20 jui. 2007

Séquence 3e : "Antigone" d’Anouilh, une tragédie mythique


 


 

Objectifs :


- Etudier une pièce de théâtre en abordant différentes méthodes (lecture analytique de scènes plus ou moins longues, structure de l'œuvre intégrale, étude d'un personnage, mise en scène).
- Définir la situation d'énonciation, utiliser les différents types de phrases et adapter son registre de langue.
- Se préparer aux épreuves du brevet en proposant plusieurs types d'évaluations (questions de compréhension, dictée et réécriture, rédaction).




par Emmanuelle Boitière, professeur au collège Camille Claudel de Villepinte


Durée : 4 semaines.


Bibliographie :
1 - La pagination des différents supports renvoie aux ouvrages disponibles au collège :
Antigone d'Anouilh, La Table Ronde.
Grammaire pour les textes 3è, collection Plus que Parfait, Bordas, 2001.


2 - Plusieurs manuels proposent des questionnaires pour la lecture analytique :
Textes et Méthodes 3è, collection dirigée par M.-F. Sculfort, Nathan, p. 207-212.
Français 3è, ouvrage réalisé sous la direction d'Hélène Potelet, Hatier, 1999, p. 217-248.


3 - Un article de G. Dubois offre à la fois des outils pédagogiques (tableau de présence des personnages, arguments à reformuler, sujet de Brevet, etc.) et des commentaires intéressants pour l'interprétation de la pièce :
L'Ecole des Lettres - Collèges, N° 11, 1996-1997, p. 47-58.
L'Ecole des Lettres - Collèges, N° 12, 1996-1997, p. 25-39.


 

Déroulement de la séquence


Remarques :
Dans le tableau suivant sont notés en caractères gras :
- les supports à faire photocopier pour les élèves,
- les exercices d'évaluation.

Dominante
Objectifs
Supports
Activités
Lecture Evaluer la lecture de la pièce.


Antigone d'Anouilh


Interrogation photocopiée.

A la maison : Rechercher des informations sur Anouilh, Sophocle et Œdipe.
Lire intégralement la pièce.
En classe : Interrogation / 20 puis correction orale.
Lecture analytique Lire le prologue.


Antigone d'Anouilh, p. 9 à 13.


Questions photocopiées.

Définition du mot prologue. Observation typographie et mise en page pour définir : réplique, didascalie, monologue.
Lecture du texte, correction des questions.
Arbre généalogique des personnages.
Synthèse : Fonctions du prologue (originalité de la pièce, valeur d'exposition, intermédiaire entre les acteurs et les spectateurs, ouverture tragique)
Grammaire Conjuguer et expliquer la valeur des temps composés de l'indicatif.


Antigone d'Anouilh p. 13.


Livre de grammaire.

Observation : temps dans le dernier § du prologue. Réécrire " les 2 fils…portes de Thèbes " en remplaçant le passé composé par du passé simple.
I - Formation : organisation d'un tableau de conjugaison.
II - Valeurs : antériorité, aspect, oral/écrit.Ex 1 à 5 p. 46-47.
Lecture analytique de l'œuvre intégrale Mettre en relation le système des personnages et la structure de la pièce.


Antigone d'Anouilh.


Photocopie du schéma actantiel, tableau de présence des personnages et structure spatio-temporelle de la pièce.

1 - Observation : absence de découpage traditionnel. Explication historique des actes. Définition d'une scène.
2 - Tableau de présence des pers. à compléter (correction à l'aide du rétroprojecteur). Observation et analyse : parallèle entre le Prologue et le Chœur, mise en évidence des trois grands moments de la pièce.
3 - Structure spatio-temporelle de l'action. Relever les indications temporelles. Résumer ce qui se passe hors scène et sur scène. Commentaire : respect des trois unités, bienséance et vraisemblance.
4 - Schéma actantiel de la pièce à compléter : prendre Antigone puis Créon comme sujet. Observation et commentaire : conflit politique et familial.
Orthographe Accorder le participe passé.


Antigone d'Anouilh p. 13


Livre de grammaire p. 146.


Observation à partir de phrases inspirées du " Prologue ".


I - Forme impersonnelle du verbe (terminaisons et variation en genre et en nombre).
II - Emplois et accord : adjectif, avec un auxiliaire (organigramme).
Ex 1, 3, 4, p. 148, 2 (voix passive)


Dictée, autocorrection en vert avec le livre de grammaire (ex 14 p. 146). Ex de réécriture : remplacer " ils " par " il ".

Lecture analytique Lire la scène entre Antigone et la nourrice.


Antigone p. 13 à 20.


Questions photocopiées.

Lecture et correction des questions en classe.
Synthèse sur l'enchaînement des répliques : volume, types de phrases, phénomènes de reprises.
Grammaire expression S'adapter à la situation d'énonciation.


Antigone p. 13 à 20.


Livre de grammaire.

Observation : nature du texte de théâtre (écrit et oral), indices révélant la classe sociale et l'intimité des personnages.
1 - L'écrit et l'oral,
2 - Les registres de langue,
3 - Les formules de politesse.
Ex 1 à 4 p. 237, Ex 4 et 7 p. 269.
Lecture analytique Analyser la confrontation entre Antigone et Créon.


Antigone d'Anouilh p. 65 à 98


Questions et Arguments de Créon photocopiés.

Rappeler l'importance centrale de la scène ainsi que ses enjeux : opposition et intention des pers.
Définir un dialogue argumentatif.
Classer et reformuler les arguments de Créon : ceux qui font appel aux sentiments ou à la raison.
Grammaire Employer les modes de l'injonctif.


Antigone d'Anouilh p. 99-100,


Livre de grammaire.


Relever plusieurs verbes qui expriment un ordre.


1 - Comparaison de la conjugaison des présents de l'indicatif, impératif et subjonctif. Noter les caractéristiques essentielles.
Ex : conjuguer faire, venir, prendre, parler, terminer, cueillir.


2 - Valeurs de l'impératif : ex. 3 p. 207, et du subjonctif : ex 2 p. 205

Lecture analytique Evaluer la compréhension d'un texte. Sujet photocopié : la définition du bonheur p. 90-95 Travail préparatoire : Revoir le vocabulaire d'analyse du théâtre.

Répondre aux questions en faisant des phrases complètes : note / 20 .
Lecture analytique Lire le dialogue entre Antigone et le garde.


Antigone d'Anouilh p. 106 à 117


Questionnaire photocopié.

Lire le texte et corriger les questions.
Synthèse sur le mélange des tons : comique, lyrique, tragique.

A la maison : Apprendre par cœur un rôle de cette scène.
Grammaire Comprendre les actes de langage à travers les types de phrases.


Antigone d'Anouilh p. 112-113.


Livre de Grammaire.

Observation de la ponctuation du texte.
1 - Les types de phrases .
2 - Les actes de parole.
3 - L'implicite.
Ex 1, 2, 4, 5, 13 p. 241-243
Expression écrite Ecrire une scène de théâtre. Fiche d'évaluation photocopiée. Lecture du sujet : confier à un(e) ami(e) une situation problématique. Présentation de la fiche d'évaluation.
Rédaction (à faire à la maison) notée.
Lecture analytique Mettre en évidence la complexité du personnage d'Antigone. Antigone d'Anouilh.

Questionnaire photocopié.
1 - Un être de chair : caractérisation physique et morale.
2 - Symbole des temps troublés : valeur politique, allusion au contexte historique.
3 - Une figure mythique : interprétation symbolique, évolution de la vie humaine.
Expression orale Jouer une scène de théâtre en salle polyvalente. Antigone d'Anouilh p. 106 à 117.


1 - Exercices de diction : portée de la voix, articulation, débit, intonation et expression corporelle pour traduire les sentiments : désespoir, joie, curiosité.
2 - Réflexion sur la mise en scène : faire la liste des accessoires, imaginer le placement et les déplacements des personnages.
3 - Jouer un extrait de la scène. Note d'oral.
4 - Respecter le cérémonial du théâtre (les trois coups, lumière qui s'allume, silence du public, salut final et applaudissements).

Lecture analytique Comparer la tragédie et la comédie. Questions et extraits du Jeu de l'Amour et du Hasard de Marivaux photocopiés. Revoir le cours sur Antigone (vocabulaire du théâtre, tons, règles de la tragédie classique, modes verbaux).Noter la réponse aux questions / 20.


EVALUATION SUR ANTIGONE


I - Recherches documentaires
1 - Quel présage a-t-on annoncé aux parents d'Oedipe lors de sa naissance ? (2 points)
2 - Quelle épreuve Oedipe doit-il surmonter avant de devenir roi de Thèbes ? (1,5 points)
3 - A quelles époques ont vécu Sophocle et Anouilh ? Quel est le point commun entre ces deux auteurs ? (1,5 points)


II - Lecture de la pièce
1 - Quelles relations Hémon, Ismène et Créon entretiennent-ils avec Antigone ? (1,5 points)
2 - Quelles sont les fonctions du Chœur et du Prologue dans la pièce ? (2 points)
3 - Quel acte commet Antigone pour mériter la mort ? Combien de fois commet-elle cet acte ? A quels moments de la journée ? (2 points)
4 - Qui la surprend en flagrant délit ? (0,5 point)
5 - Comment réagit Créon en apprenant la nouvelle ? (2 points)
6 - Pourquoi Antigone refuse-t-elle son aide ? (2 points)
7 - Quels personnages meurent à la fin de la pièce ? Comment ? (3points)
8 - Quels éléments prouvent que cette pièce est une tragédie ? (2 points)


Structure spatio-temporelle de la pièce


Document pour les élèves :

Pages
Moment de la journée
Evénements hors-scène.
Evénements sur scène.
p. 15      
p. 62      
       
p. 122      
       


Document pour le professeur :

Numéros de pages
Personnages présents
Actions montrées sur scène
Mentions des actions qui se passent ou qui se sont passées dans le hors scène
Indications temporelles
p.9 à 13 Prologue et tous les personnages Scène privée : Antigone fait ses adieux à ceux qu'elle aime   p.15 Quatre heures du matin

p.14 à 20
Antigone et la nourrice    
p.21 Antigone, la nourrice, Ismène    
p.22 à 31 Antigone, Ismène Antigone est allée recouvrir le corps d'Etéocle en dehors de la ville.  
p.31 à 36 Antigone, Ismène, La nourrice    
p.36 à 44 Antigone, Hémon Antigone est allée rejoindre Hémon pour se donner à lui mais ils se sont disputés  
p.45-46 Antigone, Ismène    
p.46-53 Créon, le garde Scène privée - publique : Créon propose à deux reprises de cacher le geste d'Antigone, elle refuse en réitérant son geste et en menaçant de le refaire. Le corps d'Etéocle a été recouvert mais on ne sait par qui  
p.53-55 Le chœur    
p.55-60 Les gardes, Antigone    
p.60-64 Les gardes, Antigone, Créon et le page Antigone a réitéré son geste p.62 Midi, en plein jour
p.64-97 Créon, Antigone    
p.97-99 Créon, Antigone, Ismène    
p.99 Créon, Antigone, Ismène, les gardes    
p.99 Créon Scène publique : Créon est obligé de faire tuer Antigone puisque son geste est connu, il reste seul suite à la vague de suicides des membres de sa famille.    
p.99 Créon, le chœur    
p.100-105 Créon, le chœur, Hémon    
p.105 Créon, le chœur    
p.106 Créon, le chœur, Antigone, les gardes La foule massée aux portes de la ville réclame la punition du coupable  
p.106-117 Antigone et le garde    
p.117 Antigone, les gardes    
p.117-118 Le chœur    
       
p.118-119 Le chœur, le messager Antigone se pend, Hémon se suicide, Eurydice se suicide.  
p.119-122 Le chœur, Créon, le page    
p.122-123 Le chœur   p.122 Cinq heures



GRILLE D'EVALUATION POUR LA REDACTION

Sujet : Ecrire une scène de théâtre où l'un des personnages se confie à un(e) ami(e) et lui expose une situation problématique. Il ne sait pas quoi faire et a besoin de conseils. Elève Professeur
Oui Non  
La situation d'énonciation (4 points)
- Les deux personnages sont des ami(e)s qui se tutoient……….....................…..….
- Le registre de langue est courant avec quelques expressions familières ……..……
- La situation problématique est clairement exposée par l'un des deux personnages (quoi ? où ? quand ? qui ?comment ?).…………...........................................……..
- Le récit est à l'imparfait et au passé composé (pas de passé simple)........................
   
Une scène de théâtre (4points)
- La didascalie initiale décrit le décor………………………....................…………
- Le nom des personnages est en majuscules d'imprimerie au début de chaque réplique ..…………………………...................................………………………..
- Les didascalies sont entre parenthèses………....................………………………
- On trouve des indications sur le déplacement des acteurs, le ton de la voix, les gestes (etc.).............................................................................................................
- La scène commence et se termine par l'entrée ou la sortie d'un personnage….……
   
L'enchaînement des répliques (4points)
- Le volume des répliques met en valeur le récit de la situation problématique ………
- On varie les types de phrases sans oublier la ponctuation pour exprimer les sentiments des personnages, poser des questions et donner des conseils..……….….
- On utilise " est-ce que " ou on place le sujet après le verbe dans les phrases interrogatives…………................................………………………………………
- On peut exprimer des conseils en utilisant l'impératif ou les formules d'atténuation de l'injonctif…………….........................................................…………………….
   
L'orthographe (4 points)
- J'ai vérifié l'accord et la conjugaison des verbes conjugués..……........................…
- J'ai vérifié la terminaison et l'accord des participes passés…….......................……
- Je n'ai pas oublié de " s " au pluriel ou de " e " au féminin (déterminants, noms, adjectifs)……………………………....................................................………….
- J'ai utilisé le dictionnaire pour vérifier l'orthographe de certains mots………….......
   
Style et originalité (4points)    


 


EVALUATION


Marivaux, Le Jeu de l'Amour et du Hasard (acte I, scène 4 ; acte III, scène 8)


1 - Donnez 3 indices qui prouvent qu'il s'agit d'un texte de théâtre (3 points).

  •  
  •  
  •  


2 - Relevez 4 verbes conjugués au présent : (3 points)

  • - de l'indicatif :
  • - de l'impératif :
  • - du subjonctif :


3 - Relevez deux phrases interrogatives qui correspondent à deux actes de langage différents. Justifiez votre réponse (2 points).

  •  
  •  


2 - Dites quelle est la visée de chacun des deux dialogues, narratif ou argumentatif, et justifiez votre réponse. Précisez à quels types de scènes ils correspondent (4 points).

  • Acte 1 scène IV :
  • Acte III scène VIII :


3 - Expliquez ce qui donne une tonalité comique à ces deux scènes : (4 points)


4 - Comparer la pièce de Marivaux avec Antigone d'Anouilh pour remplir le tableau suivant (4 points) :

 
Tragédie
Comédie
Titre de la pièce    
Classe sociale des personnages    
Nature du conflit : familial, politique, social….    
Tonalité    
Nature du dénouement : heureux ou malheureux