Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

Analyser les stratégies et les formes du blâme

20 / 06 / 2007 | le GREID Lettres


Par Marie PEREIRA DA COSTA,
Professeur stagiaire au lycée Marx Dormoy (Champigny-sur-Marne)


Objectifs :

  • Repérer et interpréter les différentes stratégies du blâme et les outils stylistiques qui leur sont associés

  • Repérer et analyser les caractéristiques des registres polémique, satirique et pathétique

  • Lecture : adopter un ton qui corresponde aux effets recherchés dans le discours ( le réquisitoire, la tirade pathétique...)

 

Déroulement de la séquence

Séance 1 (2h)

1 - Extrait du Supplément au voyage de Bougainville, Diderot (voir le texte)

· Questions sur le « genre » de l’extrait, les marques du discours, la situation d’énonciation.
· Dégager la finalité du discours : discours accusatoire, agressif, violent = « réquisitoire », discours à la fois argumenté et très expressif, employant des procédés rhétoriques multiples visant à exprimer et à transmettre l’indignation de l’orateur.
· Définition du registre polémique ; repérage et analyse de ses traits caractéristiques dans l’extrait : apostrophe, phrases exclamatives, impératives, interrogations rhétoriques ( prise à partie directe de l’adversaire), lexique péjoratif, méprisant, gestuelle de l’orateur suggérée également dans le texte.
 
La concession/ Convoquer le discours adverse/ Employer le registre polémique.
 

Séance 2 (2h)

Extrait du recueil de chroniques Sur l’eau, de Guy de Maupassant (voir le texte)
· Analyser la construction du texte et dégager la stratégie mise en œuvre par Maupassant pour réfuter les propos Moltke.
· Analyser les procédés stylistiques par lesquels Maupassant exprime l’horreur et l’inhumanité de la guerre dans la description qu’il en fait : images dépréciatives ( comparaisons et métaphores), hyperboles, construction de la phrase selon un principe d’accumulation et de gradation ( à l’image des horreurs décrites).
· Repérer l’ironie de Maupassant à travers la reprise des propos de Moltke ( antiphrase).
DEVOIR (commencé en classe)  : Reprendre les notes et les analyses faites en cours sous forme de paragraphe rédigé répondant à la question suivante : comment Maupassant exprime-t-il l’horreur de la guerre dans ce texte ? 
 

Séance 3 (2h)

1- Extrait de Balzac, Le Père Goriot, Le portrait de Mme Vauquer (voir le texte)
· Questions sur le genre du texte, les marques du récit et du portrait.
· Repérer les termes et les expressions qui transmettent une image négative du personnage : adjectifs péjoratifs ( travaille sur la construction de certains adjectifs péjoratifs par suffixation), comparaisons dévalorisantes, champs lexicaux dominants,...
· En analysant certaines images du texte, dégager le lien implicite entre le portrait physique et le portait moral du personnage : le portrait a pour fonction de révéler les vices de Mme Vauquer, son avarice et son hypocrisie.
· Définition du registre satirique à l’œuvre dans ce texte.
 
2- MODULE 
· Finir les exercices du module précédent sur le registre polémique dans « J’accuse », d’Emile Zola. (voir les exercices)
DEVOIR  : Reprendre les analyses faites en cours sous forme de paragraphe argumenté répondant à la question posée au début du texte.
· Exercice sur le lexique du commentaire littéraire : à partir des textes étudiés, compléter des phrases de commentaire en diversifiant le plus possible le vocabulaire employé.
 

Séance 4 (2h)

Extrait du poème « Sultan Mourad », La Légende des Siècles, Victor Hugo (voir le texte)
· 1re étape - Travail de vocabulaire = travail sur le texte « à trous » (sur une première photocopie, tous les adjectifs surlignés sont masqués). Après avoir analysé le texte ( en dégageant les principaux aspects du blâme), essayer de deviner les adjectifs manquants ( par exemple : parricide, fratricide, …).
· 2nde étape - Travail d’interprétation sur le procédé de l’antiphrase utilisé dans cet extrait : après avoir découvert les mots utilisés par Hugo ( distribution du texte intégral) , interpréter ces choix. Essayer d’identifier à qui s’adresse la critique de l’auteur ( à ceux qui, par lâcheté, ont couvert d’éloges le pire des tyrans).
 

Séance 5 (2h)

1- Extrait de Bérénice, Jean Racine, IV, 5 (voir le texte)
· Déterminer la stratégie de blâme et de persuasion mise en œuvre par Bérénice dans ces deux répliques. Définir le registre pathétique : mise en scène de la souffrance afin de culpabiliser Titus et de susciter sa pitié ou sa compassion.
· Relever quelques procédés du registre pathétique : phrases exclamatives, interjections exprimant la souffrance et la peine, hyperboles visant à accentuer l’amour passionné de Bérénice et, à l’inverse, la cruauté de Titus, redondances,...
 
2- MODULE
· Correction du devoir d’invention de la séquence IV.
 

Séance 6 (2h)

1- Bilan de fin de séquence
· Remplir un tableau résumant les principaux aspects du blâme traités au cours de la séquence : synthèse sur les différents registres étudiés et sur les procédés stylistiques qui leurs sont associés.