » peuvent constituer une expérience interculturelle. » (Chapitre sur les espaces de dialogue culturel)

2)  Gérer une réunion (rencontre sportive)

Réunion formelle. Identifier les finalités de la relation et les enjeux relationnels. Préparer la réunion et animer cette dernière en gérant la participation des différentes personnalités.
. Charte de l’Olympisme rédigée par Pierre de Coubertin en 1894, in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Hatier, 2011.
« Le Mouvement olympique est l’action concertée, organisée, universelle et permanente, exercée sous l’autorité suprême du CIO, de tous les individus et entités inspirés par les valeurs de l’Olympisme. Elle s’étend au cinq continents. Elle atteint son point culminant lors du rassemblement des athlètes du monde au grand festival du sport que sont les Jeux Olympiques. Son symbole est constitué de cinq anneaux entrelacés » (Article 3).
. Charte du sport pour le développement durable rédigée en 2009 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Hatier, 2011.
Evocation de deux objectifs sur huit de la charte :

- « Contribuer à la cohésion sociale et à la solidarité entre peuples et territoires, genres et générations. »

- « Lutter contre les changements climatiques, promouvoir la sobriété énergétique. « Verdir » le sport, protéger et valoriser ses lieux d’exercice. »

3)  Créer, entretenir et activer un réseau relationnel

Identifier les rôles et les compétences des acteurs, établir des contacts et maintenir des relations formelles ou informelles. Le fonctionnement et la culture des réseaux.
Stéphane Pivato, « Les grandes compétitions sous pression politique », L’Esprit sportif aujourd’hui, Encyclopaedia Universalis, 2004 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Hatier, 2011.
La politique et l’argent viennent remettre en question l’éthique sportive.

- « Aujourd’hui, ce sont les intérêts des pétroliers qui poussent le Championnat du monde de formule 1 soit vers les circuits des « Tigres » (Malaisie), soit au milieu du désert (Bahreïn). Et, prochainement, vers la Russie de Vladimir Poutine. La même logique a conduit, non sans polémique à attribuer l’édition 2008 des Jeux Olympiques à la République populaire de Chine, nouveau colosse de l’économie mondiale ».
 - « L’aventure de Coca-Cola qui, depuis des décennies, voit sa marque associée aux cinq cercles olympiques est tout à fait exemplaire du rôle que les sponsors jouent dans les grandes compétitions sportives internationales. La boisson américaine débarque sur le continent européen à l’occasion des Jeux d’Amsterdam (1928), dans les bagages de l’équipe des Etats-Unis. L’année suivante, le premier établissement de la marque s’installe en Allemagne. »

 

Classe 4 : Situations de négociation

1)  Identifier les intérêts de l’organisation ou de l’entité

Définir les intérêts des protagonistes, l’objectif de l’entité et la marge de manœuvre possible. 
Sociologie du sport, Pascal Duret, coll. « Que sais-je ? », PUF, 2008 2009 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Hatier, 2011.
« Le fonctionnalisme positif entretient une version angélique de l’univers sportif. Les individus qui font du sport acquièrent une meilleure santé, deviennent plus solidaires et moins violents. Les champions tracent les contours d’un monde réenchanté et chevaleresque, etc.
Le fonctionnalisme négatif dénonce sans relâche, la fausse candeur de toutes les vertus prêtées au sport. Celui-ci n’est plus alors perçu comme source de santé individuelle, ni d’amitié entre les peuples, ni comme un lieu d’apprentissage de la tolérance ou du désintéressement ».

2)  Argumenter et traiter les objections

Cerner la typologie des objections (objection réelle, quiproquo ou prétexte) et les techniques de traitement des objections (émission de proposition ou ajustements successifs).
Derniers vers du poème « Invictus » de William Ernest Henley (1849-1902) qui a fortement influencé Nelson Mandela lors de son séjour et qui a donné son nom au film réalisé en 2009. En effet, ce dernier raconte comment pour l’homme politique le sport consacre la fin de l’apartheid.
« Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme
Je suis maître de mon destin
Le capitaine de mon âme ».

3)  Détecter et refuser les procédés de manipulation

Distinguer convaincre, persuader et délibérer puis repérer les arguments manipulatoires et enfin les procédés d’une telle argumentation.
Pascal Duret, « Perception du « coup de boule » de Zidane par les collégiens », Socio-logos, n°2, 2007 in Le sport : miroir de notre société ?, Editions Flammarion, 2011.
Violence excusée par les jeunes, les médias, les politiques, les associations et le public :
l.28 à 37 : « Jacques Chirac non seulement lui pardonna mais félicita le « génial capitaine ».L’idole footballistique fut présentée comme plus proche des Français, car ayant aussi ses propres faiblesses. Dans un second temps, Zidane fit de son adversaire pourtant frappé, le fautif. Il présenta son coup de tête comme la réponse à une violence subie durant tout le match et qui culmina dans des insultes touchant sa famille. Ce n’était donc plus un champion mais une victime du racisme qui se présenta à l’émission vedette de Michel Denisot sur la chaîne canal + le 12 juillet. »

4)  Rechercher un accord

Recherche d’un accord à travers la mise en place d’un rapport de force d’ordre statutaire (autorité hiérarchique) et d’un fait de compétence (la parole de l’expert).
La question de l’arbitrage avec le « code du sport » sur www.legifrance.gouv.fr
Loi n°2006-1294 du 23 octobre 2006 - art. 1 JORF 24 octobre 2006 :
« Les arbitres et juges exercent leur mission arbitrale en toute indépendance et impartialité, dans le respect des règlements édictés par la fédération sportive mentionnée à l’article L. 131-14, compétente pour la discipline et auprès de laquelle ils sont licenciés. Cette fédération assure le contrôle de l’exercice de cette mission selon les règles et procédures préalablement définies conformément à ses statuts. »


 

 
Document(s) joint(s) :