1er sep. 2015

Trois activités pour travailler les compétences d’oral en lien avec la lecture cursive

par Sarah Pépin-Villar, professeur au collège Jean de Beaumont de Villemomble

 


Niveau(x) : 3e

Durée : séances de 2 à 3 heures pour chaque activité
 
Objectifs :

  • Dégager l’essentiel d’un texte lu
  • Développer le sens critique
  • Travailler l’expression orale argumentée
  • Echanger, communiquer


Compétences du socle commun travaillées :
Compétence 1
DIRE
- Formuler clairement un propos simple : rendre compte de ce que l’on a lu en sélectionnant les informations de façon pertinente
- Développer un propos sur un sujet déterminé
- Adapter sa prise de parole à la situation de communication
- Participer à un débat, un échange verbal : écouter et prendre en compte les propos d’autrui, exposer et faire valoir son propre point de vue.
 
LIRE
- Adapter son mode de lecture : lire à haute voix
- Dégager l’essentiel d’un texte lu
- Repérer des informations dans un texte à partir de ses éléments explicites et des éléments implicites nécessaires
- Manifester par des moyens divers sa compréhension de textes variés

Compétence 4
- Adopter une attitude responsable : participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles
- S’approprier un environnement numérique de travail
- Créer, produire, exploiter des données : enregistrer et traiter un son

Compétence 5
- Faire preuve de sensibilité, d’esprit critique, de curiosité : être sensible aux enjeux esthétiques et humains d’un texte littéraire, être capable de porter un regard critique sur une œuvre
- Situer dans le temps, l’espace, les civilisations
 
Supports :
Lectures cursives
Extraits d’émissions de radio
 
Outils TICE :
Enregistreurs MP3
Logiciel Audacity (un tutoriel est disponible ici)
ENT ou blog
 
Démarches et activités :
 
Plusieurs fois dans l’année, on privilégie particulièrement le travail des compétences d’oral à l’occasion de retours sur des lectures cursives. Imaginaire dans un premier temps, le travail de compte-rendu de lecture est ensuite conduit vers l’argumentation par l’échange en binôme puis le débat en groupe. Chaque activité peut être menée indépendamment des autres.
 
Apport spécifique des TICE :
Les élèves ont la possibilité de s’écouter, de se corriger, de se réenregistrer. L’outil numérique permet de progresser car il fait une place constructive à l’erreur. Il favorise la réflexivité. L’utilisation de micros et de casques aide à la concentration et permet à la classe entière de produire des supports oraux simultanément. Le travail en binômes ou en groupe sur support numérique permet aux élèves de développer leur autonomie, leur créativité et l’apprentissage du travail collaboratif.
Le résultat peut être réécouté et partagé par le biais d’un ENT et/ou d’un blog.

Déroulement des activités

Activité 1 : Interviews imaginaires


On propose aux élèves de rendre compte de leur lecture par la création d’interviews imaginaires de personnages. Le scénario de cette activité est détaillé dans cet article pour une classe de 4e mais aisément adaptable au programme de 3e.

Activité 2 : Interviews croisées


Dans le cadre d’une séquence sur les récits d’enfance et d’adolescence du monde, nous proposons une sélection de lectures d’origines diverses. Pour revenir sur cette lecture individuelle et autonome, on demande à des binômes qui ont mené des lectures différentes d’échanger autour de leur lecture par la réalisation d’interviews croisées. L’activité diffère de la précédente car il ne s’agit plus seulement de donner des informations sur le livre lu, mais d’amener les élèves à défendre leur avis personnel sur l’œuvre : en ont-ils apprécié la lecture ? le texte leur a-t-il paru original, facile ou difficile à lire ? ont-ils appris des choses sur un autre pays, une autre culture ?
 
Séance de préparation : définir collectivement les consignes


Afin de définir les attentes de l’exercice, une première séance se déroule en classe. On propose l’écoute d’extraits d’émission de radio dans lesquelles des personnes interviewées parlent d’un livre qu’elles ont lu. Des émissions comme Le temps des libraires (anciennement Le carnet du libraire) sur France culture sont d’un format idéal : d’une durée de 2 à 5 minutes, elles permettent d’avoir le temps de faire plusieurs écoutes et de dégager, avec les élèves, les types de questions et d’informations données.


Grâce aux podcasts téléchargeables, le professeur pourra faire le choix d’une émission programmée le mercredi, généralement consacrée à la littérature jeunesse, ou d’une émission traitant d’un livre ayant un thème ou un genre proche de ceux proposés aux élèves.


Lien vers Le temps des Libraires
Lien vers Le carnet du libraire

Des exemples d’émission à faire écouter :



En classe, on note au tableau les propositions des élèves pour aboutir aux consignes d’écriture de l’interview :


- le titre de l’œuvre et son auteur
- l’époque, le lieu
- le genre littéraire, l’univers
- le sujet, les thèmes
- le narrateur, les personnages
- l’avis personnel sur le livre, la lecture d’un passage
 
 
Séance en salle multimédia : préparation et enregistrement des interviews


Lors d’une deuxième séance, les élèves, par binômes, préparent leurs interviews sous forme de notes puis s’enregistrent. Chaque binôme a accès à un ordinateur avec un micro et des écouteurs. Les élèves ont la possibilité de se réécouter et de se réenregistrer s’ils souhaitent se corriger. Le travail autonome et en binôme permet aux plus timides de prendre confiance, car la prise de parole n’est pas effectuée devant toute la classe et le droit à l’erreur est rassurant.


Les élèves qui ont le temps peuvent illustrer leur interview d’un générique.


Une fois achevé, le travail est publié ou remis au professeur par le biais de l’ENT, sous la forme d’un fichier mp3.



Des exemples de travaux d’élèves :


 

Activité 3 : Débat littéraire


Nous avons ensuite proposé la lecture autonome du livre Le Bal d’Irène Némirovsky. L’activité orale proposée est de nouveau explicitée à partir d’une émission de radio. L’objectif est de réaliser l’enregistrement d’une émission de type débat durant laquelle plusieurs intervenants vont donner leur avis sur un même livre.


 
Séance de préparation : définir collectivement les consignes
 
Un extrait de l’émission de France Inter Le Masque et la plume d’environ 5 minutes sert de point de départ à l’élaboration de consignes. Cette émission plutôt populaire a été choisie car elle est accessible à des élèves de collège. Ils repèrent l’organisation de l’émission, les prises de paroles, les arguments. Ils remarquent que le ton est plutôt léger et soulignent que certains avis ne sont pas argumentés « C’est charmant mais ça ne fait pas un livre » alors que d’autres s’appuient sur des passages précis de l’ouvrage critiqué. Ils notent également que les intervenants se coupent la parole, ce qui empêche parfois d’entendre l’intégralité des propos. Ces remarques permettent de se donner des objectifs de réalisation ambitieux : respecter la parole de l’autre, développer son argumentation à l’aide d’exemples précis pour faire mieux qu’à la radio !
 

 
Séances d’enregistrement en public (deux heures en demi-groupe)
 
On laisse un temps à chaque groupe de 4 à 6 élèves pour se préparer. Il s’agit de désigner le présentateur qui aura pour tâche d’introduire et de mener le débat, et pour chacun des participants de noter quelques idées qu’il voudra développer durant l’émission. Un premier enregistrement du débat permet aux élèves de s’entraîner et de surmonter leur appréhension. Le professeur écoute les productions avec chaque groupe et des améliorations sont proposées avant de faire un deuxième enregistrement.
 
Ce nouvel enregistrement se déroule « dans les conditions du direct et en public », c’est-à-dire sans montage, devant le reste de la classe. Le micro est posé au centre de la table autour de laquelle se placent les critiques littéraires. Les autres élèves et le professeur forment le public.
 
Des exemples de débats :

IMG/mp3/debat1.mp3


IMG/mp3/debat2.mp3


 
 
Séance d’écoute collective
 
Une dernière séance consacrée à l’écoute collective des enregistrements permet de revenir sur le débat mené, de recueillir le ressenti des élèves et de favoriser les remarques constructives : Chacun a-t-il pu prendre la parole ? Chacun a-t-il pu exprimer son avis ? Les prises de parole ont-elles été respectées ? Les arguments ont-ils été clairement exposés et illustrés par des exemples précis tirés du livre ?