16 jan. 2012

La mise en œuvre du socle

La mise en œuvre du socle commun : développer, évaluer, valider des compétences

Un article des IA-IPR de notre académie rendant compte des animations ayant eu lieu pendant l’année scolaire 2010-2011.

La mise en œuvre du socle : exemples de pratiques

Suite aux animations diverses sur la mise en œuvre du socle commun ayant eu lieu dans l’académie depuis 2007, nombre d’enseignants, seuls ou en équipe, ont conçu des séquences, des séances, des devoirs communs intégrant la démarche par compétences que le socle préconise.

Nous souhaitons vous faire partager quelques-uns de leurs travaux comme autant d’exemples, non exhaustifs et surtout non modélisants, de ce qu’il est concrètement possible de mener en classe, en croisant les compétences du socle avec les contenus des programmes en vigueur et les activités habituelles du cours de français. 

Ces expérimentations ont permis aux professeurs de s’approprier le travail par compétences et de réfléchir sur leurs pratiques ; elles sont appelées à évoluer.

Force est de constater que regarder du côté des compétences relance notre réflexion didactique et pédagogique, nous incite aux essais partagés, au dialogue et à leur analyse, et que ces expérimentations « de terrain », simples et discrètes, participent de la démarche de développement professionnel continu par laquelle les enseignants font progresser et évoluer leurs pratiques professionnelles. (Cf. Arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d’éducation pour l’exercice de leur métier, Compétence 10 « Se former et innover »)

Nous vous en souhaitons une très fructueuse lecture, 

 L’équipe des IA-IPR de Lettres de l’académie de Créteil

L’oral de français en 3e

Comment croiser les compétences du socle avec le contenu des programmes : quatre exemples

  • le bilan de l’évaluation par compétences d’une classe de 4e "Aide et Soutien" au cours de l’année 2011-2012.
  • un tableau conçu par Joëlle Cohen, professeur au collège Rabelais de Saint Maur.
  • un tableau conçu par l’équipe de lettres du collège Pierre Brossolette de Melun.
  • l’élaboration du descriptif d’une séquence par Leïla Ibrahim, professeur au collège Robert Desnos d’Orly :introduction du professeur, progression annuelle 5e, progression annuelle 3e.

Comment développer les compétences du socle en langues anciennes

  • diaporama conçu par Laurence Legrand, professeur de Lettres Classiques, collège Daniel Féry, Limeil-Brévannes.

Comment développer et évaluer les compétences du socle en HDA

 

Où l’on voit que les séquences servent à développer les compétences des élèves et à personnaliser l’enseignement

« Encore des séquences ? » direz-vous. « Il y en a tant sur Internet ! Pourquoi de nouvelles sur le site Lettres de l’académie de Créteil ? »

Pour deux raisons :

- d’abord pour démontrer que travailler par compétences ne nécessite pas de bouleverser totalement sa pratique, mais qu’il faut continuer à élaborer des séquences en ayant peut-être un autre regard sur celles-ci, non plus pour atteindre seulement des objectifs, mais pour développer les facultés de réception et de production des élèves ;

- ensuite pour convaincre que forme et fond sont inséparables et que le thème de l’égalité fille – garçon peut être traité, en français, de manière à développer des compétences de tous ordres. C’est avant tout le sens qui nous importe ; et parler des relations filles – garçons en Troisième est une nécessité pour l’épanouissement individuel et social des élèves : le thème aide à grandir, la forme de la séquence rationalise l’apprentissage et le rend plus efficace.

Quatre professeurs de Lettres, d’établissements différents, des trois départements de l’académie, qui enseignent à des élèves de niveaux différents ont conçu ces séquences détaillées et les ont mises à l’épreuve dans leurs classes :

Leurs séquences ne s’adressant pas aux mêmes élèves, le niveau de chaque classe est précisé dans chacune d’elles par le professeur concepteur. Il s’agit, bien sûr, d’adapter les séquences à ses élèves et de ne pas les reprendre telles quelles.

Nous mettons aussi les destinataires de leurs travaux en garde contre une mise en œuvre hâtive. En début d’année, une séquence contre le sexisme peut surprendre les élèves et leur donner une fausse image de la classe de français. Nous laissons à chaque professeur toute latitude pour programmer cette séquence quand il le voudra en classe de Troisième.

Nous avons pensé qu’au moment où les compétences du Socle commun ne paraissent pas toujours faciles à repérer dans notre discipline, il s’agissait de les dégager en faisant référence à l’attestation de compétences de fin de Troisième. Mais le travail des compétences s’inscrit dans un long processus d’évaluation formative avant d’aboutir à l’évaluation finale. Il s’agit de mettre en place les différentes étapes formatives permettant d’aboutir à cette validation sommative. Vous trouverez ces compétences nommées comme elles le sont dans l’attestation en question au jour de la mise en ligne, au début et au cours de chaque séquence proposée. Vous évaluerez ainsi leur développement et l’atteinte des objectifs.

Nous avons voulu aussi - et peut-être surtout - aider à différencier la pédagogie : ce qui passe généralement pour infaisable demande seulement réflexion et organisation. Comment faire travailler ensemble des élèves qui ont un rythme d’acquisition différent ? En leur proposant des activités et des évaluations diversifiées adaptées au développement de leurs compétences. Mais les groupes, en pédagogie différenciée, ne sont pas étanches, constitués des mêmes élèves toute l’année : un élève faible dans telle compétence peut être plus avancé dans telle autre…

Il nous reste à vous souhaiter un travail fructueux et passionnant avec vos élèves.

 

Les IA-IPR de Lettres du groupe de production pour le Socle commun
Valérie FRYDMAN, Daniel STISSI

 

 
 
breves
Après la classe d’accueil
mardi 20 septembre


Adapter sa pédagogie à la présence d’enfants allophones en classe ordinaire

Sur le Web : >> voir le site