Lettres
&
Langues et culture de l'Antiquité

  Accueil > Archives > Travaux d’élèves > A trier > Surréalisme : Huit poèmes et leur illustration réalisés (...)

Surréalisme  : Huit poèmes et leur illustration réalisés par des élèves de lycée

20 / 06 / 2007 | le GREID Lettres

 

| Retour aux productions d’élèves
| Retour à la
séquence sur le surréalisme
|

Grands guerriers
Oualid Kharbouchi

Grands guerriers aux armures colorées de métal de forgeron
Grands guerriers aux crânes d’acier de squelettes anciens
Grands guerriers aux esprits craintifs de moelle épinière de chat
Aux corps envahis de sang
aux cœurs pleins de peines
aux yeux fixes et aux larmes de grosses taille
aux lourdes peines des âmes agitées
Grands guerriers aux casques arrondis
aux grandes épées de princes
Grands guerriers aux visages de misérables
aux yeux de bois sous la hache
aux larmes d’eau potable de robinet
Grands guerriers aux épaules chargées à la charge de grue
Grands guerriers aux barbes rousses de feu de bois
Grands guerriers à la rage de lion
Grands guerriers aux ventres chocolatés
Grands guerriers au sexe mangeur
Grands guerriers aux pieds de singes de robots affamés
aux pieds déformés à la tronçonneuse
Grands guerriers aux pieds de grande taille
Grands guerriers aux mollets de bœuf charcuté
aux jambes de girafe à la taille de tour Eiffel
Grands guerriers aux dos de vaches folles
aux minces hanches d’abeille
Grands guerriers à la langue d’hostie
Grands guerriers aux capacités courageuses de rhinocéros
Au moral d’acier de lapin chasse.


grands guerriers
L’épée défendue
Charchour Nora

MON ÉPÉE à la couleur de l’océan sombre qui frit l’horizon
aux branches longues et noires d’un aigle
À la caractérisation d’un ogre
MON ÉPÉE à la feuille d’acier tranchante
À la couleur d’un ciel qui naît
aux bords arrondis d’une pomme de forme et de taille différente
MON ÉPÉE à la moustache de nid d’aigle
À la correspondance de tout un peuplement d’aigles
aux doux poils pour un réchauffement d’hiver
MON ÉPÉE au cœur protégé de toute blessure
À la couleur du bleu d’un ciel qui meurt
au cœur de couleur plus sombre que le fond de l’océan
MON ÉPÉE aux vibrations fortes d’un amour fou
aux couples qui se posent de part et d’autre du magnifique sommet
À la manche au couleur d’un ciel qui naît et qui donne le goût d’aimer
MON ÉPÉE aux aigles heureux de différentes tailles
À la couleur des aigles amoureux d’hiver
aux fruits qui résultent de cet amour
MON ÉPÉE à l’effet d’attirer une lumière
À la lumière bleue aux belles formes de cette lumière harmonieuse
MON ÉPÉE aux jours heureux d’hiver
À la bonté qu’elle apporte de loin à ses êtres
aux sensations qu’elle donne de l’amour et de la bonté
A tous les êtres qui y viennent.


l'épée défendue
L’HOMME INDIEN
Akkas Serife

L’homme au visage d’une figure froissée
aux regards connus d’un monstre
aux dents de Dracula
L’homme à la langue de sucreries
A la langue de lavande
L’homme aux pensées d’un torrent de nuit
au cœur de pierre fragile
L’homme aux épaules d’un dragon
aux ailes d’un diable
aux couleurs d’automne mortes
au feu de l’enfer
L’homme aux poignets d’un arbre
aux mains d’une patte de cheval
L’homme à la taille d’une tige
À la taille d’une cigarette
L’homme aux hanches de nacelle
aux hanches d’une table ronde
L’homme au sexe vieilli de feuilles mortes
L’homme au sexe froissé au sexe épuisé
au sexe de désirs impuissants
L’homme aux longues jambes de baguette
aux longues jambes de bâton
L’homme aux pieds de couleur d’arc-en-ciel
aux couleurs rouges de fantasme
aux couleurs bleues de la mer
aux couleurs vertes de l’été
L’homme de l’espace au clair de lune
au clair d’étoile
L’homme au corps d’une fleuriste
au corps d’une rose
L’homme au cerveau d’entreprise
au cerveau d’ordinateur
au cerveau d’oiseau
L’homme gigantesque au cœur de domaine froid
au cœur de charbon

L'homme indien
Ma soupière
Louot Aurélie

Ma soupière à la matière de terre cuite
A la matière de désert inondé
Ma soupière au bleu de la mer des Caraïbes
au rouge flamboyant de mille et un feux
au joli vert d’émeraude
au doré du coucher de soleil
Ma soupière aux couleurs de l’arc-en-ciel
aux mélanges de couleurs fabuleuses
Ma soupière aux traits d’une femme ridée
aux traits durs d’une antiquité
Ma soupière aux formes particulières d’un objet abstrait
aux formes de tout et de rien
Ma soupière aux contours de charbon et d’or
aux contours de feu glacé
Ma soupière à la beauté fascinante d’un bel homme
A la beauté d’une pluie d’été abondante
Ma soupière à la rondeur d’un cube
A la rondeur d’un cadre à photos
Ma soupière au couvercle de volcan
au couvercle de découverte et d’aventure
Ma soupière à l’apparence d’un être fragile
A l’apparence de sévérité
Ma soupière aux airs de petit ange
aux airs de diablesse
Ma soupière à la dureté d’un oisillon
A la dureté d’un enfant trisomique
Ma soupière aux contenus des merveilles du monde
aux contenus de jours de fêtes
aux contenus de bonheur éternel.

Ma soupière
Mon chien
Prevet Jessica

Mon chien aux yeux de terre
aux yeux de gouffres profonds
mon chien aux yeux heureux avec nuages
aux oreilles de ballons traversant les champs
mon chien aux oreilles amusant les enfants
mon chien au museau de daim
au museau de pluie
aux joues de crème glacée
mon chien aux joues de feuilles mortes
A la langue de cailloux
A la langue d’oiseau
mon chien au corps de l’arc-en-ciel
mon chien aux couleurs du soleil
mon chien au corps de bande dessinée
au corps d’homme
mon chien à la tête de poires au printemps
A la tête de bonnet aux pompons
A la tête de pierres de la mer
mon chien aux muscles de lion courant vers sa proie
mon chien aux pattes à la tête de dauphin
aux pattes de lune
mon chien aux pas d’ours dans la neige et la boue
au pelage de loutre
mon chien au pelage d’herbe mode
mon chien au cœur d’ange
au cœur du diable
au cœur de chute d’eau
mon chien au torse de serpent
au torse des rayons du soleil
mon chien au torse de sucreries au caramel


mon chien
LE PETIT CRABE
Moukagny William

MON CRABE à la patte d’outils
MON CRABE au teint d’arc en ciel
A la coque de rocher et aux yeux de paille
MON CRABE aux pinces de bourreau
A la bouche de vallée et à l’appétit de fourmis
MON CRABE à la démarche de bille
MON CRABE au ventre de patinoire
aux pinces de ciseaux tranchant comme une lame
MON CRABE à l’intelligence de moineau
au sourire de clown à la vivacité d’un escargot
MON CRABE au corps de tarte
MON CRABE au pied de biche
A la santé de Poséidon et à la force de Zeus
mon crabe aux oreilles cachées
aux dents de souris au sourire de poupées
MON CRABE à la figure d’été en automne
A la cervelle d’hiver au printemps
MON CRABE aux habits de carcasse
MON CRABE au goût salé
A la gorge de mer avec un goût amer
MON CRABE au front sucré
MON CRABE à la coque d’acier aux cris sans sons
MON CRABE à l’amitié glacée
MON CRABE aux amis crustacés
A la méfiance d’espion au gadget de soldat
MON CRABE à la dissimulation de soldat
MON CRABE aux bijoux cachés de mille éclats
A la couleur de marbre rouge
aux dents de pinces
MON CRABE est à lui tout seul une pierre précieuse


mon crabe
Tristesse et Joie
S. Hatice

mon cœur aux saisons d’arc-en-ciel
aux plumes de coccinelle
aux ailes de chat sauvage dans sa nature
Et aux couleurs de fleurs d’automne
mon cœur à la laideur de rose rouge
Et à la laideur d’étoiles brillantes
mon cœur aux saveurs des nuits exotiques
mon cœur à la douleur de coquillage
Et à la douleur de diamant
mon cœur au mirage lointain Triste et heureux à la fois
mon cœur aux reflets de pluie et de nuit
mon cœur aux océans pacifiques
au rouge de mer et de l’été Indien
mon cœur à la recherche d’amour éternelle
A la recherche d’amour sans histoire
mon cœur à la douceur d’une tempête d’hiver
Et la douceur d’une vague violente
mon cœur à la fraîcheur d’été chaud
A la fraîcheur de feu et d’enfer
mon cœur à la beauté de nuit sans étoiles
mon cœur à la tristesse d’un enfant heureux
Et à la joie d’une femme pleurant son amour
mon cœur à la vieillesse d’un nouveau né
A la vieillesse d’un jeune esprit
Et à la jeunesse d’un vieil homme
mon cœur à la propreté d’un verre dans lequel on vient de poire
mon cœur au cœur d’être sauvage.


tristesse et joie
Un homme
Bouazza Ismahane

Un homme à la chevelure de branche d’arbre
À la chevelure d’une carapace de hérisson
A la taille de sablier
À la taille d’une cigarette entre les lèvres d’une femme
Un homme aux dents carnassières de puma
au nez d’une feuille de bonsaï tombée sur la boue
Un homme aux oreilles de poignards
aux mains de sculpteur sous la neige
Un homme aux épaules de volcan en éruption dans la nuit
Un homme aux yeux persans de lynx
au regard d’un animal cherchant sa proie au fond d’un âtre
Un homme aux pensées d’éclair de diable
Un homme au poulpe invisible dont les myriades de ventouses aspirent à pomper toute la matérialité du monde
Un homme aux lèvres de sang et de fruits rouges mures à point
Un homme au torse de bouclier d’or
Un homme aux bras de montagnes et de taupinières
Un homme au ventre de plaquette de chocolat et de béton
au dos d’ours blanc et de panda de Chine
Un homme à langue d’ambre et de velours
A la langue de pics de montagne
Un homme aux sourcils de pailles et de martre
Un homme aux veines de ruisseaux courant dans les bois
Un homme aux aisselles de vallées et d’ébène
aux aisselles de nid de corbeaux


un homme

| Retour aux productions d’élèves
| Retour à la
séquence sur le surréalisme
|